HOME > RSS > BLOGS France > Ecolopop

R S S : Ecolopop


PageRank : 2 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



Des paysans coopérateurs du Massif central développent leur propre enseigne de distribution alimentaire en Île de France

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F2017%2F11%2Fpaysans-cooperateurs-massif-central-developpent-propre-enseigne-de-distribution-alimentaire-ile-de-france%2F18772&linkname=Des%20paysans%20coop%C3%A9rateurs%20du%20Massif%20central%20d%C3%A9veloppent%20leur%20propre%20enseigne%20de%20distribution%20alimentaire%20en%20%C3%8Ele%20de%20Franceplay episode download
19 November, by ecolopop[ —]

Le groupe coopératif UNICOR a annoncé que le 3e magasin de son enseigne en circuit court coopératif ouvrira ses portes le 16 novembre, à Saint Gratien (Val d’Oise). Après le succès d’un premier magasin francilien, la coopérative des contreforts du Massif central entend répondre aux mouvements de fond qui traversent l’opinion publique en matière de consommation alimentaire.

« Les Français expriment des exigences fortes quant à leur alimentation et au modèle agricole
qui en est le corollaire. Ces demandes sociétales concernent tant le bien-être animal, que le respect de l’environnement, la qualité des produits ou encore la juste rémunération des agriculteurs.

Au travers des Halles de l’Aveyron, nous ambitionnons de répondre à ces demandes légitimes en nous appuyant sur les forces de la coopérative pour proposer dans les agglomérations nos productions de qualité en circuit court collectif. Par cette démarche, nous ramenons de la valeur dans les fermes, du dynamisme sur notre territoire rural, de la qualité dans les villes et, plus largement, nous contribuons à renouer le dialogue entre le monde  urbain et les campagnes. » a souligné Jean-Claude Virenque, Président de la coopérative UNICOR et lui-même éleveur de brebis laitières.

Coopérative des contreforts du Massif central, rayonnant principalement en Aveyron, dans le Cantal, en Lozère, dans le Tarn et le Tarn-et-Garonne, UNICOR a développé, via Les Halles de l’Aveyron, un modèle de distribution alternatif assurant la mise en marché sans intermédiaires des productions de qualité de ses adhérents. Installés sur un territoire parmi les moins densément peuplés de France, ces agriculteurs peuvent ainsi toucher les consommateurs là où ils se trouvent sans s’enfermer dans les limites territoriales, logistiques et commerciales du magasin de ferme individuel. «

C’est la force du modèle coopératif » explique Jean-Claude Virenque « Sur l’Aubrac, le massif du Lévézou ou dans les Causses, un locavorisme au sens strict condamnerait 90 % de nos fermes tant les densités de population y sont faibles.En mutualisant nos moyens, nous sommes capables de nous projeter à l’échelle nationale et de vendre nos produits là où nos concitoyens vivent. »

Situé à Saint Gratien, ce 3e magasin Les Halles de l’Aveyron proposera 3000 références sur plus de 800 m2 de surface de vente. Son ouverture va générer la création directe de 25 emplois.

Cet article Des paysans coopérateurs du Massif central développent leur propre enseigne de distribution alimentaire en Île de France est apparu en premier sur ecoloPop.


8ème édition des Prix Énergies Citoyennes

15 November, by ecolopop[ —]

Remis ce matin en présence de Serge Orru, Président du jury 2017, ancien Directeur Général du WWF, Conseiller en charge du Développement Durable auprès de la Maire de Paris, ces Prix viennent saluer et valoriser les initiatives d’élus, en faveur de l’efficacité énergétique, partout en France. P

our cette 8ème édition, le jury, composé d’experts, d’associations d’élus et de médias, a examiné les dossiers de candidature sous deux angles : la vision stratégique et trois types d’actions exemplaires en faveur de la transition énergétique :

  • Une action concrète mise en place ces deux dernières années
  • Une action particulièrement innovante (réalisée ou en cours de réalisation)
  • Une action de sensibilisation (des habitants, scolaires, citoyens, agents….)

11 collectivités, syndicats ou établissements publics, dans 4 catégories, ont été désignés lauréats de cette édition :

Catégorie Collectivités locales et territoriales de moins de 20 000 habitants : 

  • Luzy (Bourgogne-Franche-Comté – 58) : La commune de 2033 habitants a notamment mis en place une chaufferie centrale bois qui permet le chauffage de 10 bâtiments communaux. Elle étend actuellement ce réseau chaleur à d’autres bâtiments et continue ses actions de sensibilisation des habitants.
  • Communauté de Communes du Pays de Salers (Auvergne-Rhône-Alpes – 15) : Labellisé Territoire à Énergie Positive, la communauté de communes parmi ses nombreux projets pour la croissance verte a notamment un projet de méthanisation territorial.
  • Prats-de-Mollo (Occitanie – 66) : La commune développe de nombreuses actions permettant à la fois de maintenir les emplois, tout en œuvrant en faveur de la transition énergétique ; avec un volet photovoltaïque, un volet hydraulique, et un volet méthanisation. De grandes initiatives pour cette commune de 1099 habitants.

Catégorie Collectivités locales et territoriales de 20 000 à 100 000 habitants : 

  • Bourg-en-Bresse (Auvergne-Rhône-Alpes – 01) : La ville a engagé un programme ambitieux de rénovation énergétique générant d’ores et déjà une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 20%. Parmi les autres actions, la Ville a également exigé qu’une part de biogaz soit intégrée dans les offres des fournisseurs de gaz, dès 2015.
  • Montfermeil (Ile-de-France – 93) : Afin d’endiguer le phénomène de précarité énergétique, la ville mène tout un ensemble d’actions visant à la fois à accompagner les foyers concernés et à mettre en place des process et des outils innovants et duplicables, dans les quartiers prioritaires.
  • Saint-Lô Agglomération (Normandie – 50) : Renforcer l'usage du vélo au quotidien est une priorité pour Saint-Lô Agglo qui s’est dotée d'infrastructures et d'équipements cyclables. Pour aller plus loin encore, l’Agglomération est engagée dans une expérimentation de vélos à hydrogène. Objectif ? aboutir à une solution et un modèle économique de déploiement à plus grande échelle.

Catégorie Collectivités locales et territoriales de plus de 100 000 habitants et Communautés d’Agglomération :

  • Le Conseil Départemental de l’Essonne (Ile-de-France – 91) : Créée en 2015 par le Conseil Départemental, la plateforme « Rénover malin » vise à la massification des chantiers de rénovation énergétique sur le territoire. Pour aller plus loin et faciliter le passage à l’acte des ménages, le département a créé les chèques éco-énergie 91 et la prime Air Bois.
  • Nantes Métropole (Pays de la Loire – 44) : Dans le cadre de son ambitieuse politique énergétique, la collectivité a organisé un Grand Débat « La Transition Energétique, c’est nous ». 24 maires impliqués, 53 000 participants et 200 jours d’échanges permettront à Nantes Métropole de co-construire une feuille de route partagée avec tous.
  • Quimper Bretagne Occidentale (Bretagne – 29) : La communauté d’agglomération de Quimper a notamment mis en place un cadastre solaire (analyse du potentiel de toutes les toitures) afin d’encourager le développement du solaire photovoltaïque et thermique en toiture.

Catégorie Syndicats et Établissements Publics :

  • Le Centre Communal d'Action Sociale de Saumur (Pays de la Loire – 49) : Pour lutter contre la précarité énergétique de certains foyers, le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de Saumur accompagne les ménages concernés pour les aider à réduire leur facture de 20% (mise en place d’atelier de sensibilisation, microcrédit personnel…).

Coup de Cœur du Jury :

  • Université de Bordeaux (Nouvelle-Aquitaine – 33) : L’Université de Bordeaux a mis en place un système de supervision énergétique sur l’ensemble de son parc immobilier. Un projet de développement d’un réseau de chaleur EnR (biomasse et/ou géothermie) sur l’ensemble du domaine universitaire est en cours. Dans cette stratégie de sobriété énergétique, les étudiants et personnels sont mobilisés, notamment par un concours d’économie d’énergie.

Cet article 8ème édition des Prix Énergies Citoyennes est apparu en premier sur ecoloPop.


Algo Paint ( Rennes,35) : la peinture à base d’algues, lève 800 000 euros

29 October, by ecolopop[ —]

 Le Crédit Mutuel Arkéa, via son fonds d’innovation sociétale We Positive Invest, s'est associé avec  la Région Bretagne, via le fonds d’investissement Breizh Up. Les deux institutions ont investi respectivement 500 000€ et 300 000€ au capital de la startup bretonne Algo Paint, Implantée près de Rennes (35), Lauréate du grand prix entreprises et environnement . L'entreprise a développé une gamme de peintures naturelles à base d’algues qui répond à la fois aux enjeux environnementaux et aux exigences des utilisateurs particuliers et professionnels. Cette augmentation de capital va lui permettre de poursuivre son développement commercial et ses actions de R&D.

Alors que 95 % des produits du marché de la peinture sont aujourd’hui dérivés de la chimie du pétrole, Algo Paint® s’affranchit des énergies fossiles et mise sur des matières premières locales et renouvelables : les algues bretonnes. Basée à Vern-sur-Seiche, la startup a été créée en 2015 par Lionel Bouillon et Olivier Lefeuvre. Plusieurs fois primé, le concept d’Algo Paint® répond aux enjeux environnementaux et sociétaux pour ce qui est de la qualité de l’air intérieur des logements à travers la valorisation de matières premières locales et renouvelables que sont les algues tout en offrant une offre compétitive avec un coût de revient équivalent aux peintures traditionnelles.

L’investissement de 500 000€, réalisé par We Positive Invest, est une nouvelle illustration du soutien apporté par le Crédit Mutuel Arkéa aux entrepreneurs précurseurs. Le fonds d’innovation sociétale du Crédit Mutuel Arkéa, doté de 20 M€, a été lancé au deuxième semestre 2016 avec l’ambition d’accompagner les acteurs de la transition énergétique, de l’économie circulaire et de l’entrepreneuriat sociétal. Algo Paint® constitue le troisième investissement de We Positive Invest.

La Région Bretagne complète la levée d’Algo Paint® à hauteur de 300 000€. Lancé en 2015, le fonds régional de co-investissement Breizh Up, géré par Sofimac Innovation, intervient en co-investissant avec des acteurs privés, également dans une logique de long terme, de croissance et de pérennisation des activités financées.

Cette importante levée de fonds de 800 000€ permettra à Algo Paint® d’accélérer son développement commercial, de poursuivre ses travaux de R&D dans un secteur peu innovant et d’assurer une meilleure reconnaissance de la marque au niveau national, grâce à des investissements marketing.

Lionel Bouillon, Directeur d’Algo Paint®, commente : « Avec l’entrée au capital de nos deux nouveaux actionnaires, nous souhaitons poursuivre et accélérer notre développement en France et à l’international. Nous voulons profiter pleinement des synergies de nos nouveaux partenaires afin d’accélérer le déploiement de notre concept aussi bien auprès des institutionnels que des acteurs majeurs de l’économie. Unique et innovant, Algo® répond aux enjeux de demain en termes de qualité de l’air intérieur, de valorisation de matières premières locales et renouvelables à faible empreinte carbone. Nous sommes tous acteurs de notre développement à travers la mise en avant des valeurs fortes que porte notre concept Algo®.

« En accompagnant en fonds propres la startup Algo Paint®, le Crédit Mutuel Arkéa souhaite soutenir le développement et la commercialisation d’un concept novateur sur le marché de la peinture. Il s’agit du 3e investissement de notre fonds d’innovation sociétale, We Positive Invest. Ce fonds a été lancé en septembre 2016 pour répondre aux besoins de financement de projets responsables. Nous devons favoriser une croissance durable, respectueuse de l’environnement, au service des générations futures en soutenant les projets des entreprises innovantes », souligne Marc Brière, Président du Directoire d’Arkéa Capital, la filiale de capital investissement du Crédit Mutuel Arkéa.

Stephane Lefevre-Sauli, Directeur d’Investissements chez Sofimac Innovation, précise : « La gamme de peinture naturelle à base d’algues, dont la qualité et les performances sont reconnues par les particuliers comme les professionnels du secteur, devrait permettre à Algo Paint de devenir un des acteurs de référence sur le marché naissant et porteur des peintures biosourcées. Breizh Up est fière d’accompagner les dirigeants de cette entreprise innovante, avec un ancrage régional historique, qui a développé une peinture innovante, performante et éco-responsable en s’appuyant sur des ressources locales ».

Cet article Algo Paint ( Rennes,35) : la peinture à base d’algues, lève 800 000 euros est apparu en premier sur ecoloPop.


Sondage : les Français veulent un changement de modèle agricole

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F2017%2F10%2Fsondage-francais-veulent-changement-de-modele-agricole%2F18740&linkname=Sondage%20%3A%20les%20Fran%C3%A7ais%20veulent%20un%20changement%20de%20mod%C3%A8le%20agricoleplay episode download
11 October, by ecolopop[ —]

A la veille du discours d’Emmanuel Macron sur les Etats généraux de l’alimentation, le WWF France publie un sondage réalisé par l’Ifop sur les habitudes et les perceptions de consommation des Français [1]. Les résultats sont sans appel : ils révèlent que les Français sont prêts pour une réelle transition agricole et alimentaire.Ils sont de plus en plus conscients des risques environnementaux et de santé publique auxquels nous expose le modèle d’agriculture industrielle (93% considèrent leur santé impactée par la présence de pesticides dans les aliments consommés) et ils ont déjà changé leurs habitudes de consommation (70% d’entre eux ont déjà adopté des habitudes de consommation plus durables et sont prêts à aller plus loin).

Les chiffres du sondage témoignent d'une défiance certaine des Français vis-à-vis du système agricole et agro-alimentaire conventionnel, ainsi que d’une profonde volonté de changement, que le gouvernement ne peut plus ignorer. Alors que vient de débuter la seconde phase des Etats généraux de l’alimentation, portant sur l’alimentation saine, sûre et durable, il est essentiel que ce changement de modèle agricole, plébiscité par les Français et soutenu par la société civile soit enfin placé au cœur des discussions.

« Le sondage IFOP/WWF souligne que les Français ont déjà changé leurs habitudes de consommation et sont conscients des risques environnementaux et de santé publique auxquels nous expose l’agriculture industrielle. Il y a donc en France une majorité culturelle qui ne cesse d’avancer, une majorité de Français qui appelle à une transition agricole et alimentaire et qui est prête à s’affranchir du modèle agricole actuel. Emmanuel Macron dit avoir le courage de réformer : avec les Etats généraux de l’alimentation, il a aujourd’hui l’occasion de le démontrer ! Dans le cas contraire, nous risquons fort d’assister au divorce entre le président de la République et les aspirations des Français sur le sujet. »

Les résultats du sondage en chiffres :

Une évolution vers des habitudes de consommation plus responsables :

  • 70% des Français ont changé d’habitudes de consommation vers des produits plus responsables, ou envisagent de le faire
  • 62% des Français consomment des aliments biologiques, soit 2 fois plus qu’il y a 20 ans
  • à budget équivalent, 72% des Français sont prêts à modifier leur alimentation en incluant plus de produits bio et moins de produits plus coûteux et à fort impact environnemental (viande, produits laitiers, etc)
  • 67% des Français sont prêts à réduire leur consommation de protéines animales pour privilégier des produits de meilleure qualité

Une perception accrue des enjeux sociaux et environnementaux liés au système agricole:  

  • 93% des Français considèrent que la présence de pesticides dans leur aliments impacte leur santé
  • 89% des Français souhaitent être informés de la présence ou non de pesticides dans les produits alimentaires (à travers un étiquetage)
  • 90% des Français sont favorables à une transparence complète sur les prix des produits alimentaires : quelle part est allouée à la rémunération des agriculteurs, quelle part correspond aux marges des distributeurs et de l’industrie, etc.

Une volonté de changement vers un modèle agricole plus durable

  • 69% des Français sont prêts à payer plus cher pour leurs produits alimentaires, pour permettre aux agriculteurs d’être mieux rémunérés.
  • 87% des Français sont pour la réorientation des aides publiques vers des pratiques privilégiant l’agriculture écoresponsable (biologique, agro-écologie, permaculture, etc)
  • 75% des Français sont favorables à ce que le ministère de l'Environnement ait un pouvoir de décision, aux côtés du ministère de l'Agriculture, sur l'ensemble des sujets agricoles.
  • 78% des Français se disent favorables à la mise en place d’un moratoire sur l’artificialisation des terres agricoles dès 2020.

Cet article Sondage : les Français veulent un changement de modèle agricole est apparu en premier sur ecoloPop.


Lucas Chancel – INSOUTENABLES INÉGALITÉS – Pour une justice sociale et environnementale

9 October, by ecolopop[ —]

Spécialiste des chiffres sur l'inégalité dans le monde, le jeune Lucas Chancel codirige avec l'économiste Thomas Piketty le Laboratoire sur les inégalités mondiales à l’École d’économie de Paris. Il est également chercheur senior à l’Iddri et enseignant à Sciences Po-Paris, et anime le site wid.world, qui recense pour tous les pays les chiffres sur les inégalités. Alors que Thomas Piketti  réagissait dans la presse française aux mesures politiques de Macron, indiquant que la suppression de l'ISF est une lourde faute, le duo publie un livre à paraître le 12 octobre aux éditions "Les Petits Matins". Ce livre met l'accent sur la pertinence des politiques environnentales pour réduire les "insoutenables inégalités".

Dans un contexte d’accroissement des inégalités et de chômage de masse, les politiques environnementales sont souvent perçues comme des contraintes supplémentaires, quand elles ne sont pas qualifiées de mesures anti-pauvres ou anti-ruralité. Pourtant, il existe un lien étroit entre les injustices sociales et environnementales.

En effet, les données chiffrées sont sans appel : au Nord comme au Sud, les plus riches sont les principaux pollueurs, tandis que les plus modestes sont davantage exposés aux risques et plus vulnérables face aux dégâts occasionnés, comme les récents ouragans en Atlantique l’ont montré.

C’est pourquoi la question de la justice sociale doit être mise au coeur des politiques de développement durable. Infrastructures, systèmes de mesure innovants, réformes fiscales… Les solutions et les exemples à suivre ne manquent pas. Seulement, leur mise en œuvre ne se fait pas du jour au lendemain, ni sans résistances, que ce soit en Europe, aux États-Unis ou en Inde. Afin d’accompagner et d’accélérer la nécessaire métamorphose de l’État social, l’auteur propose plusieurs pistes concrètes et plaide pour une meilleure articulation des luttes locales et de la coordination internationale.

Cet article Lucas Chancel – INSOUTENABLES INÉGALITÉS – Pour une justice sociale et environnementale est apparu en premier sur ecoloPop.


Roubaix (59) ; la municipalité s’engage dans une démarche de ville nourricière.

6 October, by ecolopop[ —]

Photo : Creative commons https://commons.wikimedia.org/wiki/File:HomeComposting_Roubaix_Fr59.JPG

La ville de Roubaix a initié une véritable politique de dédensification du territoire. Cette politique permet aujourd’hui d’occuper différemment ces espaces libérés et offre des possibilités de développement d’une agriculture urbaine.

S’il y a bien une liste qui ne désemplit pas c’est celle des demandes d’accès à un jardin potager. Aujourd’hui plus de 200 personnes sont sur liste d’attente à Roubaix pour bénéficier d’une parcelle et cela malgré le doublement en 5 ans des parcelles mise à disposition.

Cette forte demande est à mettre en lien direct avec la politique zéro déchet menée par la ville de Roubaix, pionnière en France sur ce sujet. A l’occasion du Conseil Municipal du 5 octobre 2017, la ville de Roubaix officialise via une délibération l’engagement de la commune dans cette politique de ville
nourricière.

Concrètement cette délibération permettra à la ville de Roubaix de solliciter les partenaires institutionnels et fonciers comme la Métropole Européenne de Lille ou les bailleurs pour mener à bien des projets.
Cela renforce également la ville de Roubaix comme terre d’expérimentation et d’initiatives au sein de la métropole.

En pratique près de 15 hectares ont été identifiés comme des surfaces disponibles pour une agriculture urbaine ou à plus petite échelle des jardins potagers. Et en matière de surfaces, les idées ne manquent pas à Roubaix pour identifier d’autres surfaces à réinvestir comme les toitures de certains batiments ou certains espace en périphérie de la ville qui pourrait d’intégrer au projet.

 “s’investir aujourd’hui dans des projets d’agriculture urbaine c’est à la fois une politique responsable pour l’avenir mais aussi une belle revanche sur un environnement où les friches laissées par les crises industrielles deviennent de nouveaux territoires de conquête”, affime  Guillaume Delbar, maire de Roubaix

Avec cette délibération, la ville de Roubaix entend bien capitaliser sur une nouvelle dynamique et faire émerger des porteurs de projets en matière d’agriculture urbaine. Cela augure également un Appel à Manifestation d’Intérêt pour mettre en connexion les acteurs potentiels avec les sites identifiés.
Ville de Roubaix CS 70737 - 59066 ROUBAIX Cedex 01
Cédric GIRARD - Directeur de la Communication de la Ville de Roubaix
Mob. : 06 34 64 15 63

Pour Alexandre Garcin Adjoint au maire délégué au développement durable et à la résilience “la ville de
Roubaix a le potentiel et les énergies nécessaires à la réussite d’un projet ambitieux de ville nourricière.
Les négociations en cours avec certains de nos partenaires sur les différents espaces disponibles sont
très encourageantes”.

La ville a déjà démontrée par ses actions sur le zéro déchet qu’elle savait se mettre en ordre de marche pour accélerer les dynamiques qui n’étaient pas acquises au début. Ce projet est une belle opportunité de contribuer à l’amélioration du cadre de vie et au changement d’image de la ville. Il s’agit d’un projet participatif exemplaire de promotion de l’économie circulaire qui doit permettre de développer de nouveaux emplois pour la volorisation des déchets-ressources sur le territoire métropolitain

Cet article Roubaix (59) ; la municipalité s’engage dans une démarche de ville nourricière. est apparu en premier sur ecoloPop.


Economie Circulaire (56) : de la production de compléments alimentaires au soutien d’associations locales

6 October, by ecolopop[ —]

Créée en 2014 par la société Atlantic Nature, l’Initiative PROTECT a pour objectif de traiter les enjeux écologiques et économiques de manière globale, de sensibiliser à une consommation responsable et de financer la préservation du patrimoine naturel. Une partie du chiffre d’affaires réalisé par les ventes des    produits écoresponsables de la marque (200 références de compléments alimentaires biologiques) est ainsi reversée pour soutenir des associations de défense de l’environnement. L’originalité du projet réside dans le fait que ce sont les internautes-consommateurs qui choisissent les associations financées par Atlantic Nature. Retrouvez ces engagements et actions sur le site http://protect.atlantic-nature.fr/

à Ste Hélène (56) : l'économie circulaire en application autour du projet de construction d'un bâtiment scolaire en économie circulaire

Un bâtiment 100 % recyclable, ne créant aucun déchet et ayant un impact positif sur l'environnement ! Avec la forte intention d’obtenir le label «Cradle to Cradle», l’école respectera ces différents points : Bâtiment démontable, Matériaux innovants, sains, « upcyclables » ou valorisables, Energie positive d’origine renouvelable, Air intérieur sain...

L’économie circulaire se pose en modèle alternatif, basé sur une utilisation plus efficiente des ressources. Il s’agit notamment, de transformer les déchets en matières premières. Le «Cradle to Cradle» propose un nouveau schéma de fonctionnement de nos sociétés. Elle transforme le système linéaire classique extraire > produire > consommer > jeter, en un système circulaire.

Cet article Economie Circulaire (56) : de la production de compléments alimentaires au soutien d’associations locales est apparu en premier sur ecoloPop.


2017, année de l’énergie éolienne, outre manche !!

28 September, by ecolopop[ —]

C'est une révolution silencieuse qui se produit en Grande-Bretagne, extraordinaire réponse au défi cu changement climatique : l'énergie éolienne, autrefois couteuse, moche, est devenue, grâce aux actions et subventions du gouvernement Cameron depuis 2010,  l'une des moins chères du parc de production, au point de remettre en cause l'hypothétique mise en fonctionnement du réacteur nucléaire de Hickley Point, dont le coût de fabrication, à l'inverse, ne cesse d'augmenter. Cette chute des couts de production de l'électricité éolienne était prévisible depuis longtemps, affirme The Guardian : aujourd'hui, nous sommes donc témoins d'un bouleversement de grande ampleur qui va s'amplifier avec la mise en service de parcs gigantesques en mer du Nord, où le vent est plutôt constant et les possibilités d'aménagement considérables. Le projet de  prévoit en effet l'implantation d'une île artificielle de 6 km2 avec une piste et un port, et servira de base pour transmettre aux pays connectés l’énergie générée par non moins de 7000  éoliennes pour une production de 30000 MW à court terme et 100 000 MW à long terme,  à répartir entre 6 pays :  Pays bas, le Danemark, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Norvège et la Belgique. A titre de comparaison, le parc nucléaire français ne produit que 63 000 MW 

allez une petite vidéo pour clore le sujet

Cet article 2017, année de l’énergie éolienne, outre manche !! est apparu en premier sur ecoloPop.


Made in Africa : Gravity light, l’énergie perpétuelle !!

https://gravitylight.org/how-it-works/play episode download
18 September, by ecolopop[ —]

Un mouvement de bras remonte une pendule, et le poids d'une pierre (ou autre : 12 kg quand même) dont la chute est doucement amortie par un petit générateur peut générer un éclairage LED pendant 20 minutes : l'électricité est gratuite, et dans les régions non électrifiées du continent Africain, ce lustre sophistiqué remplacera avantageusement les lampes à pétrole, qui  dépendent d'une resource chère et polluante. Fruit d'une campagne de financement participatif qui s'est soldée en 2012 avec un succès atteignant près de 400 000 dollars de participation, le design et la fabrication de cette lampe magique sont une initiative de l'ONG SOLAR AID, dont l'action vise à éradiquer les lampes à kérosène, en les remplaçant par des installations solaires. Le continent Africain compte en effet plus de 500 millions de personnes sans accès à un réseau d'électricité (1 milliards sur toute la terre) ! Après plusieurs années d'essais et d'améliorations, la lampe GravityLight GL02 est sortie, elle se répand au Kenya, où elle est fabriquée, mais aussi en Ouganda, en Zambie, au Malawi, et est aussi disponible .. sur Amazon pour moins de 100 $.

Cet article Made in Africa : Gravity light, l’énergie perpétuelle !! est apparu en premier sur ecoloPop.


Au coeur de la permaculture – Xavier Mathias

play episode
download
15 September, by ecolopop[ —]

Au coeur de la Permaculture  - Par Xavier Mathias

Petit paysan qui a la migraine à force de marcher sur la tête (la sienne et celle des autres), Xavier Mathias nous entraîne dans une démonstration époustouflante du tourbillon de l’alimentation industrielle, des dérives du mercantilisme, des absurdités environnementales, de cette course folle aux faux besoins qui crée cette société « hors-sol ».

La permaculture, ce n’est pas seulement monter des buttes, pailler, délimiter des zones, s’interdire tout engrais chimique de synthèse, c’est d’abord REPENSER notre existence sur Terre, se relier de nouveau à la nature, reconsidérer globalement la place de l’animal, apprendre à savourer le nécessaire sans chercher l’abondance à tout prix.

Habitudes de vie, alimentation, éducation, le monde peut continuer à changer

et dans le bon sens !

Du haut de ses 15 ans, sa fille Maud conclut : « Alors à tous ceux qui veulent participer à ce sursaut de l’humanité face à sa propre folie, son injustice, sa schizophrénie, ceux qui veulent lutter pour n’importe quelle raison ou pour eux-mêmes, ceux qui sont prêts, n’attendez pas !... ».

Xavier Mathias se consacre à la formation en maraîchage biologique et techniques potagères. Formateur pour Fermes d’Avenir, il enseigne aussi à l’école du Breuil et au Potager du roi, à Versailles. On le retrouve au côté de toute l’équipe de Fermes d’Avenir dans le film documentaire d’Hélène Médigue On a 20 ans pour changer le monde (sortie fin 2017).

Cet article Au coeur de la permaculture – Xavier Mathias est apparu en premier sur ecoloPop.


0 | 10










mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER