HOME > RSS > BLOGS France > Mon journal de Chine

R S S : Mon journal de Chine


PageRank : 2 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



Dongzhou: les photos


30 April[ —]

51210052857731ssVoici des photos extraordinaires : dans le village de Dongzhou, dans la province du Guangdong, la police a ouvert le feu mardi dernier sur des paysans protestant contre la confiscation de leurs terres. Bilan : officiellement trois morts, jusqu’à vingt selon des habitants du village (j’en ai parlé dans Libé de samedi). Depuis, le village est bouclé par la police armée du peuple (PAP) et les journalistes en sont chassés. Mais des photos sont malgré tout sorties, et circulent dans les réseaux informés : la technologie empêche désormais de cacher totalement des 512090029011673_1événements comme celui-ci dont on n’aurait jamais entendu parler aussi vite et avec autant de visibilité auparavant.
Ces photos ne sont pas de grande qualité mais elles sont suffisamment éloquentes. L’équipement des policiers envoyés dans ce village en dit long, déjà, sur le degré de tension et de violence auxquels ils étaient préparés. En cinq ans en Chine, je n’en ai pas souvent vus d’aussi bien harnachés (la France est, je crois, gros fournisseur d’équipement anti-émeute pour la police chinoise!). Les 512090053421673ss_1policiers ont dû visiblement essuyer des jets de cocktails molotiv de la part des paysans très remontés contre les conditions dans lesquelles leurs terres ont été confisquées pour laisser la place à une centrale électrique éolienne. Paradoxe chinois : un projet très «écolo» d’énergie renouvelable se fait aux dépens des paysans lésés dans un contexte de corruption généralisé. Autre élément frappant de ces photos, les paysans agenouillés devant les policiers, éternel rapport de soumission entre le monde rural et les représentants du pouvoir. Et cette autre photo où les paysans tiennent des bâtons d’encens face aux policiers transformés en robocop...
Après quatre jours de silence, les autorités ont annoncé une enquête, et ont même arrêté le chef du détachement de la police paramilitaire qui dirigeait les opérations ce 512092257231673_1jour-là. Il est clair que la très importante médiatisation internationale de cette affaire est à l’origine de cette réaction «exemplaire». Tout le monde a relévé que c’était la première fois que la police tirait sur des manifestants depuis le massacre de la place Tiananmen, en juin 1989. Tout un symbole.


nouveaux maoistes


30 April[ —]

Dscn6475Ils sont arrivés, joyeux, faisant flotter bien haut leurs bannière rouge avec les portraits de  Marx, Lénine et Mao. Une présence incongrue au sein de la manifestation anti-OMC qui se déroulait mardi à Hongkong, pour coincider avec la réunion ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce. Plus incongru encore, leur message : «nous sommes les communistes de Hongkong», affirme le tract -rouge- qu’ils distribuaient en anglais et en chinois. Les «vrais» communistes, auraient-ils pu dire.
Car ces très jeunes étudiants hongkongais se réclament d’un maoisme pur et dur, et considèrent que Pékin a trahi. «Depuis que les révisionnistes sont parvenus au pouvoir dans les années 80, la Chine avance sur la voie néo-libérale. Le nombre d’entreprises d’Etat a diminué rapidement depuis vingt ans, et de nombreux travailleurs de ces entreprises sont au chômage. Le prolétariat est également exploité sur une large échelle. Les réussites de la révolution de 1949 sont exploités par la bourgeoisie. Depuis que la Chine a rejoint l’OMC et a signé divers accords mettant en péril la vie des paysans et des ouvriers, le prolétariat chinois vit opprimé par l’impérialisme et les capitallistes locaux».
J’ai essayé de discuter avec ces «nouveaux maos», dont l’un déguisé en soldat de la Longue marche, casquette à l’étoile rouge et parka militaire. Leur verdict est évidemment juste : la Chine a viré capitaliste... Mais leur solution laisse rêveur, surtout dans le contexte de l’opulence hongkongaise.
Dscn6480Un peu plus loin, je suis tombé sur d’autres portraits de Mao (voir la photo), mais le premier degré n’y était plus...


Vu de Bruxelles...

30 April[ —]

Bienvenue à Jean Quatremer, le correspondant de Libé à Bruxelles, qui vient de créer un blog qui rejoint la famille des blogs du journal. Ca promet d’être chaud car Jean n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, et aura de la répartie. Eurosceptiques, n’allez pas trop chatouiller les narines de notre eurocorrespondant qui connait la mécanique communautaire comme sa poche. Bon vent aux «coulisses de l’UE» qui démarrent au moment où le «journal de Chine» prend fin : pas vraiment représentatif de l’état du monde, mais JQ ne sera sans doute pas d’accord.
Juste une anecdote interne à Libé : il y a bien longtemps, Jean et moi travaillions à produire le cahier Europe hebdomadaire de Libération. Un nouveau chef du service étranger arriva, en provenance directe de Hongkong et du monde chinois. Son premier commentaire : «vu de Chine, l’Europe c’est pas grand chose». Ca nous avait rendu furieux, mais, à la réflexion, je dois dire qu’il avait raison... Un premier sujet de débat pour le blog bruxellois ?


Merci!


30 April[ —]

Jardin7Merci à tous ceux qui m’ont exprimé ces derniers jours leur amitié et leur plaisir de lecteurs de ce blog. J’ai aussi pris beaucoup de plaisir à le rédiger, mais aussi à l’interactivité parfois «chaude» qui s’y est manifestée : le signe que la Chine ne laisse pas indifférent. Merci enfin, comme le fait remarquer l’un d’entre vous ce matin, à ceux qui, à Pékin, ont le pouvoir de bloquer ou d’autoriser un site, d’avoir «libéré» ce blog le jour où il prend fin! J’ai pu moi aussi me connecter librement de Pékin ce matin, pour la première fois depuis six mois. Ca me donnerait presque envie de continuer...
Merci enfin à ceux qui formulent des encouragements pour la suite, c’est-à-dire, en ce qui me concerne, un retour en France et au siège de Libération. Le retour en France, on en a déjà parlé: le décalage sera intéressant après plus de cinq ans d’absence... Pour Libération, c’est une autre histoire. J’espère en tout cas vous retrouver sous une autre forme dans l’avenir, pour poursuivre à la fois le voyage entamé avec ce blog, mais surtout l’aventure commune de ce journal auquel je crois malgré ses difficultés actuelles, et auquel je suis très attaché, comme le sont, je pense, de nombreux lecteurs. A bientôt, donc.
P.H.
(une dernière photo, qui n’a rien à voir...)


problemes techniques

30 April[ —]

Certains d’entre vous me signalent des anomalies sur le blog ce weekend : des photos qui n’apparaissent pas avec la mention «being restored»,et des commentaires inaccessibles. De mon côté, étant à Hongkong et pouvant donc accéder au blog librement, je ne vois aucune anomalie quand j’utilise Firefox (que je recommande par ailleurs), mais il y a des problèmes quand j’y avais avec Safari. Ce n’est pas très normal et je fais un message au serveur Typepad pour le signaler. Mais sachez en tout cas que ce n’est pas de mon fait: pas de censure ou d’autocensure au moment d’arrêter...

PS : il y a effectivement eu un problème technique sur le serveur Typepad qui fait couler beaucoup d’encre sur la blogosphère... Ce qui reste étrange c’est que le blog est normal avec Firefox mais ne l’est pas avec Safari... Je verrai dans un ou deux jours s’il manque vraiment des choses que je rétablirai si possible.


La Chine deux fois muette


30 April[ —]

Le sommet de l’OMC se termine dimanche à Hongkong, et tous les observateurs sont frappés par l’absence de ... la Chine! Elle est pourtant bien là, tant son ministre du commerce, Bo Xilai, que le monde chinois dans lequel se déroule cet événement considérable. Mais la Chine frappe par sa double absence : tant la discrétion de son gouvernement, que celle, bien réelle, de sa société civile.
La discrétion du gouvernement ne mérite pas qu’on s’y attarde trop : la diplomatie chinoise est très active, mais très autocentrée sur les intérêts immédiats de la Chine. Elle n’a pas encore déployé ses aîles à la mesure de la grande puissance qu’elle aspire à être. Elle ne s’intéresse à l’Afrique ou à l’Amérique latine que parce qu’elle a besoin de pétrole, de marchés... Pékin n’a pas encore une vision du monde : on l’a bien vu lors de la guerre d’Irak, où elle s’est soigneusement abritée derrière l’opposition franco-germano-russe à la politique de Bush, restant soigneusement en retrait pour ne pas prendre de coups. A Hongkong, la seule sortie de Bo Xilai a été pour répondre aux accusations américaines sur la politique commerciale chinoise et sur la contrefaçon, on attend vainement une prise de position sur les grands enjeux en négociation : là où le Brésil et l’Inde ont pris la tête du front du Sud, la Chine se tait, sachant sans doute qu’elle en retirera les bénéfices quoi qu’il arrive, vu son rôle central dans la nouvelle division internationale du travail.
L’absence de la société civile est plus grave, plus criante. A Hongkong, ont convergé des associations de producteurs de coton africains, des paysans brésiliens, des environnementalistes indiens, des syndicalistes européens, des défenseurs des migrants indonésiens, des femmes philippines, des pêcheurs thais, etc. Mais pas un seul Chinois n’a pu se rendre à Hongkong pour défendre le point de vue de la société. A l’issue de la première grande manifestation, mardi dernier, un syndicaliste hongkongais a justement fait observer cette absence : «Il n’y a que trois millions de paysans en Corée du Sud, mais 1500 d’entre eux sont venus à Hongkong défendre leurs revendications. En Chine, il y a 700 millions de paysans, mais il n’y en a pas un seul parmi nous», a-t-il déploré. J’ai passé l’après midi aujourd’hui avec des paysans brésiliens, indiens, sénégalais et français sur une jonque dans le port de Hongkong : l’absence des paysans chinois était là encore criante.
Cette absence de la société civile chinoise est, à mes yeux, la grande faiblesse actuelle de ce pays. Un embryon de société civile est en train d’émerger en Chine, mais ne bénéficie que d’une faible marge de manoeuvre comme l’ont montré les déboires des «avocats aux pieds nus», ces collectifs d’avocats qui ont pris la défense ces derniers temps de paysans chassés de leurs terres, d’habitants de logements dépossédés, ou de migrants non payés. Plusieurs d’entre eux sont en prison ou en exil, leurs cabinets Dsc_1003_1fermés. Le face à face entre le pouvoir et la population manque de facilitateurs comme peuvent l’être les ONG, et cela ne laisse pas d’autres options que les explosions régulières de violence comme celle qui vient de se produire dans le village de Dongzhou. Et le silence de la Chine de l’intérieur laisse le terrain libre à ses détracteurs, en particulier la secte Falun Gong qui en profite (voir la photo surréaliste prise ce samedi, de cette banderole apocalyptique dans le cadre futuriste de Hongkong). Ca devrait faire réfléchir à Pékin.


dernier accrochage


30 April[ —]

Comme pour les vrais adieux, je reviens pour un dernier mot avant de m’envoler pour la France: pour rendre hommage, une fois n’est pas coutume, à la police chinoise, ou disons plutôt, à un certain type de policier chinois...
J’ai eu hier un petit accrochage en voiture sur un grand axe pékinois, à un carrefour, sous les yeux d’un motard de la police. Accident provoqué par un malentendu entre l’autre conducteur et moi : j’ai privilégié la priorité à droite tandis que l’autre, déjà engagée sur le carrefour lorsque son feu était au vert mais coincée par la circulation, a cru bon d’avancer au même moment... Bref, peu de dégats mais un peu tout de même.
Le motard nous a fait nous mettre sur le bord de la route, m’a attribué la responsabilité que j’ai mollement contestée car je dois admettre que j’ai un peu forcé le passage, puis, nous a mis devant un marché : soit vous réglez ça à l’amiable ici et tout de suite, soit on remplit des papiers, et ça prendra des heures... Il m’a demandé si j’étais prêt à indemniser la conductrice sur le champs. J’ai accepté et offert 200 yuans (20 euros) pour ses quelques erraflures... Elle a aussitôt appelé son mari qui lui a conseillé d’en réclamer ... 1500 (150 euros), ce qui m’a fait pousser des grands cris d’effroi.
Le motard, en véritable juge de paix, m’a pris par l’épaule et m’a demandé de faire un petit geste supplémentaire, faisant valoir que la femme était enceinte (!), que j’étais en tort même si les règles n’étaient pas claires pour moi. J’ai proposé 400 yuans (40 euros). Il a ensuite pris la femme par l’épaule, lui a dit que j’étais un «ami étranger» qui montrait de la bonne volonté, et lui a conseillé d’accepter mon offre. Ce qu’elle a fait malgré la demande de son mari.
AccidentNous nous sommes quittés bons amis tous les trois, avec sourires et claques dans le dos, après un bel exercice de justice à l’amiable sans paperasse, sans bureaucratie, et dans l’intérêt de tous. Châpeau!
Cette fois c’est sûr, c’est fini!... Mais si vous êtes pékinois aujourd’hui, je vous invite à ma fête d’adieu, ce vendredi soir à partir de 20h au bar «Bed», près de Gulou (adresse dans tous les That’s Beijing et autres city guides...). Vous serez les bienvenus.
(photo d’un accident précédent qui m’était arrivé sur une autoroute dans le Hebei, une jeune paysanne apparemment dérangée était montée sur l’autoroute et s’était mise à danser, provoquant un carambolage... Elle était ensuite passée sur l’autre voie et avait récidivé, avant de disparaître dans la campagne. La négociation entre conducteurs avait été autrement plus compliquée...)


prix Kessel 2006

30 April[ —]

Une nouvelle page de pub après la fermeture de l’antenne... Je ne résiste pas à la tentation de vous annoncer que mon livre «Le Sang de la Chine, quand le silence tue», publié l’an dernier chez Grasset et dont nous avons déjà débattu sur ce blog, a reçu le prix Joseph Kessel 2006. Le prix m’a été remis dimanche 4 juin (c’est un hasard mais ça ne s’invente pas!) à Saint Malo dans le cadre du Festival des Etonnants Voyageurs (auquel participaient d’ailleurs plusieurs auteurs chinois, dont Mo Yan, et le prix Nobel Gao Xingjiang). C’est le deuxième prix décerné à ce livre, après le prix International des médias de Genève à la fin de l’an dernier. Alors que de récents visiteurs au Henan me disent que pas grand chose, hélas, n’a changé dans la manière dont sont traitées les victimes de ce scandale du sang sur lequel porte le livre, ces prix constituent une modeste contribution à la résistance au cynisme ambiant. Avec l’espoir que les choses bougent pour les paysans du Henan victimes du VIH, avant que ce ne soit trop tard pour eux.


contournement

30 April[ —]

En attendant de trouver une solution au problème d’accessibilité du nouveau blog, je vous rappelle qu’il existe des moyens de contournement qui marchent, comme me le signalent certains d’entre vous qui résident en Chine. Ca s’appelle des «proxies», des sites qui permettent d’aller là où on veut vous empêcher d’aller, en brouillant les pistes... Mon préféré, quand j’étais à Pékin, était le joliment nommé «anonymouse», et il y a aussi «secure tunnel». Une fois sur ces sites, il vous suffit d’entrer l’adresse du nouveau blog, www.cinqansenchine.net, et le tour est joué... Bonne balade!


c'est reparti...

30 April[ —]

On croirait retrouver les discussions de l’an dernier... Avant même d’être lancé, le blog cinqansenchine.net est inaccessible aux internautes en Chine selon ce que vous me signalez! A moins d’être totalement parano, je me refuse à penser qu’il puisse s’agir d’un cas de censure. Ce serait d’autant plus paradoxal que ce blog-ci, lui, est toujours disponible librement à partir de la Chine, alors qu’il avait été bloqué pendant plus de six mois avant d’être brusquement «libéré» le jour où j’annonçais qu’il cessait d’exister! Alors problème technique ? On cherche, mais si l’un d’entre vous a une suggestion sur la manière de rendre le site des Arènes et l’accès au nouveau blog disponibles, il est le bienvenu...


0 | 10










mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER