HOME > RSS > BLOGS France > GuiM Weblog

R S S : GuiM Weblog


PageRank : 1 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , , , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



Facebook écarte les marques et les médias de son flux d’actualités pour privilégier les amis et la famille

12 January, by GuiM[ —]

Facebook-newsfeed

Facebook vient d’annoncer aujourd’hui une mise à jour imminente de son algorithme qui va avoir un impact direct et important sur la visibilité des Pages : les publications des amis et de la famille des utilisateurs seront désormais prioritaires par rapport à celles des Pages Facebook de marques.

Je vous propose de décrypter point à point cette annonce et surtout d’explorer les conséquences que cela va engendrer pour nos Pages et nos marques.

« News Feed FYI: Rapprocher les gens

Par Adam Mosseri, responsable du fil d'actualité

Facebook a été conçu pour rapprocher les gens et tisser des liens. L'une des façons de le faire est de connecter les gens à des messages significatifs de leurs amis et de leur famille dans News Feed. Au cours des prochains mois, nous mettrons à jour le classement afin que les gens aient plus d'occasions d'interagir avec les personnes qui les intéressent. Mark a décrit cela dans un post aujourd'hui. »

Vous remarquerez dans cette introduction que Facebook parle « des gens », et non « des Pages ». Cela fait des mois que Facebook ré-oriente son algorithme pour favoriser les gens, la famille, leurs contenus dits « publics » et les interactions entre eux (likes, commentaires, partages…), au détriment des contenus des marques.

« Quelle est la mise à jour?

Aujourd'hui, nous utilisons des signaux comme le nombre de personnes qui réagissent, commentent ou partagent des messages pour déterminer leur niveau de diffusion dans le fil d'actualité.

Avec cette mise à jour, nous prioriserons également les messages qui suscitent des conversations et des interactions significatives entre les personnes. »

Oui, vous avez bien lu ici encore : « entre les personnes ». Facebook le rappelle une fois encore et il faut lire entre les lignes. Entre les gens, cela veut dire par défaut « PAS entre les gens et les marques »

« Pour ce faire, nous prédisons sur quels messages vous souhaitez interagir avec vos amis et afficherons ces posts plus haut dans le flux. Ce sont des messages qui inspirent la discussion dans les commentaires et des messages que vous pourriez vouloir partager et réagir - si c'est un message d'un ami qui demande des conseils, un ami demandant des recommandations pour un voyage, ou un article de presse ou vidéo incitant beaucoup de discussion.

Nous prioriserons également les messages provenant d'amis et de membres de la famille sur le contenu public, conformément à nos valeurs de fil d'actualité. »

Facebook indique ici clairement qu’il veut du contenu « vivant » . Du contenu produit par des vraies personnes qui partagent leurs vies, leurs ressentis, leurs expériences, leurs sentiments. Et qui commentent/likent la vie, les expériences les sentiments des autres. Là encore, cela laisse donc peu de place aux contenus « des marques »…

« Qu'est-ce que cela signifie pour les pages et le contenu public?

Étant donné que l'espace disponible dans le fil d'actualités est limité, l'affichage d'un plus grand nombre de messages d'amis et de proches et les mises à jour qui déclenchent la conversation signifient que nous diffusons moins de contenu public, notamment des vidéos et d'autres publications. »

Nous avions déjà tous tremblé lorsque Facebook a lancé son test de flux « Fil Explorer » dans quelques pays en y délocalisant les publications de Pages de marques… Publications et Pages qui avaient alors subit une baisse de reach faramineuse.

Cette fonctionnalité ne sera donc sans doute pas déployée, car vous avez, avec cette annonce d’aujourd’hui, une mise en pratique différente mais bien réelle de cette volonté de Facebook de nettoyer le flux d’actualités. Vos contenus de Pages de marques ne seront probablement pas délocalisés vers un autre flux plus ou moins caché, ils seront simplement relayés tout en bas du flux d’actualités, et avec une « note de visibilité » extrêmement basse vis-à-vis des contenus « de vos amis Facebook ».

Avec, à charge pour nous, de tenter de faire remonter cette note autant que faire se peut, en ne trichant pas (clickbait, engagement bait…), et en ne comptant que sur l’engagement organique suscité naturellement par nos contenus.

Là encore le signal envoyé par Facebook aux Pages de marques est clair : « soyez le plus quali possible, ou disparaissez : il n’y a pas assez de place pour vous avec des contenus médiocres »… Et le seul juge, c’est l’engagement généré par vos contenus…

« Au fur et à mesure que nous effectuons ces mises à jour, les pages peuvent voir leur audience, la durée de visionnage des vidéos et le trafic de référence diminuer. »

Boum. C’est dit : vous allez donc bien voir votre reach chuter encore. Mais pire, cela impactera aussi vos vidéos. Etonnant quand on sait que depuis des mois, Facebook nous incité plus que fortement à publier du contenu vidéo sur sa plate-forme…

La conséquence directe, c’est que le traffic de votre site web en provenance de Facebook va irrémédiablement et mécaniquement chuter considérablement. Moins vu, moins lu, moins cliqué…

« L’impact varie d'une page à l'autre, en fonction de facteurs tels que le type de contenu qu'ils produisent et la façon dont les gens interagissent avec lui. »

L’engagement reste donc bel et bien le seul juge qui déterminera la pertinence ou non de votre contenu à figurer dans le flux d’actualités.

L’impact sera certes variable en fonction de l’engagement généré sur les contenus publiés par les Pages de marques. Mais les pages qui suscitent peu d’engagement seront donc sans aucun doute les plus fortement pénalisées…

« Les pages qui publient des messages auxquels les gens ne réagissent généralement pas ou ne commentent pas pourraient voir les plus fortes baisses de la distribution. »

Ici aussi le message est clair : si vous avez des publications qui ne génèrent aucun engagement (pas de likes, pas de commentaires, pas de partages) : ARRÊTEZ-LES TOUT DE SUITE. Ou disparaissez dans les limbes du futur flux d’actualités.

Il va donc falloir prêter une particulière attention aux publications automatisées, programmées, telles que les contenus promotionnels par exemple, ou la bête publication automatisée sans éditorialisation de l’accroche. Car l’algorithme de Facebook va le détecter et impactera non seulement le post, mais la Page au global. Et s’en souviendra longtemps.

Il va donc falloir immédiatement repenser toute notre stratégie de publication « organique » afin de ne pas avoir — ou d’avoir le moins possible — de publications dont l’engagement serait mauvais ou nul.

Et donc de pointer du doigt toutes les publications de types prospectus publicitaires, offres promos, car on le sait, dès qu’il y’a des $, *, % dans les visuels et les contenus, cela fait fuir les gens…

Petits châtons ou articles de fond, il va falloir choisir…

Analyser les performances de chacune de nos publications devient donc un impératif. Pratiquer l’A/B testing pour déterminer quel type de publication performe le plus également, tout comme l’absolu respect des CGU et règles d’utilisation de Facebook.

« Les pages dont les posts incitent les conversations entre amis auront moins d'effet. »

Vous aurez sans doute remarqué sur pas mal de nos Pages que bien souvent, dans les commentaires, les gens discutent entre eux et se likent. C’était d’ailleurs bien pratique, puisque pris en compte dans le calcul de l’engagement du post. Cette période est révolue. Ne seront désormais comptabilisées que les interactions entre les gens et la page. Plus celle des gens entre eux.

« Les internautes peuvent-ils toujours voir les messages des pages qu'ils suivent en haut du flux d'actualités?

Oui. Les personnes souhaitant voir plus de publications sur les Pages qu'elles suivent peuvent choisir « voir les préférences de Fil d'actualités » pour s'assurer qu'elles voient toujours les publications de leurs Pages favorites. »

Ceci est une élégante manière de dire que oui, vos publications de Pages seront toujours visibles des gens « qui le souhaiteront ». Mais comme votre reach est faible et décroissant, comme vos publications devront superformer pour survivre, comme vous ne pourrez plus compter sur le volume de publications, et que vos publications de marques seront de fait dégradée en visibilité…

Comme il n’y a plus de place dans le flux d’actualités, si vous voulez y rester, il va falloir ramer… Car pour rester dans la partie haute du flux d’actualité, il va falloir que ce soit vos fans qui en fasse la demande, en quelque sorte… Ce qui implique une action spécifique du fan pour chaque Page...

A moins, évidemment… de payer… Car si vous n’avez plus de portée organique, il ne vous reste que la portée payante (contenu sponsorisé, Facebook Ads…). CQFD.

« Quels types de publications de page s’afficheront plus haut dans le fil d'actualité?

Les publications de pages qui génèrent des conversations entre des personnes s'afficheront plus dans le fil d'actualité. Par exemple, les vidéos en direct suscitent souvent des discussions parmi les spectateurs sur Facebook - en fait, les vidéos en direct reçoivent en moyenne six fois plus d'interactions que les vidéos ordinaires. »

Facebook nous oriente donc clairement sur de la création de contenus vidéo Live, format donc bien plus générateur de reach et d’engagement.…

« De nombreux créateurs qui publient des vidéos sur Facebook suscitent des discussions parmi leurs abonnés, tout comme les messages de célébrités. Dans les groupes, les personnes interagissent souvent autour du contenu public. Les entreprises locales se connectent avec leurs communautés en publiant des mises à jour pertinentes et en créant des événements. Et les nouvelles peuvent aider à démarrer des conversations sur des questions importantes. »

Petit sursis peut-être pour les Pages « locales » qui pourront toujours utiliser les outils mis en place par Facebook (événements, updates, etc…) ». Facebook considérant que ce qui est « local » est plus « vivant » donc générateur d’intérêts, de discussions et d’interactions.

« L'utilisation d' « engagement-bait » pour inciter les gens à commenter les messages n'est pas une interaction significative, et nous continuerons à rétrograder ces messages dans le fil d'actualité. »

Là encore, Facebook est clair : ne cherchez pas à tricher. Non seulement l’algorithme le détectera et rétrogradera la visibilité de votre publication, mais le système se souviendra que votre Page est utilisatrice de pratiques non autorisées, et vous en tiendra rigueur un bon moment.

Qui plus est, vos fans aussi, vous en tiendront rigueur, car l’incitation au commentaire et au Likes ne passe plus…

Vous avez donc tout à y perdre à utiliser de telles pratiques frauduleuses, et sur le long terme !

« Cela signifie-t-il que vous supprimez le contenu de la page du fil d'actualité?

Cette mise à jour n'est pas la même que les tests récents où tout le contenu de la page a été déplacé vers l'onglet Explorer. Les publications de page apparaîtront toujours dans le fil d'actualité, bien qu'elles soient peut-être moins nombreuses. »

En effet, les publications de marques ne sont certes pas retirées du flux d’actualités, mais elle vont y être tellement peu visibles, que sans une remise à plat de notre stratégie de publication, nous disparaîtrons « organiquement » peu à peu, mais certainement.

Alors, quelle stratégie allez-vous mettre en place ? Accentuer vos efforts sur Facebook, répartir vos efforts sur d'autres réseaux sociaux ? Payer ?

Source

NDLA : Je vous inviterai bien à retrouver GuiM.fr sur sa Facebook, mais je préfère du coup surtout vous inviter à suivre GuiM.fr sur Twitter !


Comment s’envoyer à soi-même un email mémo facilement depuis son smartphone

September 2017, by GuiM[ —]

0E55363E-E768-4A07-9220-62368E3DB0D3

Depuis toujours, lorsqu’un article ou un site m’intéresse et que je veux y revenir plus tard, je m’envoie son URL par mail... J’ai toujours procédé ainsi, bien avant que n’apparaissent des logiciels de bookmarking type Pocket ou autres listes de lecture...

Certes ces logiciels sont super bien conçus, mais en fait, trop bien et trop complet pour mon usage « habitué »...

Car dans mon mail, un dossier j’ai depuis toujours un dossier « _READ LATER » (le _ permet qu’il soit classé en haut de tous les dossiers), et une règle de messagerie pour qu’automatiquement tous ces mails soient déplacés dans ce dossier.

Vous me direz que c’est contraignant car il faut à chaque fois retaper son adresse email avant d’envoyer. Alors je vous rassure, il existe des méthodes pratiques pour éviter cette fastidieuse saisie répétitive...

 

27B4415A-E177-4E58-A233-4410E3746CC1

 

Méthode 1 : le raccourci clavier

Votre iPhone vous permet de créer des raccourcis clavier fort utiles. Rendez-vous dans les « Réglages » de votre iPhone ou iPad, puis dans Clavier, et dans « Remplacement ». Il vous suffit ensuite de choisir une chaîne de caractères simples pour faire un équivalent avec votre adresse e-mail.

Pour ma part, le raccourci « @@ » est remplacé par mon adresse e-mail perso, et « @@@ » par mon adresse e-mail pro.

Lors de la rédaction du mail avec le lien, via la fonction « Partager par mail » de mon navigateur, je tape deux fois @ puis espace, et automatiquement mon adresse e-mail est substituée dans le champs Destinataire.

Ami.e.s sous Android, pas de panique, le clavier Google vous permet la même fonctionnalité. Rendez-vous dans les « Paramètres » puis dans « Langue et saisie », et enfin dans « Dictionnaire Personnel ». Le bouton « + » en haut à droite vous permet de créer un nouveau raccourci ;-)

 

ED2BFDFC-964C-401E-9AE3-72482502F7F5

 

Méthode 2 : l’app Mail To Self (ou équivalent)

Cette méthode est encore plus pratique. Il s’agit d’une petite app que vous ajoutez dans votre iPhone ou iPad. Il existe sans doute une app Android qui fait la même chose, je vous laisse chercher (et si vous en connaissez une à recommander, faites le moi savoir en commentaire, je mettrai cette partie de l’article à jour avec vos recommandations).

Il faut donc d’abord installer (lien ci-dessous) cette app et la configurer, voici comment faire :

* Une fois lancée, vous définissez l’adresse e-mail de destination.
* Rendez-vous ensuite sur la page web sélectionnée que vous souhaitez vous envoyer par e-mail ou l’article dans une app, puis choisissez alors l’option de partage native à votre smartphone.
* Faites glisser la ligne des apps disponibles pour le partage (la ligne des icônes en noir et blanc) jusqu’à l’extrême droit, et cliquez sur « Autre ». Activez l’app Mail To Shelf.

Vous n’aurez qu’à faire cette manipulation que la première fois. Désormais, lorsque vous lancez la fonction de partage, vous retrouverez l’icône de Mail To Self dans les partages disponibles.

J’aime bien cette méthode car il est aisé ensuite de créer une règle de messagerie dans vos réglages de votre application de messagerie pour déplacer et classer automatiquement tous les mails envoyés par ce biais dans un dossier dédié, et ne pas encombrer votre boîte de réception.

Téléchargez Mail To Self pour iOS : Mail to Self • Send notes to your email in one tap de « Extra Thought »

 

Que vous utilisiez l’une ou l’autre de ces méthodes, elles fonctionnent pour tout contenu (texte, page web, photo, vidéo, etc...) que vous pouvez partager depuis votre smartphone...

C’est donc très pratique et vous verrez qu’à l’usage c’est un gain de temps non négligeable.

Et vous, avez-vous aussi des petites astuces personnelles simples et efficaces à partager ? Dites-moi en commentaire !











mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER