ACCUEIL > RSS > BLOGS France > Brest ouVert

R S S : Brest ouVert


PageRank : 1 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , ,


Français - French

LECTEUR FLUX RSS



Les prochains rendez-vous de l'atelier Femmes créatrices, femmes libres !

18 juillet, par Marie-Claire Raoul[ —]

Depuis février 2019, les participantes du projet Femmes créatrices, femmes libres ! se réunissent tous les vendredis à la Maison Pour Toutes Lcause dans le but d'élaborer une exposition qui aura lieu en octobre prochain au musée des Beaux-Arts de Brest. Les créations réalisées pendant ces ateliers artistiques s'inspirent des œuvres des femmes artistes découvertes lors de précédentes visites au musée.

Atelier Femmes créatrices, femmes libres ! à la Maison pour Toutes Lcause

Projet d'initiation et de culture artistique, mais aussi de partage et d'entraide, cet atelier part de l'idée que l'art est vecteur d'émancipation. Une belle aventure donc !
Cette semaine, deux rendez-vous sont prévus :

  1. Jeudi 4 juillet à 14h00 au musée des Beaux-Arts de Brest, visite commentée de l'exposition La vraie vie est ailleurs, femmes artistes autour de Marta Pan. La guide-conférencière Élodie Poiraud nous parlera des parcours et des œuvres de Simone Boisecq, Charlotte Calmis, Juana Muller, Véra Pagava et Judit Reigl.
  2. Vendredi 5 juillet à 14h00 à la Maison Pour Toutes Lcause, conférence sur la lithographie animée par Marie-Michèle Lucas, artiste plasticienne et enseignante à l'École européenne supérieure d'arts de Brest.
    Ce même vendredi, Mathilde Pigallet, responsable du public et des collections du musée des Beaux-Arts viendra rendre visite au groupe pour découvrir les créations réalisées.

Le projet Femmes créatrices, femmes libres ! est porté par l'association Frida K., en partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Brest, et soutenu par le service animation-culture de la ville de Brest. Les ateliers sont animés par l'artiste plasticienne Marie-Claire Raoul.
Vous pouvez suivre les actualités des ateliers et visites ici.


L'adaptation au changement climatique sur le littoral français

https://cdurable.info/IMG/pdf/ba2e19_e912c073e9cf4787bf4e56c11031bd92.pdfplay episode download
18 juillet, par Cyrille[ —]

Le changement climatique va bouleverser durablement les littoraux français. Alors que 25% des côtes sont aujourd'hui en érosion, la France fait partie des pays européens les plus vulnérables à la submersion marine. Les conséquences sur les populations, la biodiversité et l'emploi seront à termes très importantes.
Le rapport, fondé sur une enquête approfondie dans les régions concernées, comporte d'abord un bilan exhaustif des conséquences du changement climatique sur les littoraux français métropolitains, (...)

-
Développement Durable en action

/
sommaire-edito


Migrants à la rue : une politique d'Etat indigne

16 juillet, par EELV Bretagne[ —]
Communiqué de presse – 12 juillet 2019 -

Ces derniers jours la Ville de Rennes a dû ouvrir deux gymnases afin de mettre à l'abri une centaine de personnes à la rue. Parmi ces personnes, nombreux sont les demandeurs d'asile qui devraient être directement pris en charge par l'Etat, ce qui n'est pas le cas, l'Etat se défaussant totalement de ses obligations sur les associations et sur la Ville.
Indépendamment de la question du statut de ces personnes, il est du devoir de l'Etat de mettre à l'abri toute personne vulnérable, « en situation de détresse médicale, psychique ou sociale ». Au delà du manque de moyens criant en matière d'hébergement d'urgence qui n'a fait que s'accroître ces dernières années, il semble qu'un cap ait été franchi dans la justification d'un système qui assume de laisser des familles entières et des personnes en grande détresse à la rue, au prétexte de leur situation administrative.Pire encore, la Préfecture, représentant de l'Etat en Région, accuse les associations et notre ville de participer de « l'appel d'air » en accueillant trop bien ces familles. Cette rhétorique ancienne est aussi celle de l'extrême droite. Nous ne pouvons tolérer que l'Etat use de tels propos populistes et mensongers.

Le président Macron s'est fait élire sur la base d'un programme libéral économiquement et conservateur à beaucoup d'endroits, nous en avons pris acte. Mais il semble qu'il n'ait jamais été question de mener une politique d'une telle violence et d'un tel cynisme vis a vis des personnes migrantes. Pourtant depuis le début du mandat du président Macron, le sort réservé aux migrants dans notre pays et à celles et ceux qui les soutiennent, n'a cessé de se durcir. Nous en appelons aux élu.e.s Rennais et du département, issu.e.s de la majorité gouvernementale, afin qu'ils exigent que cesse en Bretagne, cette politique hostile aux migrants et contraire aux droits et libertés les plus fondamentaux.

Matthieu Theurier et Gaëlle Rougier
Co-présidents du groupe écologiste à la ville de Rennes


PETITION : Non à la privatisation d'ADP

15 juillet, par Manon[ —]

La gauche finistérienne est unie à Brest pour dire ensemble NON à la privatisation d'Aéroports de Paris.

La coordination ouverte aux citoyens et soutenue actuellement par 14 organisations au niveau départemental : Attac, Citoyens et Jeunes pour le climat, Ensemble !, France Insoumise, Parti Communiste Français, Parti Socialiste, Génération.s, EELV, UDB, Solidaires, FSU, CGT, Convergence nationale de défense des Services Publics 29, groupe de soutien 29 à Fakir

Pour porter vous aussi la défense de notre patrimoine commun : www.referendum.interieur.gouv.fr



Texte constitutif de la coordination 29 POUR UN REFERENDUM D'INITIATIVE CITOYENNE sur la privatisation d'ADP

Le Président de la République et le Gouvernement veulent privatiser complètement les Aéroports de Paris (ADP) – qui gèrent Roissy Charles de Gaule, Orly, Le Bourget – un groupe dont l'État est actuellement actionnaire à 50,6 %. La privatisation d'ADP a été votée par la loi Pacte au printemps 2019. Outre ADP, elle prévoit aussi la vente de ENGIE et de la Française des Jeux, des barrages hydro-électriques. Ils rapportent à eux tous presque un milliard d'euros par an à l'État : 173 millions de dividendes pour l'État l'an passé pour ADP ! C'est de l'argent qui peut être ré-investi dans le Service Public. ADP est la deuxième valeur boursière détenue par l'État après EDF.

Ce projet soulève une très forte opposition dans tout le pays.

La maîtrise publique de nos plus grands aéroports nationaux est un enjeu d'intérêt national avec une forte dimension stratégique, économique et sécuritaire. 86 % des aéroports dans le monde sont sous contrôle public, dont 100 % aux États-Unis.
Si ADP est privatisé :

  • quel impact sur l'aménagement du grand Paris ? ADP gère actuellement une réserve foncière immense qui tombera entre les mains des spéculateurs immobiliers sans préoccupation écologique, et les prix des terrains vont exploser.
  • quelles conséquences sur une augmentation des coûts des prestations pour les compagnies aériennes et les usagers, sur leur adaptation aux nouveaux impératifs de lutte contre le dérèglement climatique ? Nous ne pouvons pas laisser les actionnaires décider d'un domaine si vital pour notre avenir.

Pour privatiser, l'État devra payer les actuels actionnaires minoritaires d'ADP à hauteur de 1 milliard. Parmi eux, le groupe Vinci, qui est candidat au rachat ! ADP est le principal hub d'Air France, la privatisation fera courir des risques à la compagnie national. Elle s'accompagnerait de lourdes menaces sur les conditions de travail des salariés de l'entreprise.

Les compagnies aériennes se sont déclarées défavorables à la privatisation car elles craignent une augmentation des coûts pour elles et donc une répercussion sur les prix des billets. L'association internationale du transport aérien a en effet mené une étude sur près de 90 aéroports internationaux qui confirme que les aéroports privatisés sont plus chers que ceux restés dans le giron public

Deux exemples devraient inciter le président de la République à renoncer à ce projet :

  • les autoroutes françaises bradées aux multinationales pour un prix de 14,5 milliards d'euros inférieur de 40% probablement à la valeur réelle, concession qui a déjà permis à ces sociétés d'empocher 28 milliards d'euros depuis 14 ans et d'engranger des profits astronomiques sur le dos des citoyens qui paient deux fois les infrastructures : comme usagers avec les péages, et comme contribuables avec les investissements de départ. C'est un véritable racket organisé. Veut-on la même chose pour les aéroports ?
  • le précédent de la vente de l'aéroport de Toulouse organisée en décembre 2014 par Emmanuel Macron, ministre de l'économie et des Finances. Vendu pour 308 millions d'euros à un groupe privé sans aucune expérience en matière aéroportuaire et composé à 51% d''une entreprise publique chinoise et à 49% d'un fonds d'investissement de Hong Kong domicilié dans un paradis fiscal - les îles vierges britanniques - il a été revendu 200 millions d'euros plus cher après que les actionnaires en aient vidé les caisses. Cette privatisation a été épinglée par la Cour des comptes.

Suite à la démarche des groupes parlementaires PCF, FI, PS, et de parlementaires LR, la représentation nationale a réussi à imposer un Référendum d'Initiative Partagée (RIP) sur la reconnaissance du caractère de « service public national » des aérodromes parisiens, proposition d'un RIP validé le 9 mai dernier par le Conseil Constitutionnel. Il faudra réunir avant le 12 mars 2020 4,7 millions soutiens à la loi cosignée par 248 parlementaires de gauche et de droite qui consacre ADP comme un service public national, donc non cessible au privé.

Si ces 4,7 millions de signatures sont recueillies, le gouvernement se trouvera l'obligation de consulter les Français sur ce projet. Il va être possible de s'opposer à une nouvelle privatisation et au bradage du patrimoine public au profit exclusif des intérêts privés.

Comment le président et son gouvernement peuvent-ils ainsi privatiser complètement des groupes stratégiques rentables gérant des infrastructures stratégiques sans même consulter les Français, alors qu'ils n'ont reçu aucun mandat pour cela ? Ce serait un déni de démocratie.

A l'inverse, l'obtention du référendum par une très forte mobilisation des Français pourrait constituer une victoire politique majeure contre les logiques néo-libérales et capitalistes de privatisation des services publics.

C'est un enjeu de maîtrise publique d'un secteur essentiel pour notre pays, un enjeu de démocratie.

Citoyens, mobilisons-nous tous ensemble pour que partout dans le Finistère comme dans le reste du Pays une dynamique populaire se mette en place en faveur du référendum sur la privatisation d'ADP !


Eva Joly : 4 victoires au Parlement européen qui me tiennent à cœur

15 juillet, par Admin[ —]

Après 10 ans de mandat comme eurodéputée au sein de la famille écologiste européenne, Eva Joly présente 4 combats gagnés qui lui tiennent particulièrement à cœur : protection des lanceurs d'alerte, création du parquet européen, adoption du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), lutte contre l'évasion fiscale.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen


Agenda des élu.e.s [Semaine 29]

12 juillet, par elues-eelv@brest[ —]

Une publication hebdomadaire pour rendre compte des dossiers en cours, des rendez-vous, réunions des élu-e-s Europe Ecologie – Les Vert-e-s de Brest et Brest Métropole : Nathalie Chaline, Marif Loussouarn, Pierre Guezennec et Ronan Pichon.

Voici les sujets travaillés à la demande du groupe des élu.e.s. Pour toutes questions s'adresser au local des élu.e.s :
- tel 02 98 46 08 78
- secretariat.elus.europeecologie@vert-brest.infini.fr

/www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/ml-275x300.png 275w, https://www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/ml-138x150.png 138w sizes=(max-width: 144px) 100vw, 144px />

Marif LOUSSOUARN, Adjointe en charge de l'Egalité Femmes-Hommes et de la jeunesse

- Vendredi 19 juillet

  • Cérémonie mariage
  • Déjeuner de travail avec les élu.e.s EELV Brest – Brest métropole

/www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/rp-128x150.png 128w, https://www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/rp.png 268w sizes=(max-width: 145px) 100vw, 145px />

Ronan Pichon, Vice-président de BMO en charge du numérique, de l'économie sociale et solidaire et du développement durable, Conseiller municipal.

- Mardi 16 juillet

  • Point attachée groupe d'élu.e.s

- Mercredi 17 juillet

  • Suppléance Commission d'appel d'offre

- Vendredi 19 juillet

  • Déjeuner de travail avec les élu.e.s EELV Brest – Brest métropole
/www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/pg-126x150.png 126w, https://www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/pg.png 253w sizes=(max-width: 151px) 100vw, 151px />

Pierre GUEZENNEC, Conseiller municipal, délégué à la valorisation de l'enseignement à la langue bretonne

-Vendredi 19 juillet

  • Déjeuner de travail avec les élu.e.s EELV Brest – Brest métropole

/www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/nc-768x919.png 768w, https://www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/nc-856x1024.png 856w, https://www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/nc-125x150.png 125w, https://www.brest-eelv.fr/wp-content/uploads/2018/11/nc.png 1236w sizes=(max-width: 135px) 100vw, 135px />

Nathalie CHALINE, Adjointe en charge du quartier de Saint-Marc – Innovation sociale ; Conseillère communautaire

- Mardi 16 juillet

  • Visite des centres d'été des Patronages Laïques Brestois et de la SPLM
  • Réunion chargée de mission Projet alimentaire de territoire

- Mercredi 17 juillet

  • Point numérique et innovation sociale
  • Point sécurité montée ligue 1 Stade brestois
  • Groupe de partenariat opérationnel (GPO)

- Jeudi 11 juillet

  • Point fixe attaché mairie de quartier

- Vendredi 12 juillet

  • Réunion Adjoints / Vice-présidents
  • Rencontre maison BIO du Finistère
  • Déjeuner de travail avec les élu.e.s EELV Brest – Brest métropole

Audition de Mme von der Leyen : beaucoup de bruit pour pas grand-chose

11 juillet, par Alexis Braud[ —]

Le groupe Verts-ALE recevait ce jour Mme Ursula von der Leyen, candidate proposée par les chefs d'Etat pour présider la prochaine Commission européenne. Durant plus d'une heure, les membres du groupe ont pu l'interroger sur les orientations qu'elle pourrait prendre dans ses éventuelles futures fonctions. Le tout, en toute transparence puisque cette audition était webstreamée (à revoir à ce lien) et donc visible par tou.te.s les citoyen.ne.s européen.ne.s. L'occasion pour toutes et tous de constater que la candidate du Conseil n'avait rien de concret à proposer, hélas.

Quand Yannick Jadot lui a demandé si elle envisageait une nouvelle proposition de révision de la Politique Agricole Commune, sa réponse est restée vague. Quand Karima Delli lui a demandé si elle comptait interdire la mise sur le marché des véhicules à moteur conventionnel d'ici 2035, elle a botté en touche. Quand Gwendoline Delbos-Corfield l'a alertée sur les dérives de la surveillance de masse, elle l'a justifiée au nom de la lutte contre le terrorisme.

Les réponses de Mme von der Leyen n'incitent pas à changer notre point de vue : nous ne pouvons décemment pas voter pour elle la semaine prochaine, en session plénière à Strasbourg. Ce serait oublier le mandat confié par nos millions d'électeurs le 26 mai dernier. Ce serait rester sourd au cri d'urgence poussé par ces jeunes, qui attendent de nous une action décisive face au chaos climatique. Ce serait acter le fait que le Parlement européen n'est qu'une chambre d'enregistrement de décisions prises par une poignée de chefs d'État sur un coin de table.

La démocratie européenne et l'urgence écologique méritent mieux que ce jeu de dupes organisé par les Chefs d'Etat. Nous invitons donc Mme von der Leyen à revoir sa copie et revenir vers le Groupe Verts-ALE avec des propositions concrètes. Car si certains entendent jouer les godillots à Bruxelles, les écologistes prennent eux, leur mandat et l'Europe au sérieux.

> Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen

Retrouvez cet article sur le site d'Europe Ecologie au Parlement Européen


Municipales 2020 Morlaix. Pas de récupération.

10 juillet, par EELV Bretagne[ —]

Réponse à l'article du Télégramme de ce jour (7 juillet) dans lequel S Le Feur indique qu'il y aura des « Verts » sur les listes présentées par LREM aux municipales :

Il n'y aura pas de « Verts » sur les listes LREM aux municipales. Le parti du Président défend prioritairement les intérêts des grandes entreprises et ne concrétise en actes ni ses promesses ni ses engagements, alors qu'Europe Écologie Les Verts s'oppose au capitalisme en prône des changement radicaux immédiats. Ecologie et macronisme ne sont pas compatibles, nombreux se sont laissés séduire. Hulot a démissionné les autres ont renié leurs engagements passés. Nous sommes prêts à soutenir localement toutes les initiatives en faveur de l'écologie, d'où qu'elles viennent, mais nous n'accepterons pas la récupération.


Voici la lettre d'information d'été de Marsouin !


9 juillet, par a-brest[ —]

Voici, avant la trêve estivale, une dernière lettre d'information de Marsouin, qui illustre le cœur de notre projet : générer des réflexions et des travaux scientifiques sur la société numérique qui servent le débat public, d'abord en Bretagne, notre port d'attache, mais de plus en plus au niveau national, sur les enjeux d'e-inclusion, mais aussi d'innovation et de numérisation du travail, ou de e-education par exemple. Bonne lecture !

newsletter_d_ete_marsouin.pdf
newsletter_d_ete_marsouin.pdf

PAS DE TOMATES BIO EN HIVER

28 juin, par nathalie chaline[ —]

Conférence de Presse organisée par la Maison bio du Finistère, vendredi 28 juin à la ferme bio de Kerjean à Saint Pol de Léon avec plusieurs associations.
Pour signer la pétition, rendez-vous ici : https://www.change.org/p/didier-guillaume-pas-de-tomate-bio-en-hiver-non-aux-serres-chauff%C3%A9es

Voici ci dessous mon témoignage d'Elue locale d'Europe Ecologie les Verts

Produire mieux, des aliments de meilleure qualité, c'est évidemment produire dans le respect de notre environnement mais c'est également consommer avec respect.

Aujourd'hui, je me présente devant vous pour témoigner d'une expérience. Depuis plus de 20 ans, à Brest nous avons mis en place une politique volontariste d'augmentation de la quantité de bio dans la restauration collective. Aujourd'hui nous sommes à plus de 50% de produits issus de l'agriculture biologique dans nos cantines avec un objectif fixé à 80% de bio d'ici 4 ans. Le bio à un coût raisonnable, accessible et pour tout le monde, ça marche !

Cette démarche s'inscrit dans une politique globale de réappropriation de la manière de s'alimenter. C'est la raison pour laquelle nous avons également accompagné le développement des jardins partagés – permettant de retrouver un lien parfois perdu entre les urbains et la nature – et que nous avons supprimé l'utilisation de tout pesticide sur notre territoire.

Avec le soutien de la MAB29, des agriculteur.trice.s, des parents d'élèves et des enfants nous avons pu entamer une véritable transformation du rapport à l'alimentation dans nos cantines. Cette transformation a pu s'opérer grâce à des animations et des formations mises en place pour mieux comprendre le fonctionnement des chaînes de production, le travail de nos agriculteur.trice.s ainsi que de tous les acteur.trice.s de notre alimentation locale.

Je souhaite également souligner que désormais, nous ne pouvons plus nier qu'il existe un changement climatique. Et ce changement climatique est dû aux activités humaines. Notre responsabilité en tant qu'élu.e.s est de promouvoir une alimentation saine et équilibrée mais aussi une alimentation respectueuse de l'environnement et des gens. Il nous faut encourager une filière bio vertueuse. Le bio ce n'est pas seulement respecter un cahier des charges, c'est aussi s'engager pour une éthique, des valeurs, une proximité, un lien avec la nature, les saisons et les hommes et les femmes !

Enfin, nous profitons de cette occasion et de la présence de Mme la Députée, Mme Le Feur, pour signaler un retard dans l'application des Projets alimentaires de territoire. L'Etat ne se donne pas les moyens pour de véritables politiques décentralisées dans le domaine de l'alimentation. Il est primordial que le Gouvernement légifère dans le domaine de l'agriculture bio industrielle. Ces serres chauffées soi-disant bio sont la mort programmée de l'agriculture bio-paysane.

Nathalie CHALINE, Elue Locale EELV à brest











mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Chercher, découvrir, news, podcast francais, radios, webtv, videos. Vous trouverez du contenu du Monde entier et de la France. Vous pourrez créer votre propre contenu et le partager avec vos amis.


ACCEUIL add podcastAjouter votre Podcast FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
A PROPOS Supporter lequipe mirPod Terms of Use BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER