HOME > RSS > BLOGS France > SILO

R S S : SILO


PageRank : 2 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



Liste des phrases prononcées et entendues - RDO 14

16 October, by Lucien Suel[ —]
Récupération des données ordinaires
dans
Cinq extraits du « Mastaba d'Augustin Lesage »

Liste des phrases prononcées et entendues


Oreille gauche

initiale du noir et du blanc du noir d'y voir du blanc et dans
un développement que seul l'artiste peut apprécier qu'on troue
CELUI QUI N'A JAMAIS VU L'ÉGYPTE N'A RIEN VU encadrer en dépit
du deçà JE RESPIRAIS DANS CE TOMBEAU UN AIR PUR pastel noir et
ne tient-elle pas à travers le rectangle ocre du centre induit
et fendu comme il est un MON FILS VIENT DE SE DÉSINCARNER sans
le trait des virtualités de champ noir que pose le trait c'est
JE FAIS MA CORRESPONDANCE TOUS LES JOURS JUSQUE DIX HEURES qui
tient toute entière cette toile encadre toute extension partie
possible dans le blanc du champ de couleur ocre qu'elle saisit
comme une flèche chair qu'elle définit comme pris à sa douleur
problématique problématique que l'on retrouve en chacune toute
peinture si la toile est une autre état de la toile elle pense
se TOILE PEINTE PENDANT L'OCCUPATION SOUS LE BRUIT DES MOTEURS
en scène du déplacement des couleurs le champ le plus étroit à
se tracer dans le blanc JE N'ATTENDS RIEN DES HUMAINS AVANT LE
DÉPART ET LE GRAND VOYAGE étoiles et de ce que le noir la dure
question du noir reste JE ME REPOSE DANS MON HUMBLE DEMEURE AU
MILIEU D'UN GRAND PASSÉ pâleur bleue on peut ici constater les
faits que le trait de la définition du blanc au noir délivre à
JE NE SUIS QUE LA MAIN QUI EXÉCUTE ET NON L'ESPRIT QUI CONÇOIT
l'ouverture ocre du blanc manifeste l'expansion du bleu donc y
laissant inconsciemment sur ce trait qui fait ouverture une de
ces suggestions LES GRANDES OEUVRES NE S'ÉLABORENT QUE DANS LE
RECUEILLEMENT ET LE SILENCE de la toile participent à la toile
l'artiste accrochait le problème de la figure et de la forme à
voir comme si du noir au blanc un effet d'annulation autorisée
permettait cette expansion ocre alors que de l'ocre au blanc à
la couleur l'ouverture pour ne pas faire dessin devrait mourir
de la couleur dans la couleur bleue dont la perception exigera
une non-identification de l'objet que le bleu est justement là


Oreille droite

dans cette toile TOUT LE MONDE M'A JETÉ LA PIERRE et sépare le
blanc JE NE CHERCHE PAS LA GLOIRE EN CE MONDE du rapport de la
couleur de l'ocre jaune au blanc doit compter avec cet en plus
de l'apparaître possible et du disparaître noir compris commun
dessin ce trait aveuglerait sur l'organisation du tableau si à
se développer en plan l'ocre jaune déborde le noir et fait sur
le blanc JE RENTRE COMME DANS UNE EXTASE...TOUT EST VIBRATION,
ON DIRAIT QUE L'ON ME TRANSPORTE... à la forme mais le rapport
mais le rapport à la forme non pas de l'ocre jaune au blanc du
fond mais à travers ce qui se propose dans la tension du blanc
de l'ocre le rapport déjà moins formé du noir au blanc du noir
d'y voir du ILS DISENT QUE J'ÉTAIS UN HINDOU de la peinture se
tient de sa référence à un état antérieur où la virtualité des
formes formelles se constituait dans une crise de couleur dans
un conflit ILS ME DISENT QUE JE SUIS UN MISSIONNAIRE QUI VIENT
DÉMONTRER QUE L'ART N'APPARTIENT PAS À CE MONDE seule la vraie
dualité présence absence noir blanc bleu ocre couleur de terre
organise cet ensemble de toiles selon moi le noir blanc est là
vraiment QUAND ILS M'ONT PRIS DANS LES DÉBUTS, ILS M'ONT PÉTRI
LES FLUIDES et pourtant toujours initial et l'on pourrait dire
que sans la déterminer il ouvre une chaîne analogique qui doit
aboutir MES CHERS AMIS LES INVISIBLES ocre la peinture qui lui
LA VIE EST UN REFLET DE LA MORT la première la plus ancienne à
cet artiste celle qui peut le mieux expliciter la démarche qui
l'a suivie démarche qui n'est en effet en aucune façon de sens
linéaire ce qu'il nous présente ne se développe pas en série à
J'AURAIS DES GRANDS MURS, À SAVOIR, CE QUI POURRAIT SURGIR...-
on dire de la couleur en abîme qu'on y IL FAUT QUE JE BOIVE ET
QUE JE MANGE ET QUE JE PENSE À MA FAMILLE tel bleu à l'ocre la
toile et les couleurs se recouvrent entrent toutes tiennent de
vrai toutes JE FAIS CE QU'ON ME DIT DE FAIRE cette question-là




Poème express n° 693

13 October, by Lucien Suel[ —]


Pense-bête idiot n° 278

12 October, by Lucien Suel[ —]


Liste-obélisque des lieux de passage - RDO 13

10 October, by Lucien Suel[ —]
Récupération des données ordinaires
dans
Cinq extraits du « Mastaba d'Augustin Lesage »

Liste-obélisque des lieux de passage


Ô
LUI
LISTE
PEINTRE
OBÉLISQUE
Ô LE SAGE À
LA MARCHE DES
ESPACES PRÉDITS
:::::::::::::::::
:::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::
SAINT-PIERRE-LÈS-AUCHEL
DUNKERQUE:::UN FER AU FEU
RIMBERT:::LE CHAT L'HORLOGE
LILLE:LE PORTE-MONNAIE VIDE
FERFAY:LA SUEUR DE GALLODROME
SIN-LE-NOBLE::PÈTE DANS LA SOIE
CAUCHY-À-LA-TOUR:::::EN PANTALONS
LILLERS:::::::::CHEZ LE PHOTOGRAPHE
BÉTHUNE:::::::::L'ANGE ET LE BOURREAU
LOZINGHEM:::::::UNE PARTIE DE MANILLE
DOUAI::::::::::LE CANAL ET LA RIVIÈRE
BURBURE::::::::::::::LES BOUTONS D'OR
PARIS:::::::::::LA SUIE DE LOCOMOTIVE
ECQUEDECQUES::::::DES PATTES DE POULE
MALO-LES-BAINS:::::UN BOURDON MOUILLÉ
RIEUX::::::::::DES FERS DANS LA NEIGE
ROUBAIX::::::::::::JE FAIS LA NAVETTE
LAPUGNOY::::::DOSSARDS DÉPART ARRIVÉE
PAVILLON-SOUS-BOIS:::::::::::STANDARD
AUMERVAL:::::::::LE DIABLE TE REGARDE
BRAY-DUNES:::LES LARMES DANS LE SABLE
ALLOUAGNE::::::LE GARDE-BOUE QUI CLIQUE
PORT-VENDRES::::::::::::LE TABLIER NOIR
ORAN::::::::::::::LA PETITE LAMPE ROUGE
TLEMCEN:::::::::::::::::JOUER DES RÔLES
MOSTAGANEM:::::::::::::QUITTE OU DOUBLE
RABAT::::::J'ESSUIE LES POMMES DE TERRE
CASABLANCA::::::UN GENIÈVRE AU COMPTOIR
ALGER::::::::::::DU COLLANT-TUE-MOUCHES
MARSEILLE:::::::::::::VIDER LES CENDRES
NICE:::::::::::L'ODEUR DE CONFESSIONNAL
MONTAUBAN::::::::::REGARDER LES COURSES
BOURECQ:::LE BRIN D'HERBE SUR LA TANCHE
BRUXELLES::::::::::LES JARDINS OUVRIERS
MARLES-LES-MINES::::::LA FANFARE DÉFILE
GENÈVE::::::::::LES URINOIRS DE L'ÉCOLE
AMETTES::::::::::::UN CAHIER À FEUILLES
FEZ::::::::::::LA DOUBLURE DE CASQUETTE
AUCHY-AU-BOIS:::::::::UN JOURNAL HUMIDE
LONDRES::::::::MAMAN LES PETITS BATEAUX
ÉDIMBOURG::L'ANGÉLUS MATIN MIDI ET SOIR
MANQUEVILLE:::::DES BOUSES SUR LA ROUTE
LE TOUQUET::::::::::::::LA LUTTE FINALE
HAM-EN-ARTOIS::::UN MÉGOT IMBIBÉ DE JUS
MALTE::::::::::LA PORCELAINE DU BOUCHON
ALEXANDRIE:::UNE ÉPINOCHE AU VENTRE MOU
LE CAIRE:::::::::À LA SORTIE DE L'ÉCOLE
LOUXOR:::::::LA LESSIVEUSE EN GALVANISÉ
EDFOU:::::::::::::::::::::ENFERME À CLÉ
ASSOUAN:::::::::::::::UN VERRE DE BIÈRE
THÈBES:::::::::::::LA HAIE DU CIMETIÈRE
GÊNES:::::::::::::MON ONCLE ET MA TANTE
CHOCQUES:::::::::::::::::BOUCHE TON NEZ
MARRAKECH::::::::LES BETTERAVES À SUCRE
AGADIR:::::::::JE REMONTE MA COUVERTURE
AUCHEL:::::::::::LA MATERNITÉ L'HÔPITAL
SAINT-RAPHAËL:::::::::::::::::ENCORE UN
MONTE-CARLO::::LE TISSU DU HAUT-PARLEUR
FOUQUEREUIL:::::::::::::::UNE MANIVELLE
ROSENDAËL:::::::::::UNE PELLE À CHARBON
BERGUETTE:::::::SUR LE PASSAGE À NIVEAU
ALBI:::::::::::::::::LA TERRE EST BASSE
AMES::::::::::::::JE LES SAIS PAR COEUR
CALONNE-RICOUART::::UN COUP DE CEINTURE
SAINT-HILAIRE-COTTES:::::::PRÊTS PARTEZ
ISBERGUES::::::::::::LE CAFÉ DES SPORTS
LIÈRES:::::::::LA NEIGE MARRON QUI FOND
BUSNES::::::::::::LE BRASSEUR EST PASSÉ
GUARBECQUE::::::::::::J'ATTENDS AU PONT
CAMBLAIN-CHATELAIN:::::::::::::::À POIL
NORRENT-FONTES:::::LES SACOCHES DE VÉLO
BURBURE::::::::::::::::::DONNER COULEUR

Poème express n° 692

6 October, by Lucien Suel[ —]


Pense-bête idiot n° 250

5 October, by Lucien Suel[ —]


Liste-obélisque des pharaons - RDO 12

2 October, by Lucien Suel[ —]
Récupération des données ordinaires
dans
Cinq extraits du « Mastaba d'Augustin Lesage »

Liste-obélisque des pharaons


Ô
EUX
LISTE
PHARAON
OBÉLISQUE
Ô TOUS DANS
LA SUITE SAGE
DU TEMPS DÉFUNT
:::::::::::::::::
:::::::::::::::::::
NARMER::MA GRAND-MÈRE
DJER:::::::DU BIFTECK
AHA::::MOUCHE TON NEZ
:::::::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::::::
OUDIMOU::SABLES ET GRAVIERS
QA-A::::::::::VISSE TA DENT
:::::::::::::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::::::::::::::
:::::::::::::::::::::::::::::::::::
HOTEPSEKHEMOUI::CACHÉ DANS L'ESCALIER
PERIBSEN:::::::::::::MAISON DE POUPÉE
KHASEKHEM::::::::::GLACE À LA VANILLE
KHASEKHEMOUI::::::::DANS LES CABINETS
DJOSER::::::::::::::::::UNE ÉLASTIQUE
SEKHEMKHET:::::::::::::POUR LES OEUFS
SNEFROU::::::::::::::::PASSE-MONTAGNE
CHEOPS::::::::::::::::::TOMBE DE HAUT
CHEPHREN:::::::::::::::::S'ARRÊTE NET
MYKERINOS::::::UN CANARD DANS LA VASE
CHEPSESKAF:::::UNE BOUTEILLE DE BIÈRE
OUSERKAF::::::::::::UN SEAU À CHARBON
SAHOURE:LA BROUETTE DANS LES HARICOTS
NEFERIRKARE::FAITES SIGNE AU CONDUCTEUR
NIOUSERRE:::::::::LES BANCS DE L'ÉGLISE
DJEDKARE::::::::::::::RAMASSE UNE BÛCHE
ISESI::::::::::::::::::::LA PETITE AUTO
OUNAS:::::::::::::LA COULE LA CHANDELLE
TETI:::::::::::LA SUCETTE DU PHARMACIEN
PEPI::::::::::::LA BAMBINETTE QUI COLLE
MERENRE::::::::::::::::SUR LE SABLE DUR
AKTOES:::::::::::::::::::DOIGTS DE PIED
ANTEF::::::::::LUBRIFIANT JAUNE ET NOIR
MENTOUHOTEP:::::::::JETTE SUR LE FUMIER
AMMENEMES::::::::::ACHÉTE DES BOULETTES
SESOSTRIS::::::::::::::DANS LE BOUILLON
KHIAN::::::::::::::LE BÂTON DE RÉGLISSE
APOPI:::::::::::::::::LE TOUTOU LE DADA
SEKENEN-RE::::::::LE HARENG LA LAITANCE
TAA:::::::::::::::::::SOULÉVE LE RIDEAU
KAMOSIS::::::::::::DERRIÉRE LE PARAVENT
AHMOSIS:::::::::::::::SOUS LE PLASTIQUE
AMENOPHIS:::::::::::::::::ITE MISSA EST
THOUTMOSIS::::::::::::::POUR LES POULES
HATCHEPSOUT::::::::LA PETITE BISTOUILLE
AKHENATON::::::::::::::PLAQUÉ D'ÉQUERRE
NEFERTITI:::::CONTRE LE MUR DE L'ÉGLISE
TOUTANKHAMON:::::LES CAGEOTS S'EMPILENT
AI::::::::::::JE NE SAIS PLUS DESCENDRE
HOREMHEB:::::::::::À L'ABRI DE LA PLUIE
RAMSÉS:::::::::::::::::UN COUP DE BALAI
SETHI::::::::::::::C'EST DONC TON FRÉRE
MERENPTAH::::::::::::::LE PÉRE LUSTUCRU
AMENMÉS::::::::LE CORBILLARD À LA PORTE
TAOUSERT::::::::::::::::CHACUN SON TOUR
SINENDÉS:::::::::::::::LE PREMIER CORON
PSOUSENNÉS:::::DES OEUFS DANS LA PAILLE
CHECKONQ::::::::::::LES CARREAUX CASSÉS
OSORKON::::::::::::LE BAL DE LA DUCASSE
TOKELOT:::::::::::::::::::JE M'ÉTRANGLE
TEFNAHKT::::::::::::::LES PIEDS TREMPÉS
BOCHORIS:::::::::SUR LES BIDETS DE BOIS
CHABAKA::::::::::::::::::AU MOIS D'AOÛT
CHATABAKA:::::::::::::::::::EN BELGIQUE
TAHARQA:::::::::::::::::OPÉRÉ DES REINS
PSAMETIQ::::::::::::::DU TROU À CANARDS
NECHAO:::::::::::LE MARTEAU DU FORGERON
APRIÉS:::::::::::::AU BANC DE COMMUNION
AMASIS:::::::::LACTOSE LORDOSE SAC D'OS
NECTANEBO:::::À VÉLO DANS LE BROUILLARD
PTOLEMÉE:::::::J'AI L'ÂGE DE FRÉQUENTER
ARSINOE::::::::::::::RECOMMENCE LA PAGE
CLÉOPÂTRE:::::::::::::LE MOUTON ENFERMÉ


Poème express n° 691

29 September, by Lucien Suel[ —]


Liste des périphrases - RDO 11

27 September, by Lucien Suel[ —]
Récupération des données ordinaires
dans
Cinq extraits du « Mastaba d'Augustin Lesage »

Liste des périphrases


Façonneur d'Images
SALUT À TOI

Pylône Katabatique
SALUT À TOI

Sage de Ptah-Hotep
SALUT À TOI

Sagesse du Salarié
SALUT À TOI

Le Sage et le Béat
SALUT À TOI

Auguste Inlassable
SALUT À TOI

Médium du Maccabée
SALUT À TOI

Galibot Débonnaire
SALUT À TOI

Frère des Spirites
SALUT À TOI

Prolétaire Inspiré
SALUT À TOI

Ami de la Symétrie
SALUT À TOI

Énigmatique Mineur
SALUT À TOI

Chaman en Picardie
SALUT À TOI

Médecin de Papyrus
SALUT À TOI

Voyageur Humaniste
SALUT À TOI

Barbu Cosmogonique
SALUT À TOI

Artiste des Corons
SALUT À TOI



poème express n° 690

7 July, by Lucien Suel[ —]


0 | 10 | 20










mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER