HOME > RSS > BLOGS France > Louis Nauges

R S S : Louis Nauges


PageRank : 4 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



7 questions sur vos outils informatiques... pour évaluer votre capacité d’innovation

http://nauges.typepad.com/my_weblog/2008/09/firefox-chrome-safari-et-internet-explorer-quatre-strat%C3%A9gies.htmlplay episode download
1 March, by Louis Nauges[ —]

 

Boule cristal - InnovantEt si les outils informatiques que vous utilisez étaient des prédicteurs forts de la capacité d’innovation de votre entreprise ?

C’est une question que je me pose de plus en plus, ayant l’opportunité de rencontrer de nombreuses entreprises en France et à l’étranger.

Je suis aujourd’hui arrivé à la conclusion que je peux rapidement, et avec une marge d’erreur faible, déterminer la capacité d’innovation d’une entreprise en utilisant sept grandes options technologiques universelles.

Ceci me permet de calculer un «indice d’innovation» qui va de 0 à 7, en fonction des choix faits par une entreprise pour chaque grande option.

Alors, êtes-vous une entreprise traditionnelle ou une entreprise innovante ? Après avoir indiqué quels sont vos choix dans ces 7 options technologiques, vous serez capables de calculer l’indice d’innovation de votre entreprise.

  

Outils de communication et collaboration

DPC World collaboration SS 42614334La majorité des entreprises ont enfin compris que la gestion en interne de leur messagerie n’était plus d’actualité. Elles ont déployé, ou vont déployer, l’une des deux solutions dominantes dans le monde, G Suite de Google (nouveau nom de Google Apps) ou Office 365 de Microsoft.

J’ai souvent écrit sur ce sujet, en particulier dans ces deux billets, ici et .

En 2017, la situation est claire :

  • G Suite et Office 365 sont deux solutions solides, pérennes et qui répondent aux attentes de toutes les entreprises.
  • Le choix ne se fait plus sur des critères «objectifs» tels que coût, fonctionnalités ou sécurité.
  • Le seul véritable critère de choix est la volonté d’affronter ou pas les résistances au changement. Il y a deux approches possibles :
    • Minimiser les changements d’usages, ne pas créer de vagues et faire une croix sur l’innovation ; on choisit Office 365.
    • Accepter des changements significatifs dans les usages, promouvoir le collaboratif natif et l’innovation : on choisit G Suite.

  

Infrastructures Cloud 

DPC Servers in Cloud S 43632244Depuis l’arrivée en 2006 sur le marché des infrastructures Cloud d’AWS, Amazon Web Services, le débat fait rage entre les partisans du Cloud Public et ceux du Cloud Privé.

J’ai toujours défendu dans ce blog l’idée que la seule réponse raisonnable est celle du Cloud Public, le Cloud Privé étant condamné à l’échec.

Dix ans après, je rencontre encore trop souvent des entreprises qui envisagent de déployer des solutions de Cloud Privé. Sécurité, confidentialité des données, dépendance de solutions américaines ou chinoises... tous ces arguments utilisés par les partisans du Cloud Privé ne sont que des alibis qui permettent de masquer une incapacité à innover.

En 2017, les jeux sont faits :

  • Seules les entreprises traditionnelles envisagent encore de déployer des solutions de Clouds Privés.
  • Toutes les entreprises innovantes ont fait le choix prioritaire du Cloud Public. 

 

Applications informatiques structurées

DPC Cloud Development S 53945228Cela fait plus de 25 ans que les entreprises sont tombées dans le piège mortel des «ERP intégrés» ; ces ERP sont aujourd’hui présents dans la majorité des entreprises, grandes ou moyennes.

Ces ERP intégrés sont des boulets qui freinent l’innovation et absorbent une trop grande partie des ressources de la DSI.

Face à cette situation préoccupante, il y a deux démarches possibles :

  • Continuer dans l’erreur ERP, investir sur de nouvelles versions, essayer de créer une version «unique» pour remplacer les dizaines de versions différentes présentes dans les pays. C’est la démarche suivie par les entreprises traditionnelles qui n’ont pas le courage de reconnaître qu’un ERP intégré est un cul-de-sac très dangereux.
  • Prendre le taureau par les cornes et choisir une démarche de solutions SaaS, «best of breed», pour remplacer, progressivement, des éléments de l’ERP intégré. Les entreprises qui choisissent ce chemin, difficile et courageux, sont les seules qui seront capables d’innover dans leurs usages informatiques structurés.

  

Postes de travail

DPC Browser S 76416616Cela fait aussi plus de 25 ans, depuis l’arrivée du tandem Windows/office, que les PC «Wintel» sont et restent le poste de travail dominant dans les entreprises.

Il y a deux approches possibles pour les choix de postes de travail :

- La démarche traditionnelle, qui consiste à accepter la dépendance aux Systèmes d’Exploitation (OS), qu’ils soient Windows, iOS ou Android, et à accepter de continuer à déployer des applications qui dépendent de ces OS.

- La démarche innovante, qui privilégie l’indépendance entre les choix d’infrastructures, postes de travail, et les choix d’applications. La réponse pragmatique actuelle est d’exiger que les applications soient accessibles par un navigateur moderne. D’autres interfaces Web, autour des Chatbots et des VoiceBots, vont rapidement s’imposer dans les entreprises, mais ils seront eux aussi disponibles sur toutes les familles de postes de travail, indépendamment de leur OS.

C’est un sujet que j’abordais déjà en... 2008, et qui reste, hélas, d’actualité.

En résumé :

  • L’entreprise traditionnelle accepte les dépendances aux OS des applications.
  • L’entreprise innovante impose une indépendance postes de travail / Applications.

 

Usages du WiFi

DPC WiFi SS 72977003Le WiFi existe depuis 15 ans. C’est devenu le moyen le plus universel et le plus économique pour connecter tous les postes de travail, PC, Macintosh, Chromebooks, smartphones ou tablettes.

Je rencontre trop souvent, en 2017, un grand nombre d’entreprises où les usages du WiFi sont interdits, limités ou très contrôlés. Ce sont toujours les mêmes alibis ridicules qui essaient de justifier ces blocages : la sécurité, le temps perdu par les collaborateurs...

L’usage du WiFi est encore en 2017 un indicateur fort de différences culturelles entre les entreprises :

  • Les entreprises innovantes permettent à leurs collaborateurs d’utiliser le WiFi en permanence, au bureau, chez eux ou en déplacement.
  • Les entreprises traditionnelles interdisent ou mettent beaucoup de contraintes aux usages du WiFi.

 

Choix des objets d’accès

DPC BYOD on Cloud S 63399429Dans les temps très anciens de l’informatique, beaucoup d’entreprises avaient standardisé les postes de travail de tous les salariés en créant un «Master PC».

Ce Master, chargé de toutes les applications utilisables dans l’entreprise, était livré à chaque collaborateur. Chaque mise à jour du Master devenait un projet important, surtout quand il fallait changer la version de Windows utilisée.

L’unicité est un mot qui doit disparaître du vocabulaire de tout DSI ; la variété des usages, la variété des attentes demande une... variété raisonnable des objets d’accès.

Je rencontre les deux approches des postes de travail :

  • Unicité, prédominance d’un Master PC, situation encore très présente dans les entreprises traditionnelles.
  • La variété des objets d’accès, proposée par la DSI ou rendue possible par une démarche BYOD, Bring Your Own Device, signe fort d’une culture d’innovation.

  

Développement d’applications sur mesure

DPC Software Developer SS  57767361Aucune innovation n’est possible sans la création de logiciels métiers sur mesure, porteurs de compétitivité. Ces logiciels métiers doivent être construits par des collaborateurs de l’entreprise, des ingénieurs logiciels travaillant au plus près des métiers.

La re-internalisation du développement d’applications cœur métier au sein des entreprises est une condition «sine qua non» de l’innovation, quel que soit le métier de l’entreprise.

Depuis les premiers billets que j’ai écrits sur ce sujet, j’ai constaté avec grand plaisir que je prêchai de moins en moins dans le désert ; le message semble passer et être compris par des DSI, de plus en nombreuses.

Sur le sujet des développements logiciels sur mesure, la situation est claire :

  • Les entreprises traditionnelles n’en voient pas le besoin ou utilisent des «chefs de projets», gestionnaires de contrats de sous-traitance à des ESN qui font réaliser ces applications par des développeurs situés dans des pays à bas coût et qui n’ont pas la moindre idée des problèmes qu’ils sont censés résoudre.
  • Les entreprises innovantes réinvestissent dans des équipes internes d’ingénieurs logiciels de haut niveau, maîtrisant les démarches innovantes Devops et Serverless. Ces ingénieurs logiciels connaissent, comprennent les métiers de leur entreprise et travaillent au sein des directions métiers.

  

Mesurez vous-même votre indice d’innovation

J’ai préparé ce tableau de synthèse pour que vous puissiez calculer facilement l’«indice d’innovation» de votre entreprise ; il reprend les sept dimensions présentées dans ce billet.

Sept outils innovation - Traditionnels

 

Utilisez la dernière ligne pour calculer votre nombre de points.

Le mode d’emploi est raisonnablement simple :

  • Les réponses dans la colonne «traditionnelle» valent 0 point.
  • Les réponses dans la colonne «innovation» valent 1 point.
  • Compter le nombre de réponses dans chaque colonne.
  • Vous obtenez ainsi votre indice d’innovation, compris entre 0 et 7 points.

Comme toutes les échelles comprenant un nombre impair d’options, il est impossible d’avoir une réponse 50/50 ; vous êtes obligatoirement traditionnel ou innovant.

La grille d’analyse est la suivante :

  • Indice = 0 ou 1 : difficile de faire plus traditionnel ; tirez le signal d’alarme, immédiatement ! Il est difficile de créer un environnement informatique plus bloquant pour l’innovation que le votre.
  • Indice = 2 ou 3 : tout n’est pas perdu, mais il vous reste beaucoup de chemin à parcourir pour proposer des solutions propices à l’innovation.
  • Indice = 4 ou 5 : vous êtes sur la bonne voie, la majorité des indicateurs sont au vert.
  • Indice = 6 ou 7 : bravo ! Vous avez mis en œuvre un environnement technologique qui favorise au maximum l’innovation.

  

Résumé 

AdS DPC Easy button S 39120940J’entends déjà les critiques qui vont pleuvoir sur cette mesure simple et rapide de la capacité d’une DSI à favoriser l’innovation : simpliste, incomplète, ne tient pas compte de la complexité des situations...

Cette mesure d’un indice d’innovation est imparfaite, oui, mais elle très efficace pour élaborer un diagnostic fiable et rapide ; j’ai pu le vérifier dans la majorité des entreprises avec lesquelles j’ai récemment travaillé.

  

 


Trois niveaux d’intelligence artificielle : trois challenges majeurs pour l’humanité - Deuxième partie

http://kimera.ai/nigel/play episode download
27 February, by Louis Nauges[ —]

 

AdS DPC Artificial Intelligence AI Head S 51858143Dans la première partie de cette analyse, j’ai présenté les trois familles d’intelligence artificielle (IA) et l’état actuel de l’A N I, Artificial Narrow Intelligence, l’IA spécialisée sur une seule activité.

Face à nous, les A N I ont gagné la bataille des usages spécialisés. Il reste encore quelques activités humaines pour lesquelles des solutions A N I sont encore en retrait, en particulier dans le domaine des arts et de la pensée, oui ; pour combien de temps ?

Je prendrai un seul exemple, dans le domaine de la musique. Flow Machines est un projet de recherche européen qui a pour objectif de créer des musiques originales à l’aide d’outils d’IA.
Cette vidéo YouTube, Daddy’s car, composée dans le style des Beatles, en présente l’un des premiers résultats.

 

 

A G I : Artificial General Intelligence

AdS DPC AI AGI and man S 125909166Rappel : une A G I est une intelligence artificielle capable de réaliser de très nombreuses activités différentes, comme un être humain.

En 2017, il n’existe aucune A G I opérationnelle, et il faudra encore beaucoup d’années pour atteindre ce niveau d’IA.

Par contre, de nombreux outils sont déjà disponibles, qui nous permettent de faire progresser très vite cette quête de l’A G I.

Dans la première partie de ce texte, j’ai présenté Libratus, l’IA qui a battu les champions de Poker. Libratus n’est pas un logiciel d’A N I, spécialement construit pour jouer au poker ; c’est un logiciel généraliste, qui a été utilisé dans ce projet poker, mais peut s’attaquer à de nombreuses autres tâches. C’est la définition même d’un outil A G I.

L’offre de solutions logicielles A G I grandit très vite, et je n’en connais pas tous les exemples. J’en ai sélectionné deux parmi ceux que j’ai étudiés :

Kimera - the AGI company- Kimera : en toute modestie, Kimera se considère comme «La» société A G I, comme le proclame leur baseline : «The AGI Company» ! Kimera met la barre très haut en ce qui concerne ses objectifs : Nigel, son A G I, ambitionne d’être un algorithme capable de s’attaquer à n’importe quel domaine ! La démarche, originale, consiste à s’appuyer sur les millions d’objets connectés à Internet pour créer une intelligence collective.

AGI Maluuba - Microsoft- Maluuba : cette entreprise a été créée par des chercheurs de l’université de Waterloo au Canada. Leur centre de recherche, créé en 2015, est basé à Montréal, l’un des hauts lieux de l’IA. Ils se présentent clairement comme des acteurs de l’A G I. L’objectif actuel de Maluuba est d’appliquer les techniques du Machine Learning à la compréhension du langage humain. Microsoft a racheté Maluuba en janvier 2017.

Le rachat rapide de toutes les startups logicielles dans le domaine de l’IA par les géants du Web et du Cloud, Google, Microsoft, Baidu, Alibaba..., est un phénomène général et qui pose beaucoup de problèmes, en particulier en Europe, où la recherche en IA est d’excellente qualité, mais ne dispose pas des moyens financiers et humains nécessaires. Je rappelle que le responsable mondial de la recherche en IA chez Facebook est le Français Yann LeCun, titulaire d’un doctorat de l’Université Pierre et Marie Curie.

AdS DPC Shark eat phoque S 127868480Ces géants du Web possèdent tous les composants techniques nécessaires au développement de l’IA :

  • Puissance de calcul infinie.
  • Capacité de stockage infinie.
  • Des bases de contenus gigantesques, en textes, images et vidéos.
  • Des milliards de clients.

S’ils sont en plus capables de s’approprier toutes les intelligences humaines qui travaillent sur l’IA, leur domination actuelle de l’IA va encore s’accentuer et plus aucune organisation, privée ou publique, ne sera capable de les concurrencer. Je comprends aussi très bien pourquoi les chercheurs se laissent tenter : ils trouvent des environnements techniques exceptionnels qui leur permettent d’accélérer dans leurs recherches et d’en trouver rapidement des usages opérationnels.

L’Europe a déjà perdu la bataille du Cloud Public, elle est aussi en train de perdre celle de l’IA, est c’est beaucoup, beaucoup plus préoccupant.

Avec la croissance exponentielle de la puissance des infrastructures informatiques, calcul, stockage et réseau, avec les progrès fulgurants des outils logiciels d’IA et de Machine Learning, il est évident pour moi que l’arrivée de l’A G I n’est qu’une question d’années.

Combien d’années, «That’s the question!».

  

A S I : Artificial Super Intelligence

ASI image SLes hommes n’ont pas trop de mal à imaginer ce que pourrait faire une A G I, c’est-à-dire une IA capable d’avoir des comportements, des activités proches des personnes «normales» avec lesquelles ils vivent en permanence.

Pendant longtemps, et de manière surprenante pour moi, les spécialistes de l’IA s’étaient concentrés sur le niveau A G I, persuadés que ce serait une cible très lointaine et difficile à atteindre. Ils ne se préoccupaient donc pas de ce qui pourrait se passer... après.

Les experts ont aujourd’hui compris que l’A G I n’est… qu’une étape dans la croissance des potentiels des outils de l’IA. On rentrera aussi tôt après dans l’ère de l’A S I, Artificial Super Intelligence, en clair :

A S I = une intelligence Artificielle qui dispose d’une capacité supérieure à celle de tout être humain.

La croissance exponentielle de la puissance des outils, évoquée plus haut, fait que les écarts entre les potentiels de l’A S I et ceux de l’espèce humaine vont grandir à une vitesse... exponentielle.

Avec l’A S I, on rentrera dans un monde que nous avons beaucoup de mal à appréhender.

Que se passera-t-il quand l’écart entre l’intelligence humaine et l’A S I sera du même ordre de grandeur que celui qui sépare l’intelligence d’une fourmi de celle d’un homme ?

Comment réagiront ces millions d’outils A S I face aux hommes, ces créatures aux potentiels intellectuels extrêmement limités ?

Combien d’années faudra-t-il pour atteindre le niveau A S I d’intelligence Artificielle ? Cette étape, nommée «Singularity» par les experts en IA, peut arriver très vite, dès 2045, si on fait confiance aux prévisions de l’un des plus célèbres d’entre eux, Ray Kurzweil, qui travaille depuis 2012 chez Google-Alphabet.

Kurzweil AI Singularity by 2045

La question a été posée à un panel d’experts par deux des plus grands spécialistes de l’Artificial Super Intelligence, Müller et Bostrom : ce schéma résume les réponses obtenues :

Experts view on when AGI & ASI

  • Médiane des réponses pour A G I : 2040.
  • Médiane des réponses pour A S I : 2060.

Si l’on en croit ces experts, il faudra environ 20 années pour passer de l’étape A G I à celle d’A S I.

C’est sur le nombre d’années qui sépare ces deux étapes qu’il y a le plus de divergences entre les points de vue des experts ;

  • Des dizaines d’années ?
  • Quelques années ?
  • Quelques jours ?

Je pense personnellement pour une période très courte entre A G I et A S I, mais c’est plus basé sur une intuition qu’une analyse rationnelle.

Pour tous ceux qui souhaitent vraiment approfondir le thème de l’A S I, je recommande la lecture de deux des livres majeurs sur le sujet :

Books ASI

  • SuperIntelligence, de Nick Bostrom ; c’est pour beaucoup la «bible» sur ce sujet.
  • The Master Algorithm, de Pedro Domingos : l’ambitieuse quête de l’algorithme maître qui permettrait de tout résoudre.

Attention, ce ne sont pas des ouvrages à la lecture facile ; j’ai plus d’une fois fait l’impasse sur quelques démonstrations mathématiques qui dépassaient mon niveau actuel de maîtrise de cette science...

  

A S I : impacts


L’A S I sera-t-elle un jour une réalité ? Je comprends que certains en doutent et rejettent cette idée. Cette question me fait penser au célèbre pari de Pascal concernant l’existence de Dieu.

A S I - Pari de Pascal

Sans prendre parti pour ou contre l’existence de Dieu, Pascal montre que le choix rationnel est celui de l’existence, car il y a beaucoup à perdre si Dieu existe alors que la perte est faible si Dieu n’existe pas.

Je vous propose de faire un «Pari de Pascal A S I» : nier l’arrivée de solutions A S I serait beaucoup plus dangereux pour l’humanité que d’en accepter l’arrivée et de s’y préparer, immédiatement.

OpenAI est un groupe de réflexion créé par Elon Musk et soutenu par de nombreuses personnalités et entreprises comme AWS, Infosys ou Microsoft.

Elon Musk on AI threatsDans cet interview pour le journal Guardian, Elon Musk exprime l’idée que l’IA est le principal danger qui menace l’humanité.

D’autres voix se sont élevées pour alerter le monde sur les dangers potentiels de l’A S I ; je pense en particulier à Stephen Hawking et Bill Gates.

Toutes ces personnes «Super Intelligentes» insistent beaucoup sur le mot «potentiels» quand elles parlent des risques liés à l’arrivée de l’ A S I ; je partage cette position raisonnable, qui consiste à alerter immédiatement sur ce challenge majeur pour l’humanité.

AdS DPC AI World in robot hand S 65420664Les objectifs prioritaires sont de se poser les questions essentielles, d’orienter le mieux possible les avancées inéluctables de l’IA pour réduire la probabilité que l’humanité ne soit détruite par des solutions A S I, bien avant l’arrivée d’un astéroïde géant ou les catastrophes causées par le changement climatique.

Personne ne peut, ne doit rester indifférent devant le gigantesque défi que pose à l’humanité l’arrivée, rapide, avant la fin de ce siècle, de solutions d’IA beaucoup plus intelligentes que nous tous.

 


Trois niveaux d’intelligence artificielle : trois challenges majeurs pour l’humanité - première partie

https://www.theguardian.com/technology/2017/jan/30/libratus-poker-artificial-intelligence-professional-human-players-competitionplay episode download
21 February, by Louis Nauges[ —]

 

AdS DPC AI Artificial intelligence to help people S 123612440Intelligence artificielle (IA) : sujet très ancien, abordé par les scientifiques depuis plus de 50 ans, mais qui fait un retour fracassant sur le devant de la scène, porté par la croissance exponentielle des technologies de l’information, et en particulier du Cloud Public.

Les spécialistes considèrent que la recherche en IA a débuté en 1956, lors d’un projet de recherche d’été à l’université de Dartmouth.

J’ai déjà abordé dans deux billets de ce blog l’une des dimensions majeures de l’IA, le Machine Learning (ML), ici et . C’est aujourd’hui dans le ML que les progrès sont les plus impressionnants, portés par les investissements des géants de l’informatique qui ont pour nom Alibaba, Amazon, Facebook, Google, IBM ou Tencent. 

Je me suis passionné pour l’IA depuis 2 ou 3 ans, ce qui ne m’a pas pour autant transformé en grand spécialiste du sujet. Je pense avoir raisonnablement bien compris les challenges à long terme posés par la croissance exponentielle de l’IA et vous propose de faire dans ces deux billets le point sur le sujet, en insistant sur les impacts majeurs que l’IA pourrait avoir sur nos sociétés et l’humanité.

L’IA est pour moi le sujet le plus important, celui qui aura le plus d’impact sur l’avenir de l’humanité, porteur d’espoir ou de destruction massive.

Nous devons tous, immédiatement, en comprendre les enjeux, il y a de la survie de l’humanité.

 

Les trois niveaux d’intelligence artificielle

 La majorité des spécialistes de l’IA sont aujourd’hui d’accord sur une typologie à trois niveaux de l’IA :

AI trois niveaux - ANI, AGI ASI

  • A N I : Artificial Narrow Intelligence ou IA mono activité. Le logiciel créé par DeepMind, filiale de Google, capable de battre les meilleurs joueurs de Go est une solution A N I.
  • A G I : Artificial General Intelligence ou IA capable de résoudre des problèmes très variés, à l’image de ce que peut faire un homme ou une femme.
  • A S I : Artificial Super Intelligence  ou IA ayant des capacités supérieures à celles de l’espèce humaine.

Tim Urgan AI reportTim Urban a publié en 2015 un remarquable rapport en deux parties :  The AI Révolution: The Road to Superintelligence.

Ces deux documents, de 25 et 50 pages, représentent un exceptionnel travail de synthèse sur le sujet. Si vous avez un minimum d’intérêt pour les impacts de l’IA, vous ne regretterez pas les cinq euros que représente cet achat.

Je vais utiliser dans ce billet quelques idées et graphiques extraits du rapport de Tim Urban. 

 

Et si l’on remettait l’intelligence humaine à sa place...

Demandez à une personne de mettre en perspective le niveau d’intelligence d’une fourmi, d’un oiseau, d’un chimpanzé, de l’idiot du village et d’Einstein, on obtiendra souvent un graphique de ce type.

Distorted view of Human Intelligence - copie

Nous sommes persuadés qu’il y a une très grande différence d’intelligence entre les hommes.

La situation est tout autre. Ce deuxième graphique est beaucoup plus proche de la réalité.

Reality view of Human Intelligence - copie

Il y a deux différences majeures entre ces deux visions :

  • L’écart entre l’intelligence de l’homme et celle du chimpanzé est beaucoup moins grande qu’on l’imagine.
  • L’écart entre le moins intelligent et le plus intelligent des hommes est très faible sur cette échelle.

Sur cette échelle de l’intelligence, où se situe aujourd’hui l’intelligence... Artificielle ?

 

A N I : Artificial Narrow Intelligence 

Google-Car in street California SUne A N I est capable de réaliser une seule activité : conduire une voiture, détecter des erreurs dans un contrat juridique, jouer au Go...

C’est dans des usages A N I que les spécialistes de l’IA ont le plus investi au cours de ces 5 dernières années, et les résultats sont là ! Et beaucoup plus rapidement que prévu !

Il existe des dizaines de domaines ou les solutions A N I ont démontré leur supériorité sur les humains. Parmi les exemples les plus récents, j’en ai choisi trois, bien documentés, et qui sont emblématiques de la vitesse exponentielle des progrès réalisés par l’IA entre 2015 et 2017.

 

DeepMind et le jeu de Go

DeepMind HPEn 2016, le programme A N I de Go développé par une des filiales IA de Google, Deepmind, a nettement battu, 5 à 0, le champion européen et n’a laissé qu’une victoire, 4 à 1, au champion coréen Lee Sedol.

La victoire d’une intelligence A N I au jeu de Go est doublement importante :

 

Traduction automatique

Cela fait des années que Google propose, avec Google Translate, des outils de traduction automatique. Ils étaient très utiles, mais tous, y compris Google, étaient conscients de la qualité «moyenne» des résultats.

Google Neural Machine TranslationDepuis septembre 2016, Google a mis en œuvre une nouvelle démarche de traduction automatique, qui s’appuie sur l’IA, nommée Google Machine Neural Translation (GMNT). Comme son nom l’indique, elle utilise des réseaux neuronaux et atteint une qualité proche de celle des traducteurs professionnels, comme l’explique très bien cet article.

Sur une échelle de 1 à 6, 6 étant la traduction parfaite, pour le passage de l’anglais vers l’espagnol :

  • L’ancienne version de Google Translate était à 3,6.
  • Un bon traducteur humain obtient la note 5,1.
  • La nouvelle version IA de Google Translate atteint 5,0.

Google avait choisi d’utiliser GMNT pour traduire :

  • L’anglais vers le chinois.
  • L’anglais vers le coréen.

A leur grande surprise, les ingénieurs logiciels de Google ont découvert que GMNT avait, tout seul, décidé de créer un langage pivot, totalement artificiel, pour faciliter les futures traductions.

Google AI translation has invented its own language

GMNT a été plus «intelligent» que ce qu’on lui demandait ; il a compris que, en créant ce langage pivot, il se faciliterait la vie dans le futur ! GMNT est  immédiatement capable de traduire du chinois, vers le coréen, sans efforts supplémentaires. Si demain, on rajoute la traduction du français vers l’anglais, on disposera aussitôt du français vers le coréen et vers le chinois. Astucieux, non ?

Comment fonctionne ce langage pivot ? Aucun être humain ne pourra l’expliquer ; GMNT s’est créé une intelligence «non humaine», très puissante.

Avant la fin de cette décennie, une traduction de très haute qualité entre toutes les  langues mondiales devrait être disponible.

Aujourd’hui, combien de personnes sont capables de traduire du finlandais vers le turc ? Demain, toutes les personnes qui en auront besoin pourront traduire du turc vers le finlandais, et vice-versa.

Combien de temps faudra-t-il avant que les grandes «usines humaines de traduction» que l’on trouve aux communautés européennes ou à l’ONU aient disparu ?

  

Libratus et le Poker

Pocker player AIEn janvier 2017, pendant 20 jours, le programme d’IA Libratus, développé par l’Université de Carnegie Mellon, a joué au Poker, dans sa version la plus complexe, le «No-limit Texas Hold’em», contre quatre des meilleurs joueurs mondiaux.

Résultat des courses : après 120 000 parties, les quatre champions ont tous été battus et ont perdu 1,7 M$ contre Libratus.

Comme l’expliquent très bien les joueurs dans cette vidéo, ce qui les a le plus impressionné, c’est la capacité de Libratus à apprendre très vite, à changer de stratégie pour s’adapter aux tentatives des joueurs pour trouver des failles dans la démarche de Libratus.

En 2015, Claudico, le prédécesseur de Libratus, avait perdu contre quatre joueurs professionnels ; l’un d’entre eux a aussi joué contre Libratus.

En deux ans, l’A N I a comblé son retard et pris le pouvoir au poker !

Avec Libratus, l’IA fait un saut en avant majeur ; comme l’explique Tuomas Sandholm, responsable de ce projet à Carnegie Mellon : «...And second, unlike our two previous examples,  this AI wasn't designed to play poker, rather to "think" strategically, and can thus be used on a number of real-world problems.»

«... A l’inverse des deux exemples précédents, cette IA n’a pas été construite pour jouer au poker, mais pour être capable de penser de manière stratégique, et peut donc être utilisée pour régler nombre de problèmes du monde réel.»

Libratus n’a pas été construit pour répondre à une activité unique, jouer au poker. Libratus est pour moi l’un des premiers exemples d’A G I, Artificial General Intelligence.

Dans la deuxième partie de ce billet, on parlera A G I et A S I, Artificial Super Intelligence.

  


Un régime méditerranéen pour votre SI

http://nauges.typepad.com/my_weblog/2015/01/moderniser-son-syst%C3%A8me-dinformation-le-mod%C3%A8le-bis-business-infrastructures-support.htmlplay episode download
12 February, by Louis Nauges[ —]

 

AdS DPC régime méditerranéen S 113968179En ce début d’année, après les fêtes, beaucoup d’entre nous ont pris de bonnes résolutions alimentaires pour essayer de perdre quelques kilos mal placés.

A coté des régimes «miracles» qui naissent chaque année et disparaissent l’année d’après, il existe de bonnes pratiques reconnues par les professionnels sérieux de la nutrition. Le plus connu est le régime méditerranéen, à base de produits naturels tels que les fruits ou l’huile d’olive.

Et s’il existait un régime méditerranéen pour les Systèmes d’Information, permettant de combattre leur obésité croissante ?

Réponse dans ce billet...

  

L’obésité actuelle, des personnes et des Systèmes d’Information

L’obésité est un fléau mondial ; sa croissance forte est généralisée dans la majorité des grands pays, comme le montre ce graphique.

Population overweight 1970 - 2020

Les impacts de ces situations de surpoids et d’obésité sur la santé sont bien connus et documentés : 2015 est la première année qui a vu l’espérance de vie baisser aux États-Unis, aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

US life expectancy at birth

Les mauvaises alimentaires en cause sont bien connues : abus du sucre, des graisses non naturelles, de l’alcool, des fast foods...

Les personnes qui essaient d’alerter les populations sur ces risques se heurtent à des lobbies alimentaires très puissants.

Et si l’évolution actuelle du monde des Systèmes d’Information ressemblait beaucoup à celle de l’alimentation dans le monde ?

 Il est difficile d’avoir des chiffres sur l’évolution de l’obésité des Systèmes d’Information ; ce ne sont pas des chiffres que les entreprises ont très envie de partager !

Il faut donc saluer le courage de la DINSIC, Direction Interministérielle du Numérique et du Système d'Information et de Communication de l'État ; son nouveau directeur, Henri Verdier, a pris l’initiative de publier un document très complet sur l’état des grands projets informatiques dans le secteur public. 

Les chiffres clefs de ce document :

  • Montant total des budgets : 2, 29 Md€.
  • Durée moyenne des projets : 6,2 années.
  • Ecart budgétaire moyen : 32 %.

DINSIC - Panorama grands projets états

J’entends déjà les pourfendeurs du secteur public se scandaliser de ces chiffres et de la «mauvaise qualité» de la gestion de ces projets. J’aimerais bien que nos grands acteurs du CAC 40 aient, eux aussi, le courage de publier des chiffres sur leurs grands projets informatiques.

Les causes de cette «obésité informatique» sont bien connues :

  • Projets ERP intégrés qui ne sont jamais terminés.
  • Solutions informatiques anciennes, hors de prix de nos amis Oracle, IBM ou autres.
  • Infrastructures gérées en interne.
  • ...

En ce début d’année 2017, la situation sur le front de l’obésité est très préoccupante, que ce soit pour les personnes ou pour les SI.

Fat - Régime  - Informatique

Situation préoccupante, oui ! Désespérée, non !

Des solutions existent, pour les personnes et pour les SI.

 

Un régime minceur, pour les personnes et les Systèmes d’Information

Pyramide Régime MéditerranéenTous les nutritionnistes du monde connaissent les avantages d’un régime alimentaire équilibré ; régime méditerranéen, aussi appelé régime crétois. Ils divergent sur des points de détail, mais convergent sur l’essentiel. Le régime méditerranéen fait maintenant partie du «patrimoine culturel immatériel de l’humanité» pour l’Unesco.

La majorité des personnes obèses ou en surpoids connaissent le régime méditerranéen et savent qu’il est une réponse efficace à leur problème de poids. Cette connaissance ne les empêche pas de continuer dans leurs mauvaises habitudes alimentaires. En cause, un manque de volonté, de courage pour affronter la réalité et accepter un changement important dans leurs habitudes.

La situation est très semblable dans le monde des Systèmes d’Information !

Les spécialistes de la «santé» des SI connaissent les dangers de cet embonpoint informatique :

  • Rigidité du SI
  • Difficulté pour le faire évoluer
  • Budgets non contrôlés
  • Dépenses opérationnelles très élevées qui bloquent toute innovation.
  • ...

Ils en connaissent aussi les raisons, déjà évoquées plus haut : ERP, Infrastructures gérées en interne...

Cela fait des années que je parle dans ce blog des bonnes pratiques qui permettent de reconstruire un SI «fit», en forme, répondant rapidement aux attentes des clients externes et internes. Ce «régime méditerranéen SI» est basé sur des composants maintenant bien connus :

 Toutes ces recettes pour construire un SI de qualité sont connues, depuis de nombreuses années.

Je peux, aujourd’hui :

  • Retrouver une bonne forme physique en suivant des recettes éprouvées.
  • Retrouver un SI en bonne forme physique en suivant des recettes éprouvées.

Fit - Régime -  Informatique

Je constate malheureusement tous les jours que l’obésité des SI augmente très vite, comme celle des personnes. Cette obésité SI touche en priorité les grandes organisations. Elles refusent d’abandonner les solutions nocives pour la santé du SI de leur entreprise, qui ont pour noms SAP, Oracle, MS Office et quelques autres poisons dangereux. Ils sont d’autant plus redoutables que, comme le sucre, le tabac ou la cocaïne, ils créent des addictions fortes dont il est très difficile de se libérer.

Fear Courage AdS DPC S GS fkfAw-DOOui, il faut beaucoup de courage à une personne pour affronter son surpoids et suivre un régime dont les bénéfices sont certains, mais qui demande de changer beaucoup de choses dans sa vie quotidienne.

Oui, il faut beaucoup de courage à un DSI pour affronter le surpoids de son SI, les mauvaises habitudes de ses équipes, le lobby des fournisseurs qui poussent des solutions dangereuses et mettre en œuvre un régime dont les bénéfices sont certains, mais qui demande de changer beaucoup de choses dans le mode de fonctionnement de sa direction.

  

Synthèse

Quel Système d’Information souhaitez-vous pour votre entreprise ?

  • Un SI obèse, porteur de maladies mortelles.
  • Un Si «fit», garantissant la bonne santé de votre entreprise.

Fat - Fit informatique

C’est une décision qui vous appartient et vous de pouvez plus vous abriter sous des alibis technologiques pour justifier votre choix.

Courage d’affronter des changements difficiles, renoncement devant les difficultés que cela représente, à vous de choisir.

 


2017, l’année des Bots : les trois premières décisions

http://www.androidcentral.com/amazon-echo-holiday-sales-9-times-higher-2015play episode download
December 2016, by Louis Nauges[ —]

 

AdS DPC 2017 Start SS 123980981Un grand merci aux lecteurs de ce blog de leur fidélité.

Je vous souhaite à tous une excellente année 2017, pleine de réussites professionnelles, d’innovations et de succès pour les Systèmes d’Information de vos entreprises.

Je vous propose que l’une de vos priorités pour cette année 2017 soit les échanges professionnels, sous toutes leurs formes.

 

Communications interpersonnelles

Dans un billet récent, j’ai annoncé l’arrivée des échanges professionnels «Chat Centric» et «Voice Centric», dans la continuité de la messagerie électronique, en répliquant dans les entreprises ce qui est déjà très présent dans le grand public.

Ces échanges interpersonnels professionnels vont se banaliser au cours des 3 à 5 prochaines années, sous leurs trois formes :

  • Messagerie électronique
  • Chat
  • Voix

Communication Man & Woman Cloud

De nouveaux modes de communication prennent beaucoup de temps à se généraliser et les échanges «Chat Centric» ou «Voice Centric» ne vont pas échapper à cette règle. N’oublions pas qu’il a fallu plus de 20 années pour que la messagerie électronique devienne incontournable dans les entreprises. Les mêmes entreprises «traditionnelles» qui disaient en 1990 qu’elles ne voyaient pas l’utilité de la messagerie électronique diront en 2020 la même chose à propos des échanges «Chat Centric» et «Voice Centric».

  

L’émergence des Bots de communication

Google Trends ChatBots 2016En 2016, la notoriété des mots Bots et Chatbots a explosé, comme le montre ce graphique «Google Trends» pour Chatbot. Rappel : Bots vient du mot (Ro)bots.

Ce graphique confirme l’impact de Facebook sur les internautes : la forte croissance des requêtes en avril 2016 correspond à l’annonce de l’arrivée des Chatbots sur Messenger... l’un des logiciels Chat de Facebook !

Il existe de nombreuses définitions des Bots ; cet article de Wikipedia est une excellente base pour mieux appréhender le sujet.

J'utiliserai dans la suite de ce billet la définition suivante :

Bot : dialogue avec un logiciel

La vitesse à laquelle les Bots se développent dans le grand public est impressionnante, comme le montrent ces trois graphiques.

Le premier indique que 60 % des Américains de 18 à 55 ans utilisent en permanence ou ont expérimenté des Chatbots ; je ne connais aucun outil innovant qui se soit diffusé aussi vite, en moins de 12 mois.

US Chatbots Usages, Millenials & Gen X

Le deuxième montre que le nombre de Bots disponibles sur Facebook Messenger après 6 mois, 30 000, est le double du nombre d’applications !

Growth rate Apps vs Bots on Messenger


Bot Landscape HeadlinesCe troisième graphique, extrait d’un article de O’Reilly, présente un panorama des Bots disponibles en novembre 2016 ; il contient une centaine de références, visible en intégralité dans le texte original.

  

Deux familles de Bots

J’ai repris dans ce schéma les trois modes de communication présentés plus haut, mais en remplaçant l’une des personnes par un logiciel.

Chat Woman & Software Communication

Je considère que l’intelligence Artificielle (IA) est indissociable de l’idée même de Bots. Un Bot peut être plus ou moins «intelligent», dans la gestion du dialogue entre une personne et un logiciel, mais un minimum d’IA est indispensable.

Les trois modes de communication ne sont pas égaux devant les Bots :

  • emailbots : L’email n’a pas d’avenir dans le monde des Bots ; les communications par email, asynchrones par nature, ne se prêtent pas à des dialogues interactifs avec un logiciel.
  • Chatbot : les dialogues avec un logiciel par chat sont aujourd’hui les plus fréquents et les plus performants. Le niveau d’IA nécessaire pour reconnaître des messages textuels est raisonnable et tous les grands acteurs du Web proposent des plateformes de qualité pour les Chatbots.
  • VoiceBot = les échanges avec un logiciel par la voix sont beaucoup plus complexes à analyser ; le niveau d’IA nécessaire est beaucoup plus élevé. En 2016, des outils comme Echo proposé par Amazon ont montré leur efficacité et leur succès en a surpris plus d’un. Amazon annonce que ses ventes de fin d’année 2016 sont 9 fois supérieures à celles de 2015.

Amazon Echo Sales 2016

Les progrès majeurs annoncés en 2017 pour les outils de reconnaissance de la voix nous promettent des VoiceBots dont les performances permettront à nos échanges vocaux d’atteindre un niveau de «naturel» tel qu’il sera de plus en plus difficile de détecter l’«artificiel» dans Intelligence Artificielle.

 

ChatBots professionnels

Le niveau de maturité atteint par les outils de développement permet aux entreprises de construire des Chatbots professionnels en 2017.

Elles ont deux cibles différentes pour ces Chatbots professionnels :

Chat Professionnel - Deux usages

1 - Les clients externes : Facebook, Google, Amazon proposent aux entreprises des outils pour faciliter les interactions entre les entreprises et leurs clients externes. Tous les secteurs d’activité sont concernés et ces Chatbots professionnels seront en 2017 des outils très puissants de différentiation et de compétitivité.

Deux facteurs permettent d’être très optimiste sur leurs succès :

  • La performance des outils de création de Chatbots.
  • Le haut niveau d’acceptabilité de ce mode de dialogue par le grand public, comme le démontrent les statistiques que j’ai citées au début de ce billet.

2 - Les clients internes : pour un grand nombre de collaborateurs des entreprises, l’accès aux applications informatiques n’est pas possible par les méthodes traditionnelles, qui demandent l’installation de logiciels coûteux et complexes sur les postes de travail. C’est particulièrement vrai pour les «Deskless», les collaborateurs qui sont dans des activités industrielles, de services, d’entretien ou autres qui ne leur permettent pas d’utiliser un PC, même portable.

A l’inverse de ce qui se passe pour les clients externes, l’optimisme ne peut pas être au rendez-vous pour 2017 :

  • Les outils internes des entreprises ne permettent pas de construire des Chatbots de qualité et l’utilisation d’outils externes est toujours aussi difficile face aux alibis classiques tels que sécurité et confidentialité.
  • Les collaborateurs internes n’ont pas la culture préalable du Chat personnel ; passer directement aux Chatbots représente un «double saut» important et difficile.

C’est en pensant à ces challenges qu’il m’est venu une idée pragmatique pour passer à l’action en 2017 : démarrer par ce que je vous propose de nommer des... ChatQ&A.

 

ChatQ&A, une étape intermédiaire

ChatQ&A = Chat Questions & Answers ou Chat Questions et Réponses, en français.

A la différence d’un ChatBot, un ChatQ&A ne fait pas appel à l’IA, mais utilise des techniques classiques de programmation. En clair, les dialogues, les questions sont prédéfinis et le ChatQ&A est développé par un ingénieur logiciel utilisant des outils classiques.

ChatQ&A Woman & Software Communication

De même que l’email et les Bots ne font pas bon ménage, la logique Q&A et la voix ne peuvent pas cohabiter. Il est difficile d’imaginer des dialogues vocaux efficaces qui ne font pas appel à de l’IA ; le VoiceQ&A n’a aucun avenir.

Oser parler de ChatQ&A quand tout le monde ne jure que par les Chatbots, l’intelligence artificielle ; je vais avoir droit à des qualitatifs peu flatteurs tels que ringard ou rétrograde.

Et pourtant ! Et si l’on commençait dans les entreprises par régler des problèmes simples, à forte valeur ajoutée, à coûts et délais réduits en utilisant les outils standard Chat pour accéder à des applications informatiques ?

Prenons deux domaines d’application, les ressources humaines et les activités commerciales.

  • Ressources humaines : quelles sont les questions auxquelles un salarié aimerait avoir des réponses rapides, par chat ? Combien me reste-t-il de jours de vacances, quand sera versé mon 13e mois... Je suis certain qu’un ChatQ&A RH avec une vingtaine de questions répondrait très bien aux préoccupations de 90 % des salariés, libérerait beaucoup de temps des collaborateurs de la DRH tout en améliorant son image.
  • Activités commerciales : Est-ce que mon client x a passé la commande prévue ? Quelles sont les affaires qui devraient se signer avant la fin du trimestre ? Le marketing a-t-il détecté de nouveaux prospects dans la banque ?  Est-ce que les questions les plus souvent posées par des équipes commerciales dépassent la quinzaine ? Je n’en suis pas certain.

Cette démarche simple, pragmatique des ChatQ&A peut s’appliquer à d’autres activités dans l’entreprise et générer rapidement, en 2017, beaucoup de valeur ajoutée.

  

Résumé : quel plan d’action pour 2017

Three priorities ChatBotsParmi toutes les options présentées dans ce billet, les trois priorités d’action pour les entreprises courageuses et innovantes sont :

  • Construire les premiers ChatBots pour les clients externes.
  • Déployer massivement la communication «Chat Centric» pour tous les collaborateurs.
  • Préparer le terrain pour de futurs ChatBots vers les clients internes en commençant par quelques ChatQ&A simples. Les clients prioritaires de ces ChatQ&A sont les «Deskless» et les collaborateurs qui n’ont pas un accès direct aux applications informatiques.

Ce premier plan d’action 2017 sur le thème de la communication est ambitieux et réaliste.

D’autres suivront...

 











mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER