ACCUEIL > RSS > BLOGS France > Brest ouVert

R S S : Brest ouVert


PageRank : 1 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , ,


Français - French

LECTEUR FLUX RSS



Le Président de la République continue à ne pas faire ce qu'il dit

8 juillet, par Manon[ —]


Le Président de la République, Emmanuel Macron, continue à ne pas faire ce qu'il dit : faire de l'égalité F/H la grande cause de son quinquennat...

En cohérence avec notre engagement pour l'égalité F/H et la lutte contre les violences faites aux femmes, nous exprimons notre désaccord face aux nominations de :

  • Gérard Darmanin, ministre de l'Intérieur, alors qu'il est visé par une plainte pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance.
  • Éric Dupont-Moretti, garde des sceaux, ministre de la justice qui s'est prononcé contre les lois sur le harcèlement de rue et a dénigré le mouvement Mee Too, entre autres...

Même constat pour les nominations de Elisabeth Moreno, nouvelle ministre déléguée chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, qui plaide pour les blagues à la machine à café, et de Barbara Pompili, une des rares femmes à avoir témoigné en faveur de Denis Baupin, accusé de harcèlement et agression sexuels.

Composer un gouvernement ne peut se concevoir au-dessus des lois. Nous sommes solidaires des femmes qui ont manifesté dès ce mardi 7 juillet, premier jour de la prise de fonction du nouveau gouvernement. Restons mobilisé.es.

Le groupe local EELV Brest




Communiqué de Presse Congrès Régional EELV

7 juillet, par Gwendal Quiguer[ —]
Le dimanche 5 juillet, les adhérent·e·s breton·ne·s ont renouvelé leurs instances régionales (Conseil Politique Régional et Bureau Exécutif Régional).

Retrouver ici le communiqué de presse à l'issu de ce congrès


Déclaration des élu·e·s EELV et affilié·e·s après les élections et le premier conseil municipal

4 juillet, par Gwendal Quiguer[ —]
Dimanche 28 juin, dans un contexte national d'abstention massive, les brestois·es ont placé la liste d'union de la gauche et des écologistes en tête à Brest, nous les en remercions.

C'est une véritable vague verte qui a vu l'élection d'écologistes dans de nombreuses villes et agglomérations importantes (Grenoble, Strasbourg, Bordeaux, Lyon, Tours, Poitiers, Besançon, Annecy, Colombes, Auray...). Demain, ces villes démontreront que l'écologie c'est plus de solidarités, de qualité de vie, d'emplois locaux.... et le seul projet d'avenir face aux populismes et à l'ultralibéralisme.


A Brest le rassemblement qui s'est fait avant le deuxième tour a été la clé de la victoire. Divisées, nos 2 listes auraient peut être permis l'arrivée de la droite à la mairie de Brest pour la première fois depuis plus de 30 ans. Nous n'avons pas voulu prendre le risque de ce qui arrive à Lorient. Uni·e·s, nous l'avons emporté grâce à un programme commun qui compte de nombreuses propositions correspondant aux aspirations des brestoises et des brestois à plus d'écologie et plus de solidarités.

Notre nouvelle équipe municipale aura une responsabilité encore plus grande que les précédentes : Les scientifiques le disent, nous avons 10 ans pour agir pour préserver la planète, le climat, la biodiversité. Au moment où le climat se dérègle et les inégalités s'accroissent, l'échelon local dispose de nombreux leviers d'actions : Transports, éducation, alimentation, énergie, solidarités, logement, urbanisme, ... Nous pouvons œuvrer dans tous ces domaines.

C'était le sens de notre programme de premier tour, c'est l'état d'esprit qui nous a guidé dans la fusion, ça sera la boussole de notre mandat à venir ; Budget carbone, expérimentation d'un revenu minimum social garanti, objectif 100% bio et/ou local dans les cantine, révision du projet d'aménagement de la Fontaine Margot, préservation de la vallée du Restic, charte des communs, lieu d'accueil pour les victimes de violences, achat public responsables, attention à la condition animale... Nous veillerons à ce que ces avancées programmatiques soient mises en œuvre à la ville et la métropole au cours des 6 prochaines années.

Notre responsabilité sera d'autant plus grande que l'abstention a été massive. Notre ambition est claire : Porter haut les valeurs de l'écologie au sein de la majorité municipale, participer au renouvellement des pratiques politiques et être une force de proposition permanente et dynamique ; nous pouvons reoxygéner la démocratie locale, renforcer le lien de confiance avec les citoyens et favoriser leur participation.

C'est la raison pour laquelle nous avions insisté pour avoir un droit de pétition citoyenne, créer une assemblée du temps long, signer la charte anticor, travailler étroitement avec le référent déontologue, accorder de l'importance au budget participatif, créer un fonds d'initiative citoyenne, etc etc

Les élu·e·s EELV et affilié·e·s à la ville de Brest s'engagent auprès de tout.e.s les brestois.e.s. Nous aurons à convaincre par l'action celles et ceux qui n'ont pas pu ou pas voulu voter pour nous.

A très bientôt,


Municipales. Vague verte !

30 juin, par EELV Bretagne[ —]

Le 29 /06 2020

Le groupe local Europe Ecologie Les Verts du Pays de Morlaix se réjouit de la volonté de changement exprimée par les électeurs et électrices morlaisien.nes. Il espère qu'un programme social, écologique et de développement de la ville sera effectivement mis en œuvre et que la majorité de gauche à Morlaix Communauté agira efficacement pour un mieux vivre impliquant réellement les habitant.es du territoire et prendra en considération les mesures préconisées par le pacte pour la transition (www.pacte-transition.org) et par la convention citoyenne sur le climat.

Au niveau national, si nous déplorons la forte abstention, nous sommes ravis du score des listes écologistes et citoyennes qui ont placé le renouvellement des pratiques démocratiques au cœur de leur projet. Les écologistes sont et seront force de proposition pour éviter et affronter les crises qu'elles soient climatiques, sanitaires, alimentaires, sociales, économiques. Ils contribueront à construire un avenir empreint de justice sociale et de respect de l'humain et de la nature.

Contact :

Prigent Christine . Loheac jean-Jacques

06 31 45 36 91

morlaix@eelv.fr


Le groupe local EELV Brest appelle au rassemblement organisé par l'association France Palestine ce mercredi 1er juillet à 18h place de la liberté.

30 juin, par Gwendal Quiguer[ —]

EELV rappelle son attachement au règlement pacifique du conflit israélo-palestinien, comme au respect des traités internationaux qui reconnaissent le droit à l'autodétermination des peuples. Ce droit doit s'appliquer au peuple palestinien pour la création d'un État à côté de celui d'Israël avec Jérusalem comme capitale pour les deux États, la fin de l'occupation et de l'apartheid, ainsi que du blocus de Gaza. Ce n'est que sur cette base, celle du droit, que Palestiniens et Israéliens pourront inventer leur avenir commun.

Aussi, comme à son habitude, le groupe EELV Brest appelle donc au rassemblement et encourage nos député·e·s locaux à se positionner sur le sujet.


Municipales : dimanche, faisons boule de neige !

26 juin, par Julien BAYOU[ —]

Voici un exemple de mail que vous pouvez copier-coller et envoyer à vos contacts.

On compte sur vous !

Bonjour,

Dimanche 28 juin, nous avons l'occasion d'envoyer un message fort en faveur de l'écologie dans notre pays.

Des centaines de villes peuvent devenir écologistes, pour améliorer le quotidien et préserver le vivant.

Voici 3 bonnes... Lire la suite


Luxfer : Europe Écologie Les Verts aux côtés des salarié·e·s pour défendre le maintien d'un outil de production stratégique en France et en Europe

25 juin, par PAURON Charlotte[ —]
Europe Écologie Les Verts sera présent aux côtés des salarié·es de Luxfer, Jeudi 25 juin à 11h00, devant l'usine Luxfer à Gerzat.

Forum des usages coopératifs, en chemin vers la coopération !

24 juin, par Elisabeth Le Faucheur[ —]

Le forum des usages coopératifs et les chemins de la coopération seront symboliquement lancé le mercredi 8 juillet en ligne. Pas de rencontre physique pour cette fois mais une mise en perspective du thème de la convergence des transitions et ses différentes approches. A découvrir ici et rendez-vous le mercredi 8 juillet, 10 h !

A notre grand regret, le contexte sanitaire ne permet pas à la Ville de Brest et ses partenaires d'accueillir physiquement à Brest, début juillet 2020, les participants du forum des usages coopératifs. Un peu de patience nous sera nécessaire pour retrouver la convivialité de ces rencontres.

Dans le contexte de crise covid-19, le thème de la Convergence des transitions est particulièrement d'actualité et porteur de solutions. Pour nourrir la réflexion d'après crise et sans attendre 2021, les organisateurs du forum ont décidé de maintenir le mercredi 8 juillet 2020, un évènement symbolique du forum avec une conférence inaugurale et le lancement des « chemins de la coopération ». Compte tenu du second tour des élections municipales de ce dimanche 28 juin 2020, cette nouvelle perspective sera présentée aux élus nouvellement nommés et devra recevoir leur validation.

Avec les chemins de la coopération, il s'agit de créer une dynamique de coopération et de partage. Dans l'esprit du Forum des usages coopératifs, espace de rencontre, cette proposition vise à relier et mettre en communs initiatives, réflexions autour des thèmes des sessions : convergence des transitions, coopérations ouvertes pour la santé, l'éducation, les lowtech, l'inclusion sociale et numérique, les Fabcities, les circuits courts et l'autonomie alimentaire, le climat et la biodiversité…

Trop souvent éclatés dans nos territoires ou nos réseaux thématiques nous avons besoin d'inventer des formes de coopération ouverte qui contribuent à un monde vivable et désirable pour reprendre les termes de l'appel de Co-construire à Tournai.

Nous proposons d'utiliser pour cela le wiki du Forum qui sera adapté pour accueillir cette écriture ouverte.

Pour lancer cette proposition et les Chemins de la coopération, une conférence est proposée ce mercredi 8 juillet (10 h) date initiale de la 9e édition du forum des usages coopératifs

Une conférence de Catherine Dufour, la Ville de Science-fiction

Catherine Dufour, auteure de Science-fiction, mais aussi ingénieure informatique, nous fait le plaisir d'une conférence qu'elle tiendra en ligne. Prise de hauteur et grande bouffée d'air garanties sur le thème de la ville de Science-fiction : de la ville monstre à la ville douce.

Cette conférence est gratuite et ouverte à toutes et tous.

S'inscrire à la conférence en ligne de Catherine Dufour du 8 juillet

Le 8 juillet sera également l'occasion de vous présenter les chemins de la coopération et les thèmes que nous vous proposons d'explorer, d'enrichir tout au long de l'année.

L'action des makers français contre le coronavirus

A 14h, ce 8 juillet, sur le thème santé ouverte se tiendra également, une conférence en ligne intitulée : L'action des makers français contre le coronavirus avec l'appui du Réseau Français des Fablabs, et de covid-initiatives. En savoir plus

Dans le détail :

En chemin vers... La convergence des Transitions : partage, entraide et coopération

Face aux défis d'un monde en péril, de plus en plus de personnes, de groupes s'organisent pour préparer un futur solidaire et durable. Comment favoriser le croisement des initiatives, développer une culture du partage, de la documentation et de l'entraide. Comment inventer la compostabilité, la permaculture de nos projets et initiatives pour qu'ils vivent au-delà de nous-mêmes. Comment réinventer des usages moins consommateur du numérique ? Comment relier transition écologique, numérique, alimentaire etc ...
Mettons-nous en chemin dès le 8 juillet 2020 pour partager, échanger autour de thèmes qui nous donnent envies d'espérer et d'« agir en communs ».

Une conférence en ligne le Mercredi 8 juillet à 10 h

La ville de science-fiction : de la ville monstre à la ville douce par Catherine Dufour
La ville apparaît d'abord dans les œuvres de science-fiction comme élément de décor. Mais un décor qui est si présent, si pesant qu'il devient souvent un personnage à part entière, voire le personnage principal de l'intrigue. La ville peut même intervenir sous l'aspect d'une entité vivante, et dévorante.
Si l'on considère que la ville, c'est le visage de l'être humain en collectivité, alors, que faut-il penser de la propension qu'a la science-fiction, surtout cinématographique, à mettre en scène la destruction de la ville ? Tous les blockbusters raffolent des autodafés de buildings, et multiplient à l'envi les images de tours en feu s'abattant sur la tête de fuyards hurlants. Peut-être haïssons-nous ce que nous avons fait de notre collectif.
Outre la destruction de la ville, la science-fiction met volontiers en scène l'absence de ville, notamment dans le genre post-apocalyptique : comment survivre sans la ville ? Hors d'elle, loin d'elle, ou dans ses ruines ?
Heureusement, après tant de scenarii catastrophes, il semble qu'aujourd'hui, notre psyché évolue. En s'éloignant du cyberpunk, la science-fiction actuelle tente de mettre en scène des villes plus douces, des villes réconciliées avec elles-mêmes, et, enfin, à taille humaine.

Catherine Dufour est ingénieure en informatique, chroniqueuse au Monde Diplomatique et chargée de cours à Sciences Po Paris. Publiée depuis 2001, elle a sorti chez Fayard en 2019 « Ada ou la beauté des nombres », une biographie d'Ada Lovelace, la première programmeuse. Depuis 2016, elle participe à une réflexion plurielle sur la société de demain, Désincarcérer le futur, au sein du collectif d'auteur-es de science-fiction Zanzibar. Son livre de fantasy politique Danse avec les lutins (Ed. L'Atalante) vient de se voir décerner le Grand prix des Imaginales. »

  • Les thèmes à suivre tout au long de l'année
    • Lowtech et transitions : solutions, numérique, et technologies soutenables
      Coordination : H.Aubin, Métropole de Rennes - Y.Quere – Ubo Open Factory
    • Fabcities, Villes résilientes : La coopération, l'environnement et l'encapacitation des citoyens
      Coordination : Métropoles de Brest, Nantes Rennes – réseaux des fabcities
    • Circuits courts et autonomie alimentaire
      Coordination : JF Marchandise, Fing
    • Transitions & inclusions sociale et numérique
      Coordination : Elisabeth Le Faucheur, Brest métropole et ville, Géraldine Guérillot, Gis Marsouin
    • Enseigner les transitions et en transition
      Coordination : JM Gilliot, Imt Atlantique, Réseau Prof@brest, les coopératives pédagogiques de Bretagne
    • Vers une santé ouverte : Conférence le 8 juillet après midi (14h) !
      Coordination : Hugues Aubin, Rennes métropole
    • Climat et biodiversité :
      Coordination : Louis Julien de la Bouere

L'objectif des chemins de la coopération est d'alimenter ces thématiques qui apparaissent comme des ressources pour penser l'après-crise.

Des ressources, différents formats

Ces ressources par thème pourront revêtir différents formats :

  • Webinaires, conférences en ligne
  • Fiches initiatives, inspirations, transformations créatives
  • Compte-rendu de rencontres
  • Partage de point de vue, interviews
  • Présentation de stratégies territoriales et/ou de projet
  • Créations littéraires artistiques, films
  • Visites à distance...

Le wiki du forum h accueillera l'ensemble des contenus, évènements, un agenda et les modalités de participation/d'accès à l'ensemble des ressources partagées.

Le comité d'organisation du forum des usages coopératifs

Rappel : Du fait des élections municipales du dimanche 28 juin, les chemins de la coopération devront faire l'objet d'une présentation et d'une validation des élus nouvellement nommés.


Ce que nous apprenons des Riposte Créative, une démarche d'écriture collaborative réutilisable

24 juin, par Laurent Marseault, Michel Briand[ —]

Impliqués dans la création et l'animation de plusieurs Riposte Creative, nous (Michel Briand, Laurent Marseault) avons été sollicités par différents acteurs de la Transition ou de la participation pour apporter un retour sur cette expérience de coopération ouverte.

Les Riposte Creative sont des espaces d'écriture collaborative qui donnent à voir les initiatives de solidarité et les inspirations. Elles contribuent à préparer un après en élaborant des gestes barrières permettant de nous émanciper de l'avant. Cette démarche est réutilisable pour les projets conçus en attention vis à vis de celles et ceux qui agissent et font le choix d'une coopération ouverte en partage sincère, dans une logique de fonctionnement en archipel.

Aussi voici quelques éléments qui nous semblent associés dans les Riposte Créative à cette démarche.

Une implication de notre part qui s'inscrit dans le prolongement des rencontres Co-construire de Tournai Coopération ouverte pour un monde vivable et désirable (août 2019).

Dans un précédent article Les espaces « Riposte Créative » pour donner à voir et « préparer l'après » nous avons expliqué la démarche à partir des initiatives de Riposte Créative Territoriale, Brest, Pédagogique et Bretagne.

Nous nous plaçons dans une perspective un peu différente de celle de la réutilisation dans d'autres contextes de la démarche d'écriture collaborative ouverte en décrivant quelques traits communs aux Riposte Créative qui vont de pair avec cette démarche.




dessin d'elice@live.fr publié sur Riposte Créative Territoriale à l'occasion du 3iéme webinaire avec Patrick Viveret

Une écriture ouverte en écho à une abondance d'initiatives

Un peu partout des milliers d'initiatives locales de solidarité sont apparues face à la crise Covid 19 : entraide entre voisins, fabrication artisanale de masques et visières, mise en place de circuits courts... C'est ce pouvoir d'agir en actes émergeant que nous avons décidé de rendre visible, telle cette carte qui documente 450 initiatives en Bretagne, dont une soixantaine à Brest, probablement la partie émergée de milliers d'autres.




La carte de Riposte Créative Bretagne.

Cette collecte démontre la faisabilité d'une écriture ouverte à tous sans modération à priori, autre que la charte qui indique l'intentions des Riposte à Brest et en Bretagne :

- donner à voir et mutualiser les initiatives en complémentarité des services et groupes mis en place

- exprimer des besoins prenant en compte les personnes en précarité, en situation de fragilité et éloignées des services proposés

- favoriser l'attention, le soin, et une convivialité, et ainsi contribuer au bien vivre ensemble

- favoriser des transformations créatives solidaires et en transition pour l'après

L'abondance d'initiatives locales nous la connaissons aussi dans ces villes en transitions, rendues visible pour la partie société civile par les cartes de Transiscope [1]

Cela peut aussi concerner les initiatives d'une école ouverte, de participation des habitants, de circuits courts, de tiers lieux qui dés maintenant maillent par milliers nos territoires.

Riposte créative : la démarche en attention aux initiatives locales

L'apport des Riposte est d'associer à la cartographie une description de chaque initiative dans une écriture ouverte qui mêlent actions des personnes, des associations ou de services publics locaux.

C'est le parti pris d'être en attention aux initiatives de celles et ceux qui font.

Cette démarche peut intéresser les collectivités locales qui se rendent compte de l'intérêt d'un partenariat associant service public locaux et initiatives de collectifs citoyens.

Un outil convivial libre et simple d'usage

Les Ripostes Créative nous montrent, aussi l'efficience d'un outil convivial libre et simple d'usage.

Nous n'avons pas été habitués à publier, à raconter ce que nous faisons et l'écriture sur le web d'un article est pour beaucoup quelque chose de compliqué. La contribution via un formulaire est un pas beaucoup plus facile à franchir que l'écriture d'un article. Pour les fiches initiatives cela ne prend que quelques minutes par exemple.

Le choix communs aux Riposte de la modération à posteriori valorise la contribution qui est immédiatement visible pour son auteur.e.

Une valorisation renforcée par la géolocalisation, immédiate dès qu'une adresse est rentrée.

L'information collectée sur un territoire local participe ainsi à une mise en proximité susceptible d'intéresser les acteur.ice.s du territoire.

L'usage du moteur Yeswiki a grandement contribué à la naissance d'une série de Riposte Créative. Nous avons appris qu'ouvrir un espace convivial était possible en 2 ou 3h avec, dés le démarrage, la disponibilité des formulaires et un rendu attractif par la géolocalisation des initiatives.

Du fait de cet intérêt grandissant, l'idée d'une formation d'accompagnement est apparue. Et suite à une demande du CNFPT nous avons conçu avec Laurent un programme de formation sur 5 séquences de 3h Créer et animer un espace Riposte Creative pour apprendre en actes et faciliter une dissémination de ces pratiques.

Une frugalité

Les Riposte Créative sont aussi une expérience de frugalité puisque les moyens nécessaires pour démarrer sont extrêmement modestes. Plusieurs Riposte ont été initiés par l'implication de quelques personnes et une adaptation locale ou thématique de Riposte Créative Territoriale.

La difficulté n'est ni budgétaire, ni technique. La création d'un Riposte Creative nécessite une envie partagée par quelques un.e.s de faire vivre un espace en attention au territoire, une culture du donner à voir et de l'écriture ouverte qui n'est pas très courante.




Vers une communauté apprenante

Et le chemin continue en communauté apprenante c'est à dire où l'action s'accompagne d'une réflexions sur cette action. Ainsi à partir de différents espaces de Ripostes émergent des projets tels

  • un projet de recherche-action régional sur les conditions de la coopération et de la résilience en prolongement de Riposte Créative Bretagne
  • des rencontres et partages d'expériences entre les acteur.ice.s des Riposte Créative (ce que nous avons appris de cette expérience).

Et nous l'espérons beaucoup d'autres apprentissages à venir sur ce qui facilité la coopération ; la résilience de territoires, et ces formes de gouvernance partagée.

Une expérience de communs

C'est aussi une expérience de communs en gouvernance partagée, dans un fonctionnement par consentement où les initiatives des uns et des autres sont les bienvenues.

Nous avons fait le choix initial de contenus mis en partage sincère par une licence CC by SA où les contenus produits : structures de base de données, contenus, formations, enquêtes sont librement réutilisables.
C'est aussi une transparence dans le fonctionnement avec une mise en ligne des contenus de réunion à partir des pads de prise de notes collaboratifs. Une pratique qui contribue à une confiance entre les participants et favorise la coopération entre les groupes de travail.

Ce partage qui est loin d'être une pratique courante, y compris dans des milieux qui se réclament de la démocratie de l'économie sociale et solidaire ou de la recherche et des services publics fait aujourd'hui partie des pratiques communes de tous les Riposte Créative.

Des relations de confiance : Les Riposte Créative, ce sont aussi des personnes qui se sont souvent déjà rencontrées par ailleurs ou via des tiers et partagent des pratiques de coopération ouverte. Dans un tel projet basé sur l'implication volontaire des personnes, la confiance au sein du collectif est un élément essentiel.

Vers un fonctionnement en Archipel

Nous apprenons aussi à fonctionner en archipel. Les espaces Riposte Créative sont très variés dans leur point de départ : la direction de l'innovation du CNFPT, des personnes à Brest et sur Riposte pédagogique, le Tilab et la personne de Benoit Vallauri en Bretagne, des collectivités et associations dans la région Centre Val de Loire. [2].




L'identité racine de chaque archipel est lié à la culture s acteur.ice.s impliqué.e.s au départ de chaque projet, chacun avec son histoire, ses expériences antérieures qui lui sont propres.

Et nous commençons juste à établir des relations entre les Riposte. Si les premiers Riposte se sont inspirés du Riposte CreativeTerritoriale, c'est maintenant la Bretagne qui propose des fiches Inspirations pour qualifier des actions en gestes barrières pour un après qui ne reprennent pas les inégalités et errements de l'avant. Et les cousinades de Gironde qui nous proposent un modèle de rencontre par îlots.




C'est aussi la richesse de cette expérience qui vaut à la fois par

  • le sens donné : cette charte partagée qui explicite l'attention commune aux initiatives, la confiance à priori, la valorisation de celles et ceux qui font, un partage des contenus, une projection sur l'après (cf Bruno Latour)
  • et nos productions qui sont partagées par des bases de données interopérables, pas des inspirations qui circulent d'un Riposte à l'autre.

Ainsi le 15 juin ce sont plus d'une dizaine d'initiatives qui voient le jour avec la recherche de relations d'échanges.





Une écriture ouverte qui peut fonctionner pour d'autres projets.

Par la modération à posteriori cette écriture ouverte des Riposte Créative va au delà des espaces contributifs initiés à Brest et en Bretagne tels a-brest ouBretagne-creative. [3].

Cette écriture ouverte à priori, facilitée par les formulaires a un contour évolutif : hier les initiatives, aujourd'hui les inspirations demain les convergences ?

Une écriture ouverte qui va aussi être proposée pour labacces, initiatives de recherche action autour des questions de l'accès aux droits et aux services publics dans un contexte de dématérialisation. [4]

Pour les territoires en transition une démarche analogue aux Riposte Créative peut fonctionne parce que

  • la profusion d'initiatives locales est là
  • l'urgence climatique s'impose à nous et devient de plus en plus évidente
  • la coopération ouverte pour y faire face émerge [5]

On peut aussi l'imaginer pour les initiatives de participation, de démocratie ouverte, de territoires apprenants, de formation active où les apprenants partagent leurs productions (communauté apprenante, voyages apprenants ..), de réseaux d'entraide ...


Avec quelques difficultés qui n'empêchent pas d'agir mais dont il faut avoir conscience : la nécessité d'un changement de posture pour les collectivités :

  • être en attention aux initiatives du territoire n'est pas facile ni dans la culture courante des collectivités (signalons l'exception positive du réseau Bruded de 150 communes autour du développement durable en Bretagne).
  • les collectivités tout comme les universités et même beaucoup de grandes associations interlocuteurs institutionnels refusent le partage à priori en interdisant la réutilisation de leurs contenus (cf les mentions légales de leur site, une continuité de ce cacher notre copie que nous avons tous appris à l'école)
  • l'idée d'une écriture ouverte à tous est un autre pas de côté dans un fonctionnement souvent basé sur le contrôle, même si après 17 ans d'expérience nous n'avons jamais relevé de conflit sur les 10 sites contributifs brestois, cela se passe dans la tête des élus et responsables de services.

Notre retour retour d'expérience des Riposte montre qu'un pas peut être fait dans une démarche de capacitation et de coopération au sein des territoires et de réseaux thématiques en s'appuyant sur les facilitations que nous avons citées :

  • une écriture ouverte
  • un outil convivial libre et simple d'usage
  • un sens et une charte partagée explicite
  • une frugalité
  • le partage sincère et la transparence du fonctionnement
  • des relations de confiance entre les acteurs des initiatives quant à la coopération ouverte et au partage sincère
  • une formation, une entraide en communauté apprenante
  • un archipel d'initiatives reflet de la diversité des situations

Voila un premier retour à partager avec votre projet

en coopération et en partage sincère !


[1] Pour le moment par sa charteTransiscope ne répertorie pas les initiatives impliquant des collectivités ou des services publics, une extension est en cours pour prendre en compte les initiatives dès mors qu'elles sont en gouvernance partagée

[3] Ces magazines ouverts à tous.tes en écriture peu courants dans l'espace des collectivités locales fonctionnent toujours après 15 ans et des milliers d'articles publiés (1 à 2 par jour en moyenne)

[4] Un collectif qui regroupe plusieurs dizaines de personnes en Bretagne : collectivités locales, chercheurs, associations travailleurs sociaux et médiateurs du numérique autour des territoires en transition.

[5] voir le texte issu des rencontres Co-construire de Tournai Coopération ouverte pour un monde vivable et désirable (août 2019).


Convention Citoyenne pour le Climat : des propositions a la hauteur de l'enjeu climatique

24 juin, par PAURON Charlotte[ —]
EÉLV appelle le gouvernement à se saisir globalement des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat dans la mesure où elles forment un tout indissociable. La réponse du gouvernement doit être à la hauteur du travail réalisé par les citoyens.










mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Chercher, découvrir, news, podcast francais, radios, webtv, videos. Vous trouverez du contenu du Monde entier et de la France. Vous pourrez créer votre propre contenu et le partager avec vos amis.


ACCEUIL add podcastAjouter votre Podcast FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
A PROPOS Supporter lequipe mirPod Terms of Use BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER