HOME > RSS > BLOGS France > Ecolopop

R S S : Ecolopop


PageRank : 5 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



#LoveArmyForSomalia : Internet au secours des victimes de la plus grande famine depuis 1945

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F2017%2F03%2Flovearmyforsomalia-internet-secours-victimes-de-plus-grande-famine-1945%2F18540&linkname=%23LoveArmyForSomalia%20%3A%20Internet%20au%20secours%20des%20victimes%20de%20la%20plus%20grande%20famine%20depuis%201945play episode download
22 March, by ecolopop[ —]

Cinéaste Youtuber jusqu'ici inconnu, le français Jérôme Jarre (@jeromejarre) vient de réussir un exploit planétaire : réunir à ce jour plus 70000 personnes pour ramasser plus de 2 millions d'euros afin de finançer le départ d'un avion chargé de nourriture et d'eau à destination de la Somalie. Si à cette heure, les grands médias français restent timides sur  cette formidable aventure qui ne fait que débuter, le quotidien nord américain New York Times a bien compris l'ampleur du phénomène et y a consacré sa une du 22 mars (photo ci-contre). Nous verrons bien si les médias français embrayent, en tous les cas bravo à Twitter #loveArmyforSomalia et au site de financement gofundme, qui encaisse les dons. L'avion quant à lui est aux dernières nouvelles prêt à partir, et un documentaire est en cours de réalisation, comme ça les donateurs sauront où va leur modeste contribution.

Cet article #LoveArmyForSomalia : Internet au secours des victimes de la plus grande famine depuis 1945 est apparu en premier sur ecoloPop.


Destination Vélo / Charente Maritime et Drôme: le trophée 2017 récompense 2 départements

20 March, by ecolopop[ —]

Depuis 4 ans, la Fédération française de cyclotourisme réunit les acteurs majeurs du vélo et du tourisme pour remettre le Trophée Destination Vélo à un département qui fait figure d’exemple (mise en place d’aménagements cyclables, accueil des cyclotouristes, offres dédiées etc.). Cette année, deux départements sont arrivés ex-æquo sur le podium.

LA CHARENTE-MARITIME (pays plat par excellence) est récompensée pour son engagement, depuis plus de 20 ans, dans une politique ambitieuse et dynamique afin d’offrir un maillage cyclable couvrant l’ensemble du département et ainsi développer son attractivité touristique autour du sport de plein air. Cette politique, portée par l’ensemble des parties prenantes du territoire, a porté ses fruits puisque la destination propose actuellement une offre conséquente d’aménagements dédiés aux multiples pratiques du vélo. Elle totalise plus de 4 300 km incluant des circuits, des grands itinéraires, des véloroutes et voies vertes. Avec 156 circuits dont 65 dédiés à la pratique du VTT, 53 à la pratique du VTC et 38 pour le vélo de route, chaque adepte du vélo pourra se faire plaisir ! Plusieurs grands itinéraires traversent le département : La Vélodyssée®, la Scandibérique®, la Vélo Francette® et le Canal des 2 mers à vélo®. Ce sont autant d’atouts pour ce territoire qui a su mettre en oeuvre une communication valorisant son offre sur son site officiel, des fiches « Mes balades à vélo », des topoguides et aussi une application web « Loopi » dédiée aux balades à vélo et au calcul d’itinéraires cyclables. Pour compléter, les offices du tourisme proposent des produits packagés autour du vélo.

LA DRÔME est aussi engagée, depuis plus de 20 ans, dans une politique de développement de la pratique du vélo. Avec sa grande diversité de paysages et son relief varié, elle dispose d’une variété de parcours pour une pratique sportive ou contemplative. La Drôme à vélo totalise 3 613 km d’itinéraires, appelés « Bons plans à vélo », avec des circuits de niveau vert à rouge dont 88 cols routiers pour les cyclogrimpeurs et 139 km de véloroutes voies vertes. La ViaRhôna traverse d’ailleurs le territoire sur 66 km. Pour les vététistes, 3 488 km d’itinéraires VTT s’offrent à eux avec 9 sites et Bases VTT mais aussi 2 grands itinéraires de longue itinérance et la Grande Traversée du Vercors en VTT. Une offre diversifiée et complète grâce à l’engagement fort du Comité départemental de cyclotourisme associé au travail collaboratif avec les associations locales et les partenaires. La Communauté de Communes des Hautes Baronnies est d’ailleurs labellisée « Ville et Territoire vélotouristiques ». Box à vélos, vélostation en gare, mise à disposition de produits packagés, brochures dédiées, topoguides (…), les cyclotouristes pourront trouver leur bonheur !

Nominé, le département du  BAS-RHIN est considéré comme un des premiers départements cyclables de France. Il compte plus de 1 400 km de voies cyclables et est situé à la croisée de grands itinéraires, Eurovélo 5, Eurovélo 15 et la V52 (Itinéraire Paris-Strasbourg), qui le placent au centre du réseau cyclable européen. L’offre cyclable comprend 23 circuits route, 25 boucles locales au départ des EuroVélo, 13 sites VTT. La mobilité douce et la promotion du tourisme à vélo sont valorisées avec des événements festifs sur le territoire.

Itinéraire Velo 2017

Afin de valoriser aussi les itinéraires cyclables les plus développés, la FFCT a créé le premier Trophée Itinéraire vélo 2017. La Vélodysée est le lauréat de l’année et le Canal des 2 mers est nominé.

LA VÉLODYSSÉE propose un parcours de 1 240 km à vélo. De Roscoff à Hendaye, elle traverse la Bretagne et longe l’Atlantique jusqu’à la Côte Basque avec un parcours tonique et sauvage. Les voies vertes et pistes cyclables représentent 73% du parcours et 27% pour les bandes cyclables et itinéraires à circulation apaisée. Avec un parcours 100% réalisé, sécurisé et en majorité en site propre, les cyclotouristes peuvent accéder à une offre très complète via son site officiel grâce à des offres packagées, 370 hébergements labellisés, des services de transport disponibles et des points d’intérêts touristiques mis en valeur tout au long de la Vélodyssée. Pour ceux qui ne souhaitent pas effectuer le parcours complet, de multiples tronçons sont répertoriés sur le site en fonction de leur niveau de difficulté : famille, intermédiaire, expert. Chacun peut donc profiter d’une belle balade en fonction de son envie et son niveau.

https://www.lavelodyssee.com/

LE CANAL DES 2 MERS est un itinéraire de 800 km qui relie l’Atlantique à la Méditerranée. De Royan à Sète, il traverse 7 départements et 2 régions en passant par l’Estuaire de la Gironde, le Canal de Garonne et le Canal du Midi. C’est une grande traversée du Sud de la France, de ses terroirs, vignobles, vergers et villages typiques. L’itinéraire est en partie aménagé en voie verte : 538 km sont réalisés.

https://www.canaldes2mersavelo.com/

Cet article Destination Vélo / Charente Maritime et Drôme: le trophée 2017 récompense 2 départements est apparu en premier sur ecoloPop.


Nouveau : le MOOC transition énergétique par l’école des Mines de Nantes

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F2017%2F03%2Fnouveau-mooc-transition-energetique-lecole-mines-de-nantes%2F18535&linkname=Nouveau%20%3A%20le%20MOOC%20transition%20%C3%A9nerg%C3%A9tique%20par%20l%E2%80%99%C3%A9cole%20des%20Mines%20de%20Nantesplay episode download
18 March, by ecolopop[ —]

Les inscriptions à la nouvelle formation en ligne "Transitions énergétiques : mécanismes et leviers" développée par IMT Atlantique et ses partenaires sont ouvertes ! Au travers de ces cours interactifs, ingénieurs et futurs ingénieurs, cadres d’entreprise, responsable de collectivités ou simples citoyens désireux de contribuer au débat peuvent découvrir et appréhender les enjeux de la mutation énergétique.

MOOC Transitions énergétiques : mécanismes et leviers

Inscriptions jusqu’au 5 juin

Cours du 15 mai au 17 juillet

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:MinesTelecom+04025+session01/about

Entreprises, états, collectivités, la transition énergétique sera l’affaire de tous. Et pour prendre les bonnes décisions, transformer les contraintes en opportunités, il faut disposer d’une vision précise et globale des enjeux. C’est l’ambition du MOOC "Transitions énergétiques : mécanismes et leviers", imaginé par Bernard Bourges, professeur à IMT Atlantique (campus de Nantes), Jérôme Adnot, professeur à Mines ParisTech et Jean-Luc Harion, chargé de missions auprès de la direction d’IMT Lille Douai. Un MOOC auquel 15 enseignants et 10 experts, pour la plupart des écoles des Mines, ont apporté leur contribution.

Une formation gratuite ouverte à tous, ingénieurs, décideurs et citoyens

Si certains aspects des cours nécessitent une culture scientifique et technique, la formation débute par des modules qui permettent de s’approprier ou de se réapproprier les notions de base indispensables. Ainsi, le MOOC est accessible à tous, quels que soient la formation, le poste et les objectifs des participants. Les cadres, en entreprise ou dans les collectivités, apprendront à identifier les leviers d’actions -techniques ou non- pour mettre en place la transition énergétique à leur échelle ; les ingénieurs et futurs ingénieurs à analyser et évaluer les solutions technologiques selon des critères technico-économiques et environnementaux rigoureux. L’idée directrice du MOOC ? Donner à chacun les clés et les outils de compréhensions nécessaires pour agir à son niveau.

7 semaines pour maîtriser les enjeux de la transition énergétique

La formation se compose de cours fondamentaux, organisés en modules thématiques d’une durée de 15 minutes à 1h15. Les apprenants ont accès à des ressources vidéo (animations, interviews d'experts) et des cours écrits interactifs. Ils peuvent approfondir leurs connaissances et tester leurs acquis à travers des exercices, des discussions avec les enseignants et les autres participants du MOOC et des quizz d'évaluation.

La formation représente une charge de travail hebdomadaire d'environ 2h30. Au terme des 7 semaines, les apprenants ayant obtenu une note supérieure à 60 % sur les modules fondamentaux se voient remettre une attestation de suivi avec succès.

Cet article Nouveau : le MOOC transition énergétique par l’école des Mines de Nantes est apparu en premier sur ecoloPop.


Energie des rivières : un projet de micro-centrale hydro électrique en provence

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F2017%2F03%2Fenergie-rivieres-projets-de-micro-centrales-hydro-electrique-provence%2F18525&linkname=Energie%20des%20rivi%C3%A8res%20%3A%20un%20projet%20de%20micro-centrale%20hydro%20%C3%A9lectrique%20en%20provenceplay episode download
7 March, by ecolopop[ —]

Elles ont joué un rôle essentiel dans le développement de l'électricité dans les campagnes au début du 20e siècle : les micro-centrales de production électrique, installées sur les sites d'anciens moulins à eau utilisés pour produire la farine sont désormais en lice pour favoriser le développement d'un réseau alternatif d'énergie renouvelable.A titre d'exemple, la Bretagne comptait au 19e siècle environ 5000 moulins à farine, selon l'association des moulins du Finistère),

Contrainte écologique

En 2005, la loi sur l’énergie a réhabilité le petit hydraulique (source), en rappelant les contraintes de la loi sur l’eau interdisant formellement de modifier un débit.  Le GPAE (Groupement des Producteurs Autonomes d’Electricité) précise que les canaux de dérivation de l’eau doivent être déjà existants. De la même manière, il est impossible d’imaginer faire barrage aux poissons. Aujourd'hui, la question ne se pose donc plus en termes de danger pour les poissons, mais bien en terme de réhabilitation d'un système qui a fonctionné pendant des siècles.

La micro centrale hydroélectrique de la « Marie Thérèse », en Provence

Même s'il porte encore le qualificatif "micro", le projet de micro centrale que nous évoquons aujourd'hui a fait l'objet de nombreuses études : météo, génie civile, électricité, tout est détaillé sur le site internet et illustre la complexité du processus de réhabilitation d'un moulin. Le projet se déroule  sur la commune de Velaux (région d'Aix en Provence) et il  est destiné à se raccorder au réseau.  Porté par une structure vouée à entrer sur le marché des producteurs d'énergie renouvelable, il mobilise une dizaine d'acteurs citoyens regroupés en société par action simplifiée (SAS), au capital variable compris entre 12 500 et 1 000 000 d’euros.

L’histoire de cette micro-centrale hydroélectrique  remonte à 1514 :  à l’époque, il ne s’agit pas de produire de l’électricité mais de moudre le blé pour que les paysans puissent se faire leur pain. Au fil du temps, le moulin aura plusieurs activités, toujours sur le même seuil, jusqu’en 1962 ou, enfin, les premiers kiloWatts/heure seront produits. La micro-centrale produirait encore de l’électricité aujourd’hui si une pale de sa turbine n’avait pas cassé en 2011.

Le projet est en bonne marche, il a mobilisé 22 contributeurs sur la plateforme de financement "ZESTE" et les premiers travaux ont commencé : mise hors d'eau, curage, vérification de la prise d'eau... A suivre sur internet et en visite pour les prochaines journées européennes des moulins du patrimoine meulier, les 20 et 21 mai.

Cet article Energie des rivières : un projet de micro-centrale hydro électrique en provence est apparu en premier sur ecoloPop.


Biennale de Grenoble, Les Villes en transition, du 9 au 12 mars 2017

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F%3Fp%3D18521&linkname=Biennale%20de%20Grenoble%2C%20Les%20Villes%20en%20transition%2C%20du%209%20au%2012%20mars%202017play episode download
28 February, by ecolopop[ —]

Quatre jours d’ateliers, de rencontres, de débats, d’expositions, de projections, de visites et d’animations autour des villes et territoires en transition.

 

Comme l’a confirmé l'Accord de Paris issu de la COP21, le 21e siècle sera celui des territoires : les villes sont des acteurs essentiels de la transition vers une société plus durable et conviviale. Elles sont aujourd’hui au cœur de tous les défis : démocratie, climat, solidarités, mobilités énergies, technologies, économie, etc.

Lieux de rencontres et carrefours des identités, les villes sont le bon endroit pour anticiper, imaginer et réaliser les nouvelles formes du bien-vivre.

 

Premier rendez-vous de ce genre en France, la Biennale de Grenoble, Les villes en transition, propose, du 9 au 12 mars 2017, de partager les expériences grenobloises, locales, nationales et internationales (Totnes, Guadalajara, Oxford, Vancouver, Suzhou, Pontevedra…). Elle se veut le lieu de mise en commun des envies et des projets autour de la transition, afin d’apporter des réponses nouvelles aux défis d’aujourd’hui et de demain.

 

Professionnels, étudiants, associatifs, entrepreneurs, curieux, enfants ou retraités, la Biennale s’adresse à celles et ceux qui souhaitent échanger sur les solutions (petites ou grandes !), innover et anticiper les défis à venir.

 

Deux personnalités de choix, éclairantes et stimulantes par leur parcours et leur vision, Laurence Tubiana et Nicolas Hulot, ont accepté de parrainer cette 6e édition.

 

 

·         Retrouvez les temps forts (Prix de l’habitat durable, soirée spéciale en présence de Freddy Ehlers, Ministre du Bien-Vivre d’Équateur…) dans le dossier de presse sur : http://www.grenoble.fr/uploads/Externe/19/246_670_DP-Biennale-de-Grenoble.pdf

·         Et le programme complet sur :

http://villesentransition.grenoble.fr

Cet article Biennale de Grenoble, Les Villes en transition, du 9 au 12 mars 2017 est apparu en premier sur ecoloPop.


Fleurs et arbres en bord de chemin – Marc Giraud / Fabrice Cahez

http://www.addtoany.com/add_to/digg?linkurl=http%3A%2F%2Fwww.ecolopop.info%2F2017%2F02%2Ffleurs-arbres-bord-de-chemin-marc-giraud-fabrice-cahez%2F18518&linkname=Fleurs%20et%20arbres%20en%20bord%20de%20chemin%20%E2%80%93%20Marc%20Giraud%20%2F%20Fabrice%20Cahezplay episode download
23 February, by ecolopop[ —]

Les plantes vivent, sentent, communiquent, et font preuve d'intelligence : la vision shamanique des peuples anciens se trouve aujourd'hui confortée par de nombreuses découvertes scientifiques.

Après les succès des deux précédents livres, La nature et Les animaux en bord de chemin, Marc Giraud propose une suite étonnante sur le comportement des plantes. Une ouvrage à paraître le 17 mars

Fondé sur des découvertes scientifiques récentes et encore peu connues du public, cet ouvrage révèle la vie intime des plantes, leur monde sensoriel, leurs relations avec les autres êtres vivants.

De page en page, comme en balade, ce guide permet de décoder les formes et les mouvements des végétaux de nos jardins ou de nos terroirs, de comprendre les étranges secrets de leurs agissements. Ainsi, sont-ils capables de se nourrir du soleil, d’envoyer leur progéniture dans des capsules volantes, ou de se cloner pour conquérir la terre. Un arbre n’est peut-être pas « un » arbre, mais une colonie d’individus différents poussant les uns sur les autres.

Les plantes vivent, bougent et communiquent ! Elles interagissent, se battent, s’unissent et perçoivent notre présence. Un véritable « réseau Internet végétal » palpite sous nos pieds, entre leurs racines. En plus de 700 photographies, Marc Giraud donne à voir les signes sensibles témoignant de leur intelligence, associant mémoire et conscience de soi. Aussi beau que fascinant, ce guide pratique permet de voir l’extraordinaire dans l’ordinaire.

Les auteurs

Marc Giraud est naturaliste de terrain, écrivain spécialisé en zoologie, chroniqueur radio, auteur et animateur de documentaires animaliers. Son expérience de l’audiovisuel l’a amené à concevoir une écriture originale de livres, avec des images fortes et des légendes courtes et pertinentes. Il n’a pas son pareil pour révéler avec humour les histoires étonnantes de la nature de proximité. Chez Delachaux et Niestlé, il est l’auteur du « Bêtes-seller » La nature en bord de chemin, paru en 2013.

Fabrice Cahez est un photographe de terrain réputé pour l’authenticité de ses photos et pour leur poésie. Il ajoute à cet ouvrage une dimension esthétique en harmonie complice avec les textes.

Cet article Fleurs et arbres en bord de chemin – Marc Giraud / Fabrice Cahez est apparu en premier sur ecoloPop.


Informatique, un gouffre énergétique, les solutions des constructeurs

14 February, by ecolopop[ —]

Nous le savons tous, l'informatique est le royaume de l'obsolescence programmée : achetez un ordi aujourd'hui, il sera dépassé dans un an. l'une des principales causes de ce problème est la complexification croissante des systèmes d'exploitation comme Windows, qui est toujours plus gourmand à chaque nouvelle version, rendant les anciens ordinateurs difficiles à utiliser. Si la solution Linux (Ubuntu) permet de recycler les vieux ordinateurs, on n'est pas prêt d'arrêter la fabrication de nouvelles unités, et en la matière certains constructeurs essayent d'innover avec une démarche environnementale, comme chez Lenovo qui annonce un nouveau procédé breveté de soudure à basse température (LTS), diminuant les émissions de CO2.

En effet, depuis l’abandon de la soudure au plomb il y a plus d’une décennie en raison de préoccupations environnementales, le secteur de l’électronique recherche une solution permettant de réduire les émissions calorifiques, la consommation électrique et les émissions de CO2 en améliorant la soudure à l’étain qui est venue remplacer la soudure au plomb. Comme elle nécessitait des températures très élevées, la soudure à l’étain a fait grimper la facture énergétique et soumis les composants à des contraintes largement supérieures. Avec son nouveau procédé LTS, Lenovo démontre une nouvelle fois sa volonté de rester à l’avant-garde de l’innovation en introduisant un processus de fabrication révolutionnaire qui ne s’applique pas seulement aux produits Lenovo, mais à tous les produits électroniques contenant des circuits imprimés, sans impact pour les clients en termes de performances ni de coûts. Ce procédé permettra, selon le communiqué transmis par l'entreprise, de réduire les émissions de CO2 de 35 % sur les 33 chaînes de montage de la province d'Anhui (Chine).  Les économies annuelles sont estimées à 5.956 tonnes de CO2, soit l’équivalent de plus de 2.500.000 litres d’essence consommés par an.

La véritable innovation réside dans les travaux de recherche et de test qui ont été nécessaires au développement et à la validation du nouveau procédé LTS. Pour le mettre au point, Lenovo a étudié des milliers de combinaisons de matériaux (étain, cuivre, bismuth, nickel et argent) pour la pâte à braser, des compositions spécifiques d’éléments de flux, ainsi que des profils uniques de durée et de température de cuisson. Comme c’est généralement le cas dans l’assemblage électronique utilisant la technique du montage en surface, le mélange de pâte à braser et de flux est d’abord imprimé sur le circuit. Les composants sont ensuite ajoutés et de la chaleur est appliquée pour faire fondre le mélange de soudure, en connectant et en fixant les composants sur le circuit. Avec le nouveau procédé LTS, la soudure est appliquée à une température maximale de 180 degrés Celsius, soit une réduction de 70 degrés par rapport à la méthode précédente. Via de nombreuses opérations de test et de validation, Lenovo a utilisé les matériaux existants pour composer la pâte à braser ainsi que les fours existants pour le chauffage, ce qui lui a permis de mettre en oeuvre le nouveau système sans accroissement des coûts de production.

« En mettant en oeuvre le nouveau procédé LTS, Lenovo montre une fois de plus sa volonté d’adopter des pratiques opérationnelles plus durables dans l’intégralité de ses activités PC », a déclaré Luis Hernandez, vice-président du Centre de développement intégré de la division PC and Smart Devices de Lenovo. « L'importance que nous accordons à l’innovation va bien au-delà de la recherche, du développement et de la conception pour couvrir la manière même dont nos produits sont fabriqués. Nous nous efforçons d’atteindre nos objectifs professionnels tout en réduisant notre impact sur l’environnement, et nous sommes fiers d’y être parvenus une fois de plus grâce à ce procédé. »

Cet article Informatique, un gouffre énergétique, les solutions des constructeurs est apparu en premier sur ecoloPop.


Algues gourmandes, les vertus de la mer sont dans l’assiette

14 February, by ecolopop[ —]

Chef Restauratrice à Plestin-les-Grèves (Côtes d'Armor), Catherine le Joncour a élaboré une soixantaine de recette pour découvrir le potentiel insoupconné des algues. Savoureuses aussi bien en plats , qu'en dessert, elles sont l'objet d'un ouvrage de recettes  à paraître prochainement : la salade bretonne, le crémeux de petits pois aux algues, le beurre aux algues, le fromage de la mer, les roses des sables bretonnes, recettes végétariennes et veganes. Corédigé avec Régine Quéva, spécialiste elle aussi de la cuisine aux algues, l'ouvrage est une première dans ce domaine encore méconnu du grand public. En effet, savez-vous que certaines espèces d'algues contiennent plus de 80 éléments bénéfiques pour la santé dont des minéraux, des vitamines, des antioxydants, ou encore des protéines ? Un futur prometteur ! Liver à paraître en avril aux éditions Flamarion - 160 pages.

Cet article Algues gourmandes, les vertus de la mer sont dans l’assiette est apparu en premier sur ecoloPop.


investissement participatif pour la production électrique : la preuve par l’exemple

11 February, by ecolopop[ —]

Financer le développement d'énergies alternatives par  vos propres moyens, bonne idée ou arnaque ? de nombreuses experiences en Allemagne ont pu refroidir les partisans de cette méthode  : en effet, il y auqelques années, plus de 75000 épargnants ont perdu leurs économies en finançant un projet d'éoliennes (Le Monde, Contrepoints, Financial Times) mené par une entreprise privée qui annonçait la faillite en janvier 2014. Dopé par les subventions allouées par le gouvernement allemand ayant fait le choix de sortir du nucléaire, le secteur avait développé une bulle qui a éclaté.

Aujourd'hui les choses sont-elles plus sereines ? le quotidien Reporterre fait le point sur certaines initiatives locales qui fonctionnent : création d'emploi locaux, pas de spéculation, intérêt partagé, de nombreux collectifs se mettent en place et se fédèrent , comme par exemple au sein de l'association Energie Partagée, qui porte aujourd'hui une bonne trentaine de projets locaux dans toute la France.

Exemple : la ville de Lorient

à Lorient, dans le Morbihan, c'est la mairie qui s'y met : 94 panneaux photovoltaïques ont été installés et raccordés par les électriciens de la municipalité sur les toits de l'école de Kersabiec et 80 sur ceux de la Mairie. Les panneaux appartiennent à la société citoyenne qui portent ce  projet (OnCIMé), et les revenus sont assurés par un contrat de location signé pour 15 ans avec la ville de Lorient. Lien :

 

Voir aussi : le site lendosphere, plateforme de financement participatif de projets

Cet article investissement participatif pour la production électrique : la preuve par l’exemple est apparu en premier sur ecoloPop.


2016 : L’energie éolienne continue son développement et sa production dépasse le charbon

9 February, by ecolopop[ —]

« Avec une capacité installée totale de 153,7 GW (gigawatts), l’énergie éolienne dépasse désormais le charbon pour devenir le second plus grand parc de capacité de production d’électricité en Europe », selon un bilan annuel publié par  WindEurope, organisme professionnel réunissant 500 entreprises de 40 pays. Si l'information est retenue pour son caractère historique, elle ne doit pas masquer des variations géographiques importantes.

Une croissance importante 

L'énergie éolienne représente en 2016 10% de la production d'electricité sur le continent européen.

sur l'année passée, ce sont  12,5 GW de nouvelles capacités éoliennes qui ont été installées, et elles ont représenté plus de la moitié (51%) de l’ensemble des nouvelles capacités de production de courant mises en service en 2016, toutes énergies confondues. En effet, 10,9 GW ont été installés sur terre et 1,56 GW en mer.

L’Allemagne est restée le premier marché européen pour l’éolien l’an dernier (+5,4 GW), avec 44% des nouvelles installations. Cinq pays de l’Union européenne ont battu leur record de nouvelles installations: la France (1,6 GW), les Pays-Bas (887 MW), la Finlande (570 MW), l’Irlande (384 MW) et la Lituanie (178 MW).

« L’énergie éolienne est désormais une énergie bien installée et essentielle à l’approvisionnement électrique de l’Europe. Elle est également mature et importante, totalisant 330.000 emplois et contribuant à hauteur de plusieurs milliards d’euros aux exportations européennes », s’est félicité Giles Dickson, président de WindEurope, cité dans un communiqué.

 

Cet article 2016 : L’energie éolienne continue son développement et sa production dépasse le charbon est apparu en premier sur ecoloPop.


0 | 10










mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER