HOME > RSS > BLOGS France > w3sh.com

R S S : w3sh.com


PageRank : 6 %

VoteRank :
(0 - 0 vote)





tagsTags: , , , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



Pioneer RAYZ Rally, l’enceinte faite pour l’iPhone

23 June[ —]

Pioneer vient de dévoiler une petite enceinte très particulière dédié à l’iPhone, la Rayz Rally. Cette enceinte a la particularité de se connecter à votre smartphone Apple via son connecteur Lightning. Le but? proposer une alternative aux hauts parleurs intégrés de l’iPhone dans un format mini, pour écouter votre musique ou pour prendre vos appels.

Pioneer prend là très au sérieux la décision d’Apple d’enlever le port jack de ses derniers modèles et profite ainsi des apports liés à la technologie Lightning. Il a également mis à profit ses connaissances audio afin de proposer un appareil offrant une grande qualité audio.

La Rayz Rally se connecte donc au port lightning de l’iPhone, permettant ainsi d’être alimenté par le smartphone. La technologie de ce port, provenant de la plate-forme LightX d’Avnera Corporation, lui permet de consommer très peu d’énergie et ainsi éviter de pomper dans la batterie de l’iPhone lors de son utilisation.

Son utilisation est d’autant plus simple qu’il suffit de passer votre appel et de la connecter pour passer en mains libres ou même improviser une conférence téléphonique avec une qualité audio digne de ce nom.

En fonction de son utilisation, la Rayz Rally adapte la qualité sonore selon que vous écoutez de la musique ou que vous passiez un coup de fil. Une application dédiée permet de mettre à jour l’ enceinte.  Petit plus, la Rayz Rally est fournie avec un câble lui permettant de servir de batterie autonome pour recharger si besoin votre appareil Apple.

 

La Pioneer Rayz Rally est disponible sur le site d’Apple à 119€.

 


Focal coupe le cordon

23 June[ —]

Grand nom français de l’audio, les produits Focal n’ont plus rien à prouver de leur efficacité, aussi bien dans leurs enceintes intérieures, sur les oreilles ou dans votre voiture. QU’à cela ne tienne, que fait on quand on a des casques nomade audio de qualité? on les rend encore meilleur mais sans fils.

 

Focal a donc présenté sa nouvelle gamme de casque audio nomades. Trois modèles, dont deux sans fils et un filaire, qui viennent s’ajouter à une gamme de casque déjà bien remplie. On y trouve maintenant le Spark Wireless, le Listen Wireless et le Sphear S.

Le Spark Wireless n’est autre que le Spark premier du nom à qui on a coupé le cordon afin de vous libérer totalement. Ce casque intra-auriculaire représente l’entrée de gamme chez Focal, mais qui dit entrée de gamme ne veut surtout pas dire qualité moyenne chez Focal qui a toujours eu à cœur de concevoir ses produits en offrant une grande qualité audio. Des intras légers au design en alu, épurés, des coloris éclatants et sobres à la fois et surtout une taille mini pour le planquer dans sa poche ou le laisser pendre autour du cou sans gêne.

Focal signe là un joli modèle et s’ouvre à une nouvelle clientèle qui n’a pas forcément les moyens de se payer des casques audio haut de gamme et leur permet ainsi d’accéder à la qualité audio à moindre coût. Comptez 99€ pour le modèle sans fils (le modèle filaire est à 69€) en noir, Argent ou Rose Gold.

Le Listen est LE casque nomade par excellence chez Focal. Best-seller de la marque, le Listen avait été conçu en 2016 dans l’optique de recevoir l’électronique nécessaire pour le rendre sans fils par la suite. C’est chose faire en 2017 avec le Listen Wireless qui intègre donc une puce Bluetooth 4.1 compatible aptX avec pour but de viser la qualité audio Focal, même en coupant les fils. Mais tout n’est pas coupé, car vous avez tout de même la possibilité de brancher un cordon jack afin de le connecter à un DAC par exemple.

Le Listen Wireless offre une autonomie de 20h  en écoute pour un temps de chargement en dessous des 3 heures. Son système de veille automatique lui permet de tenir 240h avant de devoir être rechargé. Pour les conversations téléphoniques, le Listen Wireless possède 2 micros omnidirectionnels et le système Clear Voice pour rendre votre voix limpide. Tous les boutons sont regroupés sur une oreillette pour une meilleure ergonomie tout en gardant un design sobre. 8 appareils peuvent être connectés au casque, dont deux simultanément. Comptez 249€ sans les fils pour ce modèle haut de gamme Listen Wireless

Le petit dernier n’est pas un nouveau venue. Le Sphear S n’est autre que le renouvellement du Sphear, le tout premier casque in-ear de Focal, qui à sa sortie n’avait pas forcément convaincu. A 129€ il se place au beau milieu de la gamme, avec une qualité Hi-Fi qui devrait dorénavant satisfaire un grand nombre d’entre nous.

 

 

 


PhotoBee, l’imprimante partout

22 June[ —]

L’impression photo n’est pas morte! Malgré les mémoires de nos appareils toujours plus importantes pour y stocker nos souvenirs et autre selfies, on a encore le besoin et envie d’imprimer quelques instants, non pas pour les faire vieillir dans un album, mais pour pouvoir l’afficher quelque part, sur le frigo, dans l’entrée, dans la chambre… 

Certaines sociétés l’ont bien compris, et plutôt que de proposer des imprimantes fixes et imposantes, pourquoi ne pas plutôt proposer des imprimantes à porter sur soi dans son sac à main/dos? C’est là que PhotoBee débarque et propose d’imprimer partout tout le temps vos plus beaux souvenirs.

Fabriquée par CIAAT, grand fabricant mondial de films et de papiers photographiques, la PhotoBee est une imprimante portable autonome. Son petit gabarit (96 x 147 x 25 mm) et son poids contenu (365g) lui permet d’être embarquée dans un sac en se faisant oublier. Sa batterie lui permet une autonomie de 30 tirages (eh oui, ici on parle en tirages et pas en temps) et il suffit d’un câble micro-USB, de deux heures et d’une prise électrique pour la recharger.

Pour imprimer, rien de plus simple. Une application (iOS et Android) dédiée vous permet d’accéder à la bibliothèque photos de votre smartphone, de les retoucher (rotation, rognage, filtres et effets lumineux, ajout de symboles, création de cartes de visite réalisation de montages avec plusieurs photo sur la même vignette).

Il suffit ensuite de vous connecter en wifi (point à point) à l’imprimante et de lancer l’impression. En 45 secondes votre photo sort sur un support de 58x89mm. La connexion wifi, plutôt que Bluetooth, permet d’avoir un débit plus important et une rapidité d’envoie des photos vers l’imprimante. Et c’est le cas, une fois l’impression envoyée, celle ci commence quasi dans la seconde qui suit.

La technologie d’impression ZInk est la plus répandue dans ce type de minis imprimantes. Mais la PhotoBee n’a pas voulu faire comme les autres et en tant que spécialiste de l’impression, a préféré la technologie d’impression par sublimation thermique (4 passages de la photo dans l’imprimante, 3 pour les couleurs de base et une pour la fixation d’impression). Il en ressort une qualité d’impression supérieure, les couleurs sont plus vives et plus fidèles à l’image d’origine. Et surtout on ne voit plus les traits verticaux, caractéristiques de l’impression Zink.

¨Petits plus, les photos sont autocollantes, ininflammables, waterproofs et surtout résistantes à une exposition au soleil pendant plusieurs heures. La cartouche s’installe en toute simplicité, un jeu d’enfant.

Les cartouches supplémentaires sont vendues par paquet de 3 pour une vingtaine d’euros. La PhotoBee propose également tout un écosystème d’accessoires, comme divers cadres et porte-photos.

La PhotoBee est disponible sur Amazon et sur le site PhotoBee.fr pour 149,9€.

 


Prenez de la hauteur avec la nouvelle Ibiza de Seat

20 June[ —]

Pendant toute la semaine, Seat fait la roue à la Villette, place de la Fontaine aux Lions. En effet, quatre nouvelles Ibiza y sont accrochées et vous invitent à survoler les toits de Paris.

L’ambiance à bord y est des plus cool et permet de découvrir le tout nouvel habitacle et le superbe écran multimédia de 8″ entièrement intégré au tableau de bord embarquant navigation intégrée, reconnaissance vocale et une connectivité totale grâce Full Link (Apple CarPlay, Android Auto ou Mirror Link).

N’oubliez pas de demander une démo du système BeatsAudio qui équipe cette auto (amplificateur de 300 W, six haut-parleurs, un caisson de basses et un lecteur de CD caché dans la boite à gants…)

 

N’hésitez pas à vous assoir à l’arrière, la place y est étonnante pour une compacte !

RV Place de la Fontaine aux Lions à la Villette jusqu’à dimanche !


Polette, l’usine à lunettes s’installe à Paris

15 June[ —]

Polette… c’est le surnom donné par Pierre Wizman à son associée Pauline Cousseau. Ces deux jeunes entrepreneurs ont cofondé en 2011 à Shangaï leur entreprise (avec 2000€ en poche..) dont l’objet est de vendre des lunettes en ligne, à un prix qui ne va pas faire plaisir aux opticiens traditionnels…

Polette casse la chaine d’intermédiaires et contrôle tout, de la conception à la fabrication, des montures aux verres, y-compris correctifs, depuis leurs usines chinoises. Un an après son lancement, l’entreprise gagne déjà 2 millions d’euros…

C’est aujourd’hui plus de 2.5 millions de paires et 57 millions de chiffre d’affaire annuel qui est réalisé par Polette qui ouvre son showroom à Paris, au 91 rue de Rivoli, après ceux d’Amsterdam, Utrecht et Djakarta, avant d’investir l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et Londres…

Plus de 1200 montures, 5 catégories de verres et 28 options de teintes y sont disponibles, soit exposées dans le magasin, soit commandables en ligne, à partir de 20€

 


Harley Davidson sort les muscles avec sa Street Rod 2017

12 June[ —]

Après un premier essai avec la sortie de la Street en 2016 qui n’a pas réussi à trouver son public, nous avons été convié par Harley Davidson à la découverte de leur nouveau joujou décalé du reste de la gamme, la Street Rod 2017.

Une Harley Davidson  agile, tenant le pavé et gorgée de muscles, ça existe! Harley Davidson nous a présenté la petite dernière sortie des usines, la Street Rod. Avec une gamme pléthorique chez le constructeur américain, on a, à première vue, du mal à placer ce nouveau modèle? Allez on vous aide. Prenez le moteur de 750cm3 de la Street, sortie précédemment, gonflez le pour obtenir un couple toujours plus gros, mettez y une partie cycle de roadster, et vous avez là une HD qui sort de l’ordinaire, loin des clichés custom, chopper ou bobber de la marque.

 

La Street Rod a donc été pensée comme un roadster, et non pas un custom. Malgré son positionnement d’entrée de gamme, la belle n’a pas à rougir face à ses grandes sœurs. Son placement dans la gamme en fait un modèle à part, plus accessible, mais sans rogner sur la qualité et l’agrément de conduite. Sa petite sœur la Street en avait fait les frais en 2016. A l’époque celle ci n’avait pas conquis les foules, malgré un prix contenu (grâce à une construction faite en Inde), les motards ayant trouvé ses équipements et son style de conduite un peu faiblard.

Harley Davidson a donc planché de nouveau sur ce modèle et l’a remis au gout du jours pour en séduire plus d’un. A commencer par le moteur. Le V-Twin Outpout Revolution X de 750cm3 à refroidissement liquide, SOHC et 8 soupapes à été gonflé pour le gaver de 20% de puissance et 10% de couple en plus. La courbe de puissance a également été retravaillée pour une meilleure réponse à mi régimes et le régime maxi avant zone rouge monte à 1000 tr/min plus haut. Le moulin nous sort au bout du compte 69ch (au lieu de 58ch de la Street) et un couple maxi de 65Nm (au lieu de 59Nm) à 4000tr/min.

Coté partie cycle on remet tout à plat. Ou presque. La fourche initiale à été remplacée par une fourche inversée de 43mm avec un angle de chasse plus fermée pour un comportement plus vif, agrippée à des nouveau tés de fourche en alu. L’arrière voit apparaître deux amortisseurs bien rouge vif avec réservoir externe et un débattement augmentée de 31%. La garde au sol a été revue également, et le bras oscillant légèrement rallongé. Le tout pour apporter plus de maniabilité et un ressenti plus roadster et sportif.

On retrouve également le coté sportif dans la position de conduite. Un nouveau profil se selle légèrement plus haute, des repose-pieds plus reculés que sur la Street et un guidon plat typé Drag Bar.

 

Pour tenir tout ça sur le bitume, les roues en alu sont passées à 17 pouces. Avec un style nommé « Open Spoke Black », elle sont équipées de Michelin radiaux Scorcher (120/70 R17V à l’avant et de 160/60 R17V à l’arrière). Pour freiner tout ça, deux nouveaux étriers à double piston à l’avant, sur des disques de 300mm offrant plus de mordant que le simple étrier du modèle Street. Ça freine, mais toujours en sécurité, grâce à l’ABS de série.

Quitte à avoir un look méchant, autant le voir dans les coloris. Vous aurez le choix entre le Vivid Black, Charcoal Denim et Olive Gold. Le tout pour un tarif variant de 8490€ à 8690€.

Une Harley Davidson pensée comme un roadster, avec une tenue de route plus sportive et le fameux moteur gorgé de couple? On a hâte de tester ça 

 

 


DiRT 4: mordez la poussière!

8 June[ —]

Ça y est il est là! après de longs mois d’attente, Codemasters nous présente enfin son nouveau joujou tout poussiéreux: DiRT 4, le dernier né d’une longue série de simulation de rallye. Et nous avons eu la chance de l’essayer.

Qui ne connait pas Colin McRae Rally sorte immédiatement de cette pièce et qu’il refasse sa culture de jeux video de rally avant de revenir nous voir! Blague à part, Colin McRae Rally (du nom de célèbre pilote WRC) est depuis des années la référence en terme de jeux de simulation/arcade de course de rally. Des spéciales longues comme mon bras, du stress à chaque virage, tout dans ce jeux était présent pour vous scotcher pendant des heures.

Certes certaines années ont été plus ratées que d’autres, mais cette licence reste aux yeux des gamers comme LA référence du jeux de rallye.

Voilà que Codemasters remet le couvert, avec son nouveau titre, DiRT4, qui nous promet être le plus grand, le plus audacieux et le plus beau de tous les jeux de la série. Pour plaire au plus grand nombre, deux modes de jeux (Arcade et Simulation) vous permettront de vous régaler quelque soit votre niveau. Ils ont également ajouté un nouveau système appelé Votre Course permettant de créer un nombre pratiquement infini d’étapes de rallye.

En plus des courses de rallye, par étape, vous aurez également la possibilité de concourir dans 5 régions différentes (Australie, Espagne, Michigan, Suède & Pays de Galles) en rallycross, mais également au volant de camions et de buggys. Si vous voulez parfaire votre pilotage, la DiRT Academy vous donnera des cours pour apprendre certaines techniques. En mode carrière, vous pourrez créer votre propre pilote, participez à des compétitions dans plusieurs disciplines, gagnez des sponsors et créez votre écurie avec des objectifs et des récompenses à la clé. En mode multijoueurs, vous pourrez relever des défis quotidiens, hebdomadaires et mensuels contre d’autres joueurs dans le monde.

Concernant les voitures à votre disposition, comptez plus de 50 engins de rally, de la Ford Fiesta R5, Mitsubishi Lancer Evolution VI, en passant par les Subaru WRX STi NR4 et Audi Sport Quattro S1 E2. Le tout avec une gestion de l’usure et des détériorations les plus fidèles possibles, avec un mode de gestion de dégât réaliste et amélioré. Bien évidemment tous ces dégâts peuvent être réparés, mais que dans un temps limité. De quoi regarder vos priorités de plus près pour arriver au bout des spéciales.

Codemasters et Koch Media nous a chaleureusement invité à tester le jeu en avant première. Et nous n’avons pas été déçu. Fidèle à sa grande lignée, DiRT envoie du lourd, on retrouve les sensations des précédents jeux, dans une esthétique et un comportement encore plus réalistes. De quoi passer des heures à manger la poussière… virtuellement.

Le titre sera disponible le 9 juin, sur PS4, XBox One et PC. Et pour patienter, voici le dernier trailer de lancement du jeux, en exclusivité.


Le Red Bull Kumite a un nouveau champion, NEMO !!!

31 May[ —]

Ce week-end se déroulait à Paris la troisième édition du Red Bull Kumite, la compétition de Street Fighter V sur invitation qui réunit les 16 meilleurs joueurs du monde. Et depuis la cage, c’est le Japonais Nemo qui l’a emporté dans l’ambiance survoltée de la Salle Wagram.

On vous en parle chaque année (si, si !), car c’est un événement incroyable : les 14+2 meilleurs joueurs de Street Fighter V réunis pour une journée intense de combats, dans une cage de MMA, au milieu de la Salle Wagram à Paris. La compétition a lieu tout le dimanche, mais toute la journée du samedi a eu lieu l’Open Qualifier, un tournoi de qualification qui voit les deux meilleurs rejoindre les 14 invités. Cette année ce sont deux Français qui ont rejoint le gratin mondial du versus fighting, Jacvinjack et Verdoyance. Avec Luffy et Mr. Crimson, cela portait à quatre le contingent français. Malheureusement, la réussite ne les a pas accompagné plus loin que le premier tour, seul Jacvinjack gagnant son match contre Verdoyance.

Cette année les prétendants étaient nombreux pour succéder au Coréen Infiltration, vainqueur l’année passée, à commencer par lui-même. On attendait aussi les Japonais Tokido, Bonchan ou Daigo, l’Américain PR Balrog, mais au bout du Winner bracket, on retrouvait en finale deux outsiders (Japonais, tout de même, faut pas déconner avec SFV) Nemo (jouant Urien) et Gachikun (jouant Rashid). D’un cinglant 3-1, Gachikun se qualifiait pour la grande finale, renvoyant Nemo en finale du Loser bracket. Face à l’impassible anglais Infexious, Nemo trouvait la faille (3-2) pour retourner affronter Gachikun. Il lui fallait gagner deux fois, venant du loser bracket, pour s’imposer…

 

Ce qu’il fit, avec une grande maîtrise, pour s’imposer 3-1 puis 3-0. Après sa première défaite face au perso Rashid de Gachikun, il a donné l’impression d’avoir compris comment le jouer et contrer les agressions perpétuelles et le pressing de Rashid. Il y avait de la pression, c’était serré, mais on a tous compris assez vite qui allait l’emporter.

Dans la chaleur de la Salle Wagram, le public en feu pouvait acclamer son nouveau champion !

Bravo Naoki «Nemo» Nemoto !!! 

 

BONUS : le live complet de l’édition 2017, calé à la finale;


ARC, le casque audio social

19 May[ —]

En Californie, la start-up Wearhaus s’est penchés sur la problématique du partage musical et en a sorti un casque audio des plus innovants, l’ARC, qui vous permettra de partager vos contenus sans vous soucier du support.

Aujourd’hui si vous voulez partager votre écoute musical avec quelqu’un, deux solutions s’offrent à vous: soit un adaptateur filaire doubleur de prise jack, soit un appareil qui vous permet d’appairer en Bluetooth deux casques en même temps. Avec toutes les contraintes que cela engendre. C’est alors que la société Wearhaus s’est sérieusement penchée sur le problème. Et en a sorti l’idée suivante: si on partageait à partir du casque audio et non plus de la source? De la tête surchauffée de Richie Zeng et Nelson Zhang, les deux fondateurs de la société, en est sorti l’ARC, un casque audio qui entend bien revisiter les liens sociaux créés par la musique.

En effet, l’ARC est un casque sans fil  doté d’une technologie brevetée de partage audio via Bluetooth. Votre ARC est appairé à votre source (smartphone, baladeur, etc…)et si quelqu’un débarque avec son ARC, il lui suffira de l’appairer à votre casque pour profiter d’une écoute simultanée et partagée. L’utilisation peut aller encore plus loin puisqu’on peut imaginer une conférence téléphonique à plusieurs casques ARC, ou une séance cinéma avec les potes à la maison sans réveiller les voisins.

Pour pousser la simplicité à son maximum, L’ARC possède un pavé tactile proposant une série de commande par simples gestes. Une application (iOS et Androïd) est également disponible pour aller plus loin dans la configuration et l’utilisation du casque.

Les écouteurs sont entourés d’un anneau lumineux que vous pourrez paramétrer avec 16,8 millions de couleurs et trois options de personnalisation (allumage fixe, multicolore ou par pulsations)

Suite à une campagne Kickstarter réussie, la société Wearhaus proposera la vente de son casque au grand public à partir du mois de juin 2017, au tarif de 199,99€ (chez la plupart des revendeurs habituels et sur www. wearhaus.fr).

Nous avons hâte de tester la bête et on vous dira tout dès que nous l’aurons posé sur nos têtes!

 











mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER