HOME > RSS > BLOGS France > Ecolopop

R S S : Ecolopop


PageRank : 2 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



Made in Africa : Gravity light, l’énergie perpétuelle !!

https://gravitylight.org/how-it-works/play episode download
18 September, by ecolopop[ —]

Un mouvement de bras remonte une pendule, et le poids d'une pierre (ou autre : 12 kg quand même) dont la chute est doucement amortie par un petit générateur peut générer un éclairage LED pendant 20 minutes : l'électricité est gratuite, et dans les régions non électrifiées du continent Africain, ce lustre sophistiqué remplacera avantageusement les lampes à pétrole, qui  dépendent d'une resource chère et polluante. Fruit d'une campagne de financement participatif qui s'est soldée en 2012 avec un succès atteignant près de 400 000 dollars de participation, le design et la fabrication de cette lampe magique sont une initiative de l'ONG SOLAR AID, dont l'action vise à éradiquer les lampes à kérosène, en les remplaçant par des installations solaires. Le continent Africain compte en effet plus de 500 millions de personnes sans accès à un réseau d'électricité (1 milliards sur toute la terre) ! Après plusieurs années d'essais et d'améliorations, la lampe GravityLight GL02 est sortie, elle se répand au Kenya, où elle est fabriquée, mais aussi en Ouganda, en Zambie, au Malawi, et est aussi disponible .. sur Amazon pour moins de 100 $.

Cet article Made in Africa : Gravity light, l’énergie perpétuelle !! est apparu en premier sur ecoloPop.


Au coeur de la permaculture – Xavier Mathias

play episode
download
15 September, by ecolopop[ —]

Au coeur de la Permaculture  - Par Xavier Mathias

Petit paysan qui a la migraine à force de marcher sur la tête (la sienne et celle des autres), Xavier Mathias nous entraîne dans une démonstration époustouflante du tourbillon de l’alimentation industrielle, des dérives du mercantilisme, des absurdités environnementales, de cette course folle aux faux besoins qui crée cette société « hors-sol ».

La permaculture, ce n’est pas seulement monter des buttes, pailler, délimiter des zones, s’interdire tout engrais chimique de synthèse, c’est d’abord REPENSER notre existence sur Terre, se relier de nouveau à la nature, reconsidérer globalement la place de l’animal, apprendre à savourer le nécessaire sans chercher l’abondance à tout prix.

Habitudes de vie, alimentation, éducation, le monde peut continuer à changer

et dans le bon sens !

Du haut de ses 15 ans, sa fille Maud conclut : « Alors à tous ceux qui veulent participer à ce sursaut de l’humanité face à sa propre folie, son injustice, sa schizophrénie, ceux qui veulent lutter pour n’importe quelle raison ou pour eux-mêmes, ceux qui sont prêts, n’attendez pas !... ».

Xavier Mathias se consacre à la formation en maraîchage biologique et techniques potagères. Formateur pour Fermes d’Avenir, il enseigne aussi à l’école du Breuil et au Potager du roi, à Versailles. On le retrouve au côté de toute l’équipe de Fermes d’Avenir dans le film documentaire d’Hélène Médigue On a 20 ans pour changer le monde (sortie fin 2017).

Cet article Au coeur de la permaculture – Xavier Mathias est apparu en premier sur ecoloPop.


Bretagne : 246 nouvelles installations en agriculture biologique pour le premier semestre 2017

12 September, by ecolopop[ —]

Après une année 2016 exceptionnelle pour le développement de l'agriculture  biologique en Bretagne (mais aussi en France), l’engouement pour l’agriculture biologique se poursuit en 2017. En Bretagne, 246 nouvelles fermes se sont engagées en bio au cours du 1er semestre. 2017 sera à nouveau une année record pour la bio, derrière 2016 (310 fermes engagées en bio sur le premier semestre 2016). Sur la période ce sont 45% de nouvelles installations et 55% de conversions qui font le total des nouvelles  installations, pour un cumul de 2625 fermes biologiques sur la bretagne. Les fermes bio représentent aujourd’hui 8% des fermes bretonnes contre 2,8% au 1er Janvier 2009.

Qualité de vie, respect de l'environnement : les raisons pour passer au bio

L'une des principales motivations de ce mouvement vient de la crise chez les producteurs de lait conventionnel : le passage en bio d’élevage laitiers conventionnels reste le moteur du développement de la production bio en région. Néanmoins, bien que majoritaire, la part des nouveaux bio en production laitière est plus faible en 2017 qu’en 2016 : 26% contre 48% l’année passée. Les autres productions qui se démarquent sont le maraîchage (17%), les grandes cultures (13%) et les volailles (9%).

D’après l’enquête réalisée pour l’observatoire bio de la FRAB, la lassitude des conditions de vie précédentes et le désir d’améliorer sa qualité de vie sont les deux principales raisons de l’installation en agriculture bio. Beaucoup aussi s’installent à la suite de leurs parents afin que les terres restent dans le cadre familial et par désir d’avoir un travail en lien avec la nature.

Inquiétudes sur la l'accompagnement public

A l’heure où se tiennent les Etats Généraux de l’Alimentation, où les consommateurs demandent à consommer des produits sains et respectueux de l’environnement et où des producteurs sont volontaires pour s’engager en bio, il serait regrettable que cette croissance sans précédent de l’agriculture biologique ne soit pas accompagnée par davantage d’ambition politique : retard de paiements des aides à la conversion, sous évaluation des enveloppes nécessaires pour soutenir financièrement les producteurs dans cette phase de transition ainsi que les producteurs bio en place.

Source : communiqué du réseau des agriculteurs biologiques de Bretagne

Cet article Bretagne : 246 nouvelles installations en agriculture biologique pour le premier semestre 2017 est apparu en premier sur ecoloPop.


Quimper : Une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire

6 September, by ecolopop[ —]

Lancée en juin 2016, Too Good To Go, l'application qui lutte contre le gaspillage alimentaire, continue son développement en s'installant à Quimper à partir du 5 septembre grâce à l'ouverture de 10 commerces au sein de la ville. Les Quimpérois pourront donc rejoindre la communauté des héros anti-gaspi qui ne cesse de s'accroître dans la France entière !

Too Good To Go est née d'un double constat : environ un tiers de la production alimentaire mondiale est gaspillée chaque année ; en France, cela se chiffre à plus de 10 millions de tonnes de nourriture par an. C'est dans l'optique d'apporter une solution à taille humaine à ce problème que Too Good To Go a été créée.

En effet, il s'agit d'une solution gagnant-gagnant, aussi bien pour les commerçants que pour les utilisateurs ! Ces derniers peuvent commander et récupérer à petit prix les invendus des commerçants lors de leur fermeture, évitant ainsi que leur production ne termine à la poubelle à la fin de la journée.

« En créant Too Good To Go, ma volonté était de permettre à tous de s'engager contre le gaspillage alimentaire très facilement. Commerçants comme utilisateurs sont gagnants et chacun a désormais le moyen d'agir à son échelle. » commente Lucie Basch, fondatrice France. « Nous sommes donc ravis de pouvoir aider les commerçants de Quimper à réduire leur gaspillage tout en permettant aux utilisateurs d'en profiter ! »

 

En France depuis juin 2016, Too Good To Go est LA solution anti-gaspi qui référence les commerçants de qualité. Elle permet aux utilisateurs et aux commerçants, par le biais d'une application simple d'utilisation, de lutter contre le gaspillage alimentaire à leur échelle.

Quelques chiffres :

-  Déjà disponible dans 30 villes dans toute la France

-  Plus de 400 000 utilisateurs et 1500 commerçants utilisent l'application

-  Au total, ce sont plus de 150 000 repas qui ont été sauvés en 1 an d'existence.

A l'international, Too Good To Go est présente dans 6 pays et totalise plus d'un million de repas sauvés.

Cet article Quimper : Une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire est apparu en premier sur ecoloPop.


Velo tourisme : l’électricité dope les circuits

25 August, by ecolopop[ —]

Photo : le beach cruiser de O2 Feel, fabricant français de vélos electriques

Traverser la France à vélo, voilà une idée de vacances qui n'est pas nouvelle. Avec la multiplication des modèles de vélo électrique, cet été les formules touristiques autour de ce nouveau mode de transport se sont multipliées. A Brocéliande, en Bretagne, l'entreprise Brocéliande BikeTour propose de balades contées sur des circuits de 35 kilomètres. A Aix en Provence, l'entreprise Bee's propose la location de vélos électriques sur le massif de Sainte-Victoire, le Luberon, les Alpilles mais aussi au sud et au nord d'Aix. Outre le service de location de VAE, l'entreprise engage ses conseils sur les itinéraires et circuits avec activités (visites, parcours thématiques...) ou encore la possibilité d'opter pour un accompagnement sportif ou cyclo-touristique avec la présence d'un animateur si souhaitée. Idem à Epinal où la maison du vélo vous emmènera à l'assaut des premiers massifs

des Vosges

Cet article Velo tourisme : l’électricité dope les circuits est apparu en premier sur ecoloPop.


La Foire de Châlons Châlons-en-Champagne

22 August, by ecolopop[ —]

Une vitrine d’excellence de l’économie verte

Smart agriculture, matériaux biosourcés, développements industriels de pointe de la luzerne ou du miscanthus … les innovations et nouvelles filières liées à l’agroalimentaire et l’agroéquipement sont présentes à la Foire de Châlons, dont la 71ème édition se présente comme le Davos de l’agriculture.

Avec 250 000 visiteurs, 780 exposants, des salons spécialisés, conférences et évènements, la Foire fait revivre l’idée d’une France carrefour des échanges et de la création. Il s’agit d’apporter des éléments de réponse aux défis écologique et économique de demain.

LE PARI DU VEGETAL

La filière végétale est l’un des grands enjeux économiques de demain. Le Grand Est bénéficie d’un écosystème favorable à la valorisation locale des agro-ressources via des structures favorisant la recherche, le développement et l’innovation.

• Pôle de compétitivité industries et Agroressources (IAR), rebaptisé Pôle de la Bioéconomieavec la valorisation de l’innovation végétale pour la conception des produits et des matériaux biosourcés de demain. Il contribue à l’ouverture de nouveaux marchés pour les produits issus de la biomasse. Ce pôle labellise les projets innovants dans les matériaux biosourcés, les biomolécules et les biocarburants avancés.

• Institut européen de la bioraffinerie Reims Champagne-Ardenne avec les entreprises de transformation du végétal (site de Pomacle-Bazancourt)

• Association « Agroressources et Bioéconomie Demain »

• La Ferme agro-écologique 112, plateforme d’expérimentation, accueille les acteurs de la recherche et du développement des nouvelles technologies applicables à l’agriculture. L’Agglomération châlonnaise est un territoire d’expérimentation de la Filière miscanthus, pour ses potentialités d’application sur les nouvelles filières industrielles dans les bioplastiques pour l’automobile et les matériaux de construction. Une filière complète est en cours, du champ aux applicatifs, avec l’aide d’agriculteurs et du laboratoire d’expérimentation des Arts et Métiers Paris-Tech centre de Châlons-en-Champagne.

LA SMART AGRICULTURE

Châlons-en-Champagne dispose de tous les atouts pour devenir « Pôle d’excellence Smart Agriculture », en rassemblant tous les acteurs concernés : constructeurs, fabricants d’objets connectés, éditeurs de logiciels, centres de formation et de recherche, coopératives et industriels. Cette volonté s’appuie sur la présence d’entreprises performantes et de start-ups sur toute la chaîne, de la valeur du champ à l’usine, dans les systèmes électroniques et les logiciels pour l’agriculture ou la distribution de matériel agricole : SMAG (éditeur de logiciels agricoles innovants pour le pilotage et la traçabilité des productions agricoles et agroalimentaires), NeXXtep Technologies (programmation informatique), Airinov (drones et capteurs), Agriconomie (e-commerce en matériels et produits agricoles), concessionnaires de matériels agricoles. Le territoire propose également des formations reconnues du CFA à la licence professionnelle : pôle formation en agroéquipements de Suippes, CRESTIC, le laboratoire de recherche de l’Université de Reims-Champagne-Ardenne … Ce Pôle s’inscrit en synergie avec le Cluster « Agroressources et bioéconomie de demain » qui vise à développer un pôle de compétences Formation et Recherche centré sur la transition numérique et le big data agricole et à devenir une référence nationale, pour obtenir le label French Tech .

Site : www.foiredechalons.com

Cet article La Foire de Châlons Châlons-en-Champagne est apparu en premier sur ecoloPop.


Écomusée du pays de Rennes : récolte annuelle de miel

17 August, by ecolopop[ —]

L'Écomusée du pays de Rennes organise le dimanche 27 août, sa récolte annuelle du miel. À cette occasion, diverses animations sont proposées autour de l’abeille. Des spécialistes de l’apiculture participent à cette journée pour aborder les techniques de récolte, les produits de la ruche et la vie et le comportement de cet insecte providentiel. Les apiculteurs apprentis trouveront beaucoup d'informations utiles à la conduite du rucher.

L'Écomusée possède un rucher depuis 1988 ! Les butineuses qui y logent volent dans un rayon d’environ 2 km autour, profitant des jardins fleuris du Blosne, le quartier sud de Rennes. Sur le site de l'Écomusée aussi, elles trouvent une grande diversité des plantes cultivées parmi lesquelles la phacélie, le tournesol, le sarrasin, les trèfles incarnat et violet, le colza, et les fleurs des haies. Cet insecte providentiel par son activité de pollinisation est indispensable à la reproduction des plantes, donc au bien-être et à l'alimentation de l'homme. Aujourd'hui l'abeille est menacée. Sensible aux pollutions et aux problèmes environnementaux, à l'absence d'une diversité de plantes (monocultures), aux pesticides, aux nouveaux prédateurs et maladies importés d'autres contrées, elle disparaît… problèmes qui seront évoqués lors de cette journée découverte.

Au programme de cette journée découverte :

  • Extraction du miel : techniques, explications et dégustations
  • Présentation du matériel et des interventions de l'apiculteur d'une saison à l'autre
  • Explications de l'histoire naturelle de l'abeille, des "équipements" spécifiques, de son anatomie et des produits de la ruche
  • Diffusion de deux films : "Les vies d’une abeille" produit par le CNRS et "Les abeilles, qui miel me suive" produit par le magazine télévisuel "C'est pas sorcier" -
  • Stand de vente de produits de la ruche Informations pratiques : Renseignements pour le public : 02 99 51 38 15 ou http://www.ecomusee-rennes-metropole.fr/
  • Lieu : Écomusée du pays de Rennes - Route de Châtillon-sur-Seiche - 35200 Rennes Date /
  • Horaires de l'animation : Dimanche 27 août 2017 de 14h à 19h Droits d'entrée : 6 € ; 4 € ;
  • Gratuit pour les moins de 18 ans et les abonnés 

Cet article Écomusée du pays de Rennes : récolte annuelle de miel est apparu en premier sur ecoloPop.


KRIPS : La chips bretonne qui cartonne

17 August, by ecolopop[ —]

Fabriquée dans l'atelier de Maxime à Plonéis, la KRIPS est le résultat d'un long processus qui commence avec des variétés anciennes de graines de sarrazin (blé noir), semées et récoltées selon les principes de l'agriculture biologique,  en Bretagne. Transformées en farine, ces graines sont mélangées à l'eau -et parfois au sel de guérande- selon la traditionnelle recette des crêpes : c'est alors qu'intervient le génie de KRIPS, plutôt qu'être dévorées tout de suite, les crêpes sont découpées en losange et passées au four avec - parfois- un peu de beurre : les apéros sont bouleversés, un paquet de 100 grammes vous ravit les papilles bien mieux qu'un vulgaire sachet de chips à la patate, et en plus c'est bon pour la santé, compatible régimes sans GLUTEN. Liste des points de vente sur le nouveau site krips.bzh !!!

Cet article KRIPS : La chips bretonne qui cartonne est apparu en premier sur ecoloPop.


Rwanda : les drones pharmaciens livreurs de sang

8 August, by ecolopop[ —]

Les drones américains ne sont pas que tueurs : pharmaciens, les drones de la société californienne Zipline -financée à hauteur de 800000 $ par le géant UPS, mais aussi Google, Yahoo et Microsoft- assurent le ravitaillement en sang de divers hopitaux dans un rayon de 75 kilomètres autour de la capitale KIGALI,  difficilement accessibles par la route. Confrontés dans leur pays d'origine à une réglementation draconienne, les fondateurs de la société peuvent sur le continent africain tester le fonctionnement des drones avec efficacité. Alors qu'en voiture il faut plusieurs heures pour rejoindre certains centre, le drone parvient à destination en une demi heure et parachute sa cargaison avant de revenir, automatiquement, sur sa base de lancement. Le transfert de technologie aux ingénieurs locaux est en place, d'ici un an la base sera entièrement pilotée par des acteurs locaux. Sources : reportage FRANCE2 et Jeune Afrique (ci dessous, reportage CANAL+ du 7 mai 2017), lemonde.fr

Cet article Rwanda : les drones pharmaciens livreurs de sang est apparu en premier sur ecoloPop.


Chez Florence : vêtements pour enfants en coton bio et fabriqués en FRANCE

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F2017%2F06%2Fchez-florence-vetements-enfants-coton-bio-fabriques-france%2F18616&linkname=Chez%20Florence%20%3A%20v%C3%AAtements%20pour%20enfants%20en%20coton%20bio%20et%20fabriqu%C3%A9s%20en%20FRANCEplay episode download
23 June, by ecolopop[ —]

La confection de vêtements biologiques est une niche en pleine expansion. De nombreux consommateurs en quête de sens s’intéressent désormais aux conditions dans lesquelles leurs vêtements sont fabriqués : l’Institut Français de la Mode estime ainsi que 21 % des Français ont déjà acheté au moins un vêtement éthique et responsable. En effet, même si la mode, basée sur des cycles saisonniers courts, parait difficilement compatible avec le développement durable, il existe des solutions permettant de réduire l’impact humain et environnemental de l’industrie textile.

Le coton biologique, garantie de durabilité

En version conventionnelle, la fibre de coton, solide, facile à entretenir et très absorbante, est la plus utilisée au monde : elle  entre dans la composition de près de la moitié des produits textiles de la planète. C’est toutefois une plante est très gourmande en eau et en pesticides, à cause des parasites qu’elle attire. En version bio, le coton est cultivé avec une moindre quantité d’eau, sans pesticides et la fibre est blanchie à l’eau oxygénée. Des produits 100% biodégradables et des teintures sans métaux lourds sont utilisés pour la transformation. Non toxique et anallergique, ce coton éthique est sans danger pour les enfants.

 
Chez Florence : des vêtements bio et bien-être

En 2005, Florence, une créatrice passionnée qui s’inspire de l’élégance et du chic traditionnel français, crée Chez Florence, une marque dédiée aux bébés et aux enfants de 0 à 8 ans, qui promeut les savoir-faire locaux par le biais de collections entièrement conçues et réalisées en France. Pour garantir le bien-être et la santé des enfants, la marque s’engage à ne proposer que des modèles fabriqués à partir de tissus organiques certifiés GOTS.

Un véritable engagement éthique et écoresponsable

Tous les vêtements de Chez Florence sont certifiés GOTS. Le « Global Organic Textile Standard » est la référence mondiale en termes d’évaluation des fibres biologiques. Fruit d’une collaboration entre les principaux acteurs du domaine de la normalisation, le référentiel GOTS certifie une production éthique et écologique, de la transformation de la matière à l'étiquetage du vêtement.

Partenariat avec Reforest’Action

Le bio n’est pas la seule façon dont Chez Florence s’engage pour la planète. Grâce à un partenariat avec Reforest’ Action, une entreprise sociale créée en 2010, la marque contribue à la reforestation.
A chaque vêtement acheté, un arbre est planté en France, au Sénégal, au Pérou ou à Haïti : un modèle de reforestation participative qui permet à chacun d’agir pour le climat, la biodiversité et les conditions de vie des populations en difficulté.

La gamme Chez Florence

Les vêtements de Chez Florence sont vendus en ligne, sur le site internet de la marque. La gamme s’adresse aux bébés et aux enfants jusqu’à 8 ans ; elle est constituée de chemisiers, jupes, pantalons, sarouels, vestes, et dors-bien. La livraison est offerte à partir de 90 euros d’achats.
Voici deux exemples des tenues que l’on peut composer à partir de la gamme Chez Florence.

Tenue pour garçon de 2 à 8 ans

Vareuse Karl : Un coton tout doux à l’extérieur et un jersey de coton à l’intérieur d’une douceur exceptionnelle. Prix : 74 €

Salopette Romeo : Une salopette de forme traditionnelle mais raccourcie pour les beaux jours. Ses nombreuses poches accueilleront de jolis trésors. Prix : 65 €

Tenue pour fille de 2 à 8 ans
Blouse Coralie : L’encolure et le bas des manches de la blouse Coralie sont élastiques pour un habillage rapide ! Prix : 37€

Salopette Romeo : Une salopette de forme traditionnelle mais raccourcie pour les beaux jours. Ses nombreuses poches accueilleront de jolis trésors. Prix : 65 €

Les origines de « Chez Florence »
Derrière la marque Chez Florence, il y a évidemment Florence, une couturière passionnée inspirée par le chic traditionnel français. Au début des années 1990, Florence commence sa carrière au sein de marques françaises de prêt à porter qui ravivent son goût de la création. Quinze ans plus tard, en 2005, elle lance officiellement la marque « Chez Florence » et ouvre une boutique rue Dauphine à Paris, au cœur de Saint-Germain-des-Prés ; elle y vend à la fois ses créations et d’autres marques spécialisées.
En 2011, changement de décor : Florence quitte la capitale pour le centre de la France et les châteaux de la Loire, et installe son atelier dans la vallée du Cher. Cela lui permet de se consacrer uniquement à la création et d’être au plus proche des fabricants locaux. Le passage au bio, fruit d’une longue réflexion, a lieu en 2016. La créatrice décide de ne plus utiliser que des tissus d’origine naturelle pour ses collections, parce qu’ils respectent mieux l’environnement et les enfants qui les portent.
Florence met aujourd’hui ses 25 ans de savoir-faire au service de sa petite entreprise à taille humaine ; elle souhaite se démarquer des multinationales en offrant des vêtements éthiques et un service réactif et humain.

Pour en savoir plus

Cet article Chez Florence : vêtements pour enfants en coton bio et fabriqués en FRANCE est apparu en premier sur ecoloPop.


0 | 10










mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER