HOME > RSS > BLOGS France > Eclectihk-log

R S S : Eclectihk-log


PageRank : 2 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



La peur de mourir peut-elle engendrer la peur de vivre ?

20 February, by HK[ —]

Vie ParfumLa peur de mourir peut-elle engendrer la peur de vivre ?

Pourquoi cette interrogation ? C'est Pauline Dumail qui se pose cette question, Pauline qui est une auteure des Editions Kawa avec son fameux livre : La vie est un parfum, respirez la !

Alors pourquoi ? 
Peut-être parce que pour parler de la peur de manière juste et authentique, je devais contacter mes propres peurs. En prendre conscience, les identifier, les accueillir, parfois les accepter, d’autres fois les transformer. Ce qui est sûr c’est que les derniers mois et même les dernières années traversées ont été riches en peurs diverses. Peut-être aussi parce que la peur est une émotion qui a une place importante dans les fleurs de Bach.

La peur de mourir peut-elle engendrer la peur de vivre ?

Qu’est-ce que la peur ? Une émotion, l’une des 4 de base de l’être humain, avec la tristesse, la colère et la joie. Bah oui je sais, ce n’est pas juste. Il n’y en a qu’une de sympas pour trois pas rigolotes. Mais pour accéder à la plus sympas de manière durable, il faut connaître, traverser les trois autres.

Vous savez, c’est la chanson d’Emmanuel Moire :

« il m’a fallu la peur, pour être rassuré,

j’ai connu la douleur, avant d’être consolé

il m’a fallu les pleurs, pour ne plus rien cacher

j’ai connu la rancoeur, bien avant d’être apaisé »

Physiquement, la peur est une réaction chimique qui crée une sécrétion d’hormones et d’émotions qui engendrent des actions / réactions. En d’autres termes, la peur est un garde-fou qui peut nous sauver la vie, en produisant l’adrénaline nécessaire pour nous donner la force de réagir face à un danger imminent. Donc oui, quand vous êtes au coeur d’une tempête, d’un incendie, d’une guerre, ou face à un agresseur, la peur est bien celle de mourir, et l’action / réaction qu’elle engendre est plutôt pour nous sauver la vie que pour nous la prendre. La peur de mourir dans l’instant engendre une réaction qui est plutôt due à l’instinct de survie, donc l’envie de vivre qu’à la peur de vivre.

Mais qu’en est-il lorsque nous quittons la réalité du présent et sommes tout à coup envahis par le passé qui remonte à la surface, ou la projection du futur ?

Le passé d’abord : Certains qui ont côtoyé la mort de près, la leur et celle des autres, dans des situations violentes, témoignent à quel point leur vie a changé. A quel point la peur les habite en permanence, les hante. Et leur a fait perdre le goût de vivre.
Les attentats du 11 septembre, de Charlie Hebdo, le Bataclan, en ressortir vivant par miracle, et découvrir une multitude de corps allongés et sans vie autour de soi.

Les guerres : se trouver au cœur d’une explosion, en sortir indemne, et croiser à la sortie du nuage, le bras, la jambe, ou pire… d’un collègue, d’un ami, d’un frère.

Comment vivre après ça ?

Si vous voulez lire la suite, allez vite sur le site de Pauline : http://paulinedumail.com/index.php/2018/02/20/la-peur-de-mourir-peut-elle-engendrer-la-peur-de-vivre/


Harcèlement sexuel au bureau, dans Femme Actuelle

20 February, by HK[ —]

Article dans Femme actuelle, qui cite le livre de Béatrice Marra, paru aux Editions Kawa.

 

Femme Actuelle 2

 

 


Donald Trump est-il dangereux ? Extraits n°6

20 February, by HK[ —]

Signature27 psychiatres se sont réunis pour écrire un livre sur le thème : Donald Trump est-il dangereux ? A la demande générale je vais traduire et résumer, semaine après semaine, chacun des chapitres de ce livre de 360 pages. J'essaierai d'extraire dans chaque chapitre les passages qui m'ont semblé être les plus intéressants...

  • Le titre du sixième chapitre écrit par John Gartner est tout un programme : D. Trump est mauvais, fou ou les deux à la fois (en anglais Bad ou Mad. 
    Voilà les extraits que j'ai choisis :

  • Donald Trump, d'un point de vue psychologique est tellement bizarre que même un profane penserait qu'il y a chez lui quelque chose qui ne tourne pas rond chez lui
  • Le débat fréquent autour de sa personnalité est de savoir s'il est mauvais ou réellement s'il a un "grain"
  • Un chien peut avoir en même temps des tiques et des puces (!). D. Trump semble être à la fois mauvais et fou, sans qu'on sache apprécier le danger qu'il représente globalement...
  • D'après le psychiatre Fromm, le narcissisme "malin" est une pathologie profonde ; à l'origine des destructions vicieuses, sans compassion.
  • Le narcisse "malin" (au sens méchant), selon Pollock il est inconscient et ne contrôle pas son comportement
  • D. Trump se trouve supérieur aux autres et il est plus compétent que quiconque pour résoudre les problèmes...
  • Comme tout "sociopathe", il ment, il exploite et viole les droits d'autrui sans remord ni empathie pour ceux qu'il aura blessés
  • Quand on vérifie ses messages, on trouve que 76% sont faux ou approximatifs. Il raconte un mensonge toutes les 3 minutes15secondes (c'est précis !)
  • Avant son élection, plusieurs journaux ont mis en évidence son côté comploteur. Il a accumulé une liste de 58 conspirations qu'il a proclamées comme étant vraies
  • Par exemple, il a déclaré que B. Obama était musulman, né au Kenya et que le fonctionnaire qui devait vérifier son certificat de naissance était - comme par hasard - été victime d'un accident d'avion.
  • Quand vous additionnez les 3 ingrédients du narcissisme, de sociopathie et de paranoïa, vous avez un dirigeant qui se sent omnipotent, omniscient et digne du pouvoir suprême, et qui ne supporte pas d'être persécuté par des ennemis imaginaires, y compris par des minorités qui ne montrent aucune menace.

On pourrait allonger la liste de ce texte...

Pour comprendre le sens de la signature de D.Trump, allez voir ---> ICI 


Harcèlement sexuel au bureau : Béatrice témoigne sur Europe 1

13 February, by HK[ —]

HarcèlementBéatrice Barra, auteure du livre Harcèlement sexuel au bureau paru aux Editions Kawa, s'est fait interviewer par Europe 1 le 8 Février.

Voici le témoignage d’une jeune femme qui, en pleine floraison de sa jeune vie, a connu le pire. Elle raconte sa joie d’avoir trouvé un premier emploi, de prendre ainsi place dans la société, de construire peu à peu son existence, et de rêver à l’avenir...
Soudain, cette jeune employée est déstabilisée. Son rêve prend alors une couleur bien sombre. L’un de ses employeurs, un homme d’âge mûr cherche à la séduire. Non pas la séduire, mais la conquérir, telle une proie ! De cette attitude injurieuse, de ce harcèlement, naîtront dix longues années d’un parcours d’animal traqué, puis un licenciement abusif suivi d’un très long procès.

Ce récit témoigne surtout de la détermination et du courage de cette femme qui a tout fait pour sauvegarder son élan vital. Elle souhaite que son histoire puisse inciter les autres «victimes» à ne pas endurer de telles souffrances.

Ci-après le podcast de l'émission. Béatrice intervient à partir de 10mn 30 : 
http://www.europe1.fr/emissions/bonjour-la-france/bonjour-la-france-invite-mc-solaar-080218-3568907

  


Donald Trump est-il dangereux ? Extraits n°5

11 February, by HK[ —]

DT527 psychiatres se sont réunis pour écrire un livre sur le thème : Donald Trump est-il dangereux ? A la demande générale je vais traduire et résumer, semaine après semaine, chacun des chapitres de ce livre de 360 pages. J'essaierai d'extraire dans chaque chapitre les passages qui m'ont semblé être les plus intéressants...

Le titre du quatrième chapitre écrit par Lance Dodes est tout un programme : SOCIOPATHE
Voilà les extraits que j'ai choisis :

  • Donald Trump est un homme public que nous avons vu depuis longtemps et nous avons conforté notre réflexion auprès de ceux qui l'ont accompagné de près pendant plusieurs années. 
  • La question récurrente pendant toute la campagne de Donald Trump était : Il est fou comme un renard ou tout simplement fou ? La vraie question est de savoir si une personne se conduit constamment de manière immorale, qui dupe, qui ment, qui triche, qui manipule pour obtenir ce qu'il veut et qui se fiche de ceux qu'il blesse à son profit est tout simplement habile. Habile comme un renard. Ou est-ce plus grave et sérieux ? Est-ce qu'il s'agit d'un véritable dérangement mental ?
  • La réponse est tout simplement OUI. Pour en comprendre la raison, il est indispensable d'étudier la Sociopathie, et pourquoi la sociopathie entraine de tels dérangements. On confond souvent la sociopathie avec la psychopathie. En fait la sociopathie est le terme qui regroupe les côtés malins et narcissiques, qu'on appelle aussi Désordre Anti-Social.
  • Le comportement envahissant qui ignore et viole les droits des autres s'installe dès l'âge de 15 ans. Voilà huit points qui le définissent :
    • non respect des normes sociales, sans tenir compte des lois
    • malhonnêteté due aux mensonges permanents, ou duper autrui pour son profit et plaisir personnels
    • impulsif sans stratégie permanente
    • irritation et agressivité qui se manifestent par des joutes verbales fréquentes
    • insouciance de la sécurité pour lui ou les autres
    • irresponsabilité permanente issue d'échecs répétés, dûs à l'incapacité de travailler longtemps sur le même sujet ou d'honorer ses dettes financières
    • n'a jamais de remords, puisqu'il reste indifférent aux blessures, mauvais traitements et gains acquis malhonnêtement 
    • Ce mauvais comportement persistant ne tient pas compte des menaces ou punitions quand ils s'installent à partir de 15 ans
  • En résumé :
  •    MANQUE D'EMPATHIE ENVERS LES AUTRES, ABSENCE DE REMORDS, MENSONGE ET TRICHERIE
  •     PERTE DE VUE DE LA RÉALITÉ
  •     RÉACTION VIOLENTES ETIMPULSIVITÉ
  • les discours de D. Trump montrent des traits sévères de sociopathie. On n'a jamais vu un président US pareil, même si certains étaient narcissiques. La paranoïa qui accompagne une grave sociopathie peut créer les conditions d'un risque probable de guerre.  

Votre papier toilette révèle votre personnalité ! Oui, oui...

1 February, by HK[ —]

Papier toilette Le site PsyBlog qui nous révèle une étude incroyable : la manière dont vous placez votre rouleau de papier hygiénique donnerait des indications sur votre personnalité !

Selon un sondage du Dr Gilda Carle, les gens «au-dessus» sont plus autoritaires. Selon le Dr Carle, les personnes assertives sont plus susceptibles d'occuper des postes de direction et d'adopter une attitude de prise en charge.

Ceux qui laissent pendre "en-dessous" sont plus susceptibles d'être soumis. Les personnes soumises ont tendance à être plus agréables, flexibles et empathiques, explique le Dr Carle. Pour arriver à cette conclusion de test de personnalité, le Dr Carle a interrogé environ 2 000 personnes de tous âges, leur demandant si elles plaçaient le bout du rouleau par-dessus ou en dessous.

Certaines personnes, a constaté le Dr Carle, ont effectivement changé le rouleau de papier toilette dans les maisons des autres (environ un sur cinq). Naturellement, ce sont ces «sur» qui imposent leur personnalité dominante à des «inférieurs» soumis.

Une autre enquête a révélé que rouler "sous" pourrait également être lié au niveau des revenus. 73% de ceux qui gagnent moins de 20 000 $ font un roulage en-dessous, tandis que 60% de ceux gagnant plus de 50 000 $ font un roulage au-dessus.

Qui savait qu'il y avait tant de sondages sur l'alignement des rouleaux de papier hygiénique ? Info de dernière minute : Une directrice d'hôtel m'a précisé que ceux qui mettent le bout du PQ au-dessus sont des "généreux" tandis que ceux qui mettent le bout du PQ en-dessous sont ...des radins !

You want fake news? Watch the State of the Union. By Jennifer Rubin

30 January, by HK[ —]

D.T.4Voilà un article édifiant qui est paru dans le Washington Post, à propos du discours de D. Trump pour son discours sur l'état de l'Union.

 

Les discours sur l'état de l'Union sont devenus le théâtre kabuki de Washington à son paroxysme. Article en traduction automatique. Evidemment, le Washington Post n'est pas le meilleur soutien de D. Trump !

Tout est installé et prévu pour le spectacle : les applaudissements par étapes, les invités dans la galerie, les auto-félicitations, les promesses vides. Le manque de sincérité de tous les côtés suinte de la chambre. Le pire de tout peut être les partisans qui se caressent le menton et qui prétendent que c'est important.

Ils entonneront - si le président Trump le fait à travers les remarques préparées, sans écume à la bouche au sujet de l'enquête de la Russie - qu'il était «présidentiel». S'il pouvait seulement être comme ça tout le temps, ils proclameraient avec ferveur. Oui, si Trump n'était pas Trump et parlait les mots des autres qu'il ne comprend probablement pas rapidement. Demandez-lui d'expliquer le véritable déficit commercial), nous serions tous mieux lotis. Mais il ne le fait pas, et nous ne le sommes pas.

Les événements de lundi seront oubliés :  les rapports d'un Trump délirant appelant l'épouse du directeur intérimaire du FBI, Andrew McCabe, un «perdant» du président en colère contre la tentative du ministère de la Justice d'empêcher la publication d'une note préjudiciable à la sécurité nationale; et de lui étant déterminé à congédier McCabe, qui a été informé des conversations de l'ancien directeur du FBI James B. Comey avec le président, faisant de lui un témoin de l'obstruction présumée. Plutôt que de souligner que ces révélations confirment que Trump est inadéquat sur le plan du tempérament et qu'il n'est pas intéressé par autre chose que de protéger sa propre peau, on lui tapera la tête pour avoir lu un prompteur.

Le jeu habituel associé à l'état de l'Union est déjà assez grave, mais avec ce président, il est difficile d'imaginer comment il pourrait donner un aperçu de sa pensée. Il y a deux atouts. Le premier peut passer à travers un discours à la Chambre ou à Davos en s'en tenant à un scénario écrit par les conservateurs traditionnels. Le second n'a aucun intérêt pour la politique, aucune idée pour la réaliser, aucune compréhension des institutions américaines et aucune capacité à diriger le monde libre. En d'autres termes, nous obtenons soit une articulation entièrement artificielle et non représentative de sa présidence, soit un discours délirant et ignorant. Les deux n'ont rien à voir l'un avec l'autre.

À cet égard, nous devrions cesser de prêter attention aux discours préparés (Dieu sait que nos alliés internationaux doivent avoir à ce stade), et se concentrer sur ses tweets - l'exact opposé de ce que ses apologistes exhortent. La voix authentique de Trump - un enchevêtrement de préjugés, de ressentiments et de mythes urbains - ne sera pas entendue dans ses remarques ce soir.

 


Donald Trump est-il dangereux ? Extraits n°4

30 January, by HK[ —]

27 psychiatres se sont réunis pour écrire un livre sur le thème : Donald Trump est-il dangereux ? A la demande générale je vais traduire et résumer, jour après jour, chacun des chapitres de ce livre de 360 pages. J'essaierai d'extraire dans chaque chapitre les passages qui m'ont semblé être les plus intéressants...

Le titre du quatrième chapitre écrit par Gail Sheehy est tout un programme :  Le manque de confiance de Trump vis-à-vis des autre est au cœur du problème.
Voilà les extraits que j'ai choisis :

DT 3Le narcissisme et la paranoïa sont certes des problèmes mais le plus grand des problème est que Donald Trump n'a confiance en personne. C'est ce qui déclenchera sa chute ou ...la nôtre.
Dans un monde qui tourne sans contrôle, comment peut-on faire confiance aux fameux "instincts" de D. Trump qui joue le "jusqu'auboutisme" avec nos ennemis ?
La fondation du caractère d'un homme se construit de la naissance à 18 mois. D. Trump fait le fanfaron et se cache derrière son absence totale de confiance vis-à-vis d'autrui : les gens font trop confiance, moi je ne fais confiance à personne. Embauchez les meilleurs mais ne leur faites pas confiance. Le monde est un terrain vicieux et brutal. Même vos amis ont envie de tout ce que vous avez : ils veulent prendre votre place, votre argent, votre femme...

Son père l'a entrainé pour qu'il soit un "tueur". C'est la seule solution pour ne pas être un perdant. Son père l'a envoyé faire ses études dans une école militaire pour qu'il soit le plus fort. D. T. dit : l'homme est l'animal le plus vicieux sur la terre et la vie n'est qu'une série de batailles qui se terminent par la victoire ou la défaite. 
Dans sa biographie (livre ci-contre), D. T. nous dit que son père l'envoyait chercher les loyers des appartement qu'ils avaient dans des quartiers peu sûrs. Et il lui recommandait de ne jamais frapper à une porte sans se mettre sur le côté. Pourquoi ? Parce que il arrivait que les propriétaires tiraient dans le centre de la porte ! Aujourd'hui, il habite seul à la Maison Blanche sans sa femme ni ses amis ; demander leurs avis serait faire preuve de faiblesse. 

Quand il représente les USA à l'extérieur de son pays, il manque de respect devant ses principaux alliés et détruit des amitiés qui ont mis une dizaine d'années à se consolider. Et en revanche, il n'oublie jamais d'aller saluer les despotes de Turquie, d'Egypte ou le plus "méchant" Poutine.
Non seulement il se frotte quotidiennement avec les médias, mais en plus il a adopté la phrase de Lénine et Staline qui disaient que les médias américains étaient l'ennemi du peuple américain.

Un chef qui ne fait pas confiance à ses collaborateurs ne peut pas inspirer la confiance. Bien que Trump prétende être loyal, il l'est jusqu'au moment où il ne l'est plus (!). Au cours des 100 premiers jours de sa présidence, D. T. nous donnait l'impression qu'il vivait dans un monde différent de celui de la majorité des citoyens. Sa propension psychologique à mentir est la pire des choses ; comme par exemple quand il a prétendu que B. Obama avait mis un micro sur son téléphone. On se demande si D. T. flotte dans un monde différent du nôtre. Il crée lui même la manipulation de sa réalité, et il insiste pour que ses porte-paroles défendent les fausses nouvelles, même si le mensonge est évident.... A tel point que le Dr. Lee's affirme : je ne dis pas que Trump est Hitler ou Mussolini, mais il n'est pas plus normal qu'Hitler.


Donald Trump est-il dangereux ? Extraits n°3

28 January, by HK[ —]

IMG_156427 psychiatres se sont réunis pour écrire un livre sur le thème : Donald Trump est-il dangereux ? A la demande générale je vais traduire et résumer, jour après jour, chacun des chapitres de ce livre de 360 pages. J'essaierai d'extraire de chaque chapitre les passages qui m'ont semblé être les plus intéressants...

Le titre du troisième chapitre de Tony Schwartz : J'ai écrit L'art de la négociation avec Donald Trump ; son art de "l'auto-sabotage" vient de son éducation. Extraits :

Pourquoi le Président Trump se comporte apparemment de manière dangereuse et auto-destructrice sur tout ce qu'il fait ? J'ai écrit avec lui L'art de la négociation et tout ce qu'il a fait depuis son intronisation ne me surprend pas. Tout était prévisible...
D. Trump donne l'impression qu'il est en guerre contre le monde entier. Il est binaire, c'est tout ou rien. Ou tu es dominé, ou tu es dominateur. Tu fais peur ou tu as peur. Ce comportement vient de son enfance et il n'a pas changé depuis...

Dans de nombreuses conversations, il m'a clairement dit que pour lui chaque rencontre était synonyme de victoire à tout prix ; sinon, il était perdant.
Depuis son enfance, il voulait s'affirmer et il se montrait agressif. Un comportement qui a failli le faire expulser de son école après avoir agressé un professeur. Il passe sa vie à dominer les autres, quels qu'en soient les moyens et les conséquences.

Il exagère tout ce qu'il dit ; par exemple, il me disait que ses casinos se portaient très bien alors qu'ils étaient en faillite... Il ment comme il respire. Ses objectifs ne s'appellent pas Précision mais Domination. Son comportement de bluffeur cache une blessure qui remonte à l'enfance : il veut tout simplement être aimé. En termes "neurochimique", quand il se sent menacé ou contrecarré, il ne négocie pas, c'est le combat ou la fuite. Plutôt que de réagir à propos, il fonce sans se soucier des conséquences collatérales. C'est bien pour cela que son accès au bouton nucléaire est si dangereux et si effrayant...

Plus il a l'impression d'être à la merci de forces qu'il ne contrôle pas et plus il devient irrité, désespéré et impulsif. Il faut absolument que tout le monde soit de son avis sur tout.

 


La vie est un parfum… respirez-la ! de Pauline Dumail. Cocomilady nous donne son avis

24 January, by HK[ —]

P.D.La vie est un parfum… respirez-la ! par Pauline Dumail
Je ne peux résister à l'envie de partager avec vous l’avis de Cocomilady qui fait une critique du livre sur le site les rebelles.net
20/20 Genre : science-fiction Publié dans le Webzine --> ici 

Résumé : Louise est une vieille dame malicieuse au caractère bien trempé, mais c’est aussi un grand Nez de la parfumerie. Son monde est peuplé de senteurs : elle connecte aux mondes invisibles avec le bois de santal, apaise avec le petit grain bigaradier et donne (et trouve !) le sourire avec le jasmin. Elle n’hésite pas non plus à utiliser le poivre, au risque et péril des personnes qui l’entourent. C’est d’ailleurs grâce à lui qu’elle fait la connaissance de Maïa.

Armée de son alambic et d’une curiosité insatiable, elle a fait le tour du monde pour récolter ses précieuses essences naturelles. Il est maintenant temps pour elle de transmettre son savoir. Peut-être pressent-elle l’importance qu’auront ses précieux parfums dans quarante ou quatre mille ans ?

La Vie est un Parfum, Respirez-là ! est une invitation aux voyages : 
- des voyages au coeur de l’âme à travers les parfums.
- des voyages dans l’espace, partout sur la planète, mais aussi en dehors…
- des voyages dans le temps, de 1981 à 6016…
- des voyages initiatiques, à la découverte de soi et de l’autre.

Mon avis : J’ai adoré ce roman qui m’a émue jusqu’à l’âme. Ce roman m’a fait vivre un magnifique voyage initiatique, émotionnel et sensoriel. Il agit comme un éveil des consciences en douceur. L’interaction totale par la lecture et l’odorat a laissé une empreinte indélébile dans mon coeur, mon esprit et mon âme. J’ai été touchée jusqu’au coeur et je me suis attachée à certains personnages plus qu’à d’autres, leur histoire ayant résonné avec la mienne, mais pas que. Tous m’ont attendrie par leur capacité à se transcender, à agir pour aider les autres à s’éveiller eux-mêmes, et par leurs valeurs aimantes et empathiques avec la nature et les autres êtres.

Certains passages sont tristes, poignants, mais immédiatement transmutés en une belle énergie positive et un message d’espoir que rien n’a de fin, bien au contraire, et que ces parfums résonnent en nous, s’infiltrent dans notre ADN, et que comme le battement de l’aile du papillon, ils peuvent bouleverser l’univers tout entier même des milliers d’années plus tard.

L’histoire est originale, elle nous amène à côtoyer divers personnages à des époques totalement différentes, et l’on se rend compte au fur et à mesure qu’ils sont tous interconnectés, comme nous le sommes à chaque particule de l’univers et du grand tout. J’ai lu le roman accompagné par les 4 marque-pages parfumés que je vous conseille d’acheter en même temps pour que votre expérience soit complète, puisqu’ils sont la signature olfactive des personnages principaux. Pour ma part, je les avais glissés entre les pages pendant plusieurs jours avant d’entreprendre ma lecture. C’est donc avec un bonheur intense que j’ai senti les fragrances se diffuser au fur et à mesure que je tournais les pages. En plus, il est amusant de chercher quel personnage ils peuvent bien représenter (vous pouvez avoir cette réponse sur la page facebook de l’auteure, réponse en message privé).
Une autre originalité qui ne m’a pas du tout dérangée, c’est l’alternance entre les personnages et les époques : passé, présent, futur et futur proche. Louise, Maïa, Victor, Tara, mais aussi Eliott et Robin, m’ont fait vivre une fabuleuse expérience et ressentir des émotions puissantes et bouleversantes.

Ce livre restera longtemps gravé dans ma mémoire, alors je ne peux que vous conseiller de le découvrir à votre tour. Juste un petit regret, qu’il ne soit pas possible d’acheter les fragrances en flacons, ça aurait été juste génial tant j’ai adoré ces odeurs et ce qu’elles déclenchaient en moi.
Pour terminer, un immense merci à l’auteure pour ce partage vibratoire si intense, à ceux qui ont participé à cette histoire et qui tous les jours participent à faire de notre monde un monde plus beau et plus juste en communion avec la nature, je pense notamment à Céline Motard de Maderosa qui récolte ses huiles essentielles divines avec parcimonie, avec l’aide des indiens et l’accord des arbres avec lesquels ils communiquent <3


0 | 10










mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER