HOME > RSS > BLOGS France > KORBEN

R S S : KORBEN


PageRank : 18 %

VoteRank :
(0.77 - 1 vote)





tagsTags: , , , , , ,


Français - French

RSS FEED READER



Interview de Juan Branco, l’avocat de Wikileaks

https://korben.info/interview-de-juan-branco-lavocat-de-wikileaks.htmlplay episode download
23 June, by Korben[ —]

Thinkerview a interviewé Juan Branco, l'un des avocats de Wikileaks et je dois dire que c'était passionnant. Je la partage avec vous si vous ne l'avez pas encore vu.

Notez que Juan a apporter quelques corrections dans un commentaires concernant 2 points où il a fait erreur.

Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Interview de Juan Branco, l’avocat de Wikileaks ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


Reportage – Retour sur la Radware Hacker’s Challenge

https://korben.info/reportage-retour-radware-hackers-challenge.htmlplay episode download
22 June, by Korben[ —]

Le 20 juin au Karé à Boulogne-Billancourt à Paris, c'est déroulé la Radware Hackers Challenge, en co-prod avec Cisco.

L'évènement s'adressait aux professionnels de la sécurité informatique mais aussi aux hackers indé ou en école, qui souhaitaient se tester en live et découvrir de nouvelles méthodes et techniques de défense en sécurité informatique.

La demo réalisée par les participants, au cours du challenge, consistait à attaquer une infrastructure informatique spécialement conçue pour l’occasion et durant un temps limité selon différents protocoles et level de sécurité.

Comme pour le CES, j'ai embarqué Jerome de Nowtech dans l'aventure, pour m'aider à restranscrire le mieux possible l'évènement. Mes compétences s'améliorent mais je ne suis encore qu'un simple Padawan en prod vidéo.

Je tiens à remercier tous les participants hackers d'avoir accepter la présence de la caméra et d'avoir fait preuve d'un bel esprit de partage avec les visiteurs et non-initiés et je donne rendez-vous à certains à la Nuit du Hack ;)


"Parce qu'après tout un petit secret ça se partage pas"

- Damien Bancal, 20 juin 2017


D'ailleurs les amis, si vous voulez tester vos connaissances avant de débarquer dans l'antre de NDH, je vous invite à tester Root Me.

Et encore bravo aux 3 big boss du jour, SaxX, NotFound et i0n3l

Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Reportage – Retour sur la Radware Hacker’s Challenge ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


Concours – Apprendre à coder avec Scratch

https://korben.info/concours-apprendre-a-coder-scratch.htmlplay episode download
22 June, by Korben[ —]

En attendant que le code devienne une matière coeff 9 au BAC, si vous êtes une maman ou un papa codeur, un éducateur ou à la recherche d'un cadeau pour la nièce ou le neveu fan d'ordi, je vous propose de découvrir Scratch et d'en gagner, pourquoi pas, l'un des 3 exemplaires mis en jeu.

Scratch est un environnement de programmation simple et gratuit permettant d'initier les 8-12 ans à l'informatique.


D'approche très visuelle, fonctionnant par assemblage de blocs de couleur, Scratch existe en version française, sur Internet ou téléchargeable, pour PC, Mac et Linux. Pour apprendre à coder avec Scratch, ce coffret ludique et pédagogique comprend 85 cartes illustrées ainsi qu'un petit livret d'explications. Chaque carte d'activité propose au recto de réaliser une action simple, et fournit au verso la solution pas à pas. L'enfant sera ainsi amené à créer une foule de projets amusants, comme des animations, des histoires interactives, des jeux et des mélodies. Un coffret à découvrir en classe, en atelier, à la bibliothèque, au musée ou à la maison.
  • Le recto de chaque carte présente l'activité à réaliser.
  • Le verso explique comment y arriver.
  • Pour jouer:

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Concours – Apprendre à coder avec Scratch ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Filmer, monter et publier une vidéo entièrement depuis un iPhone

    21 June, by Korben[ —]

    J'en ai parlé dans un Appload rapidement la dernière fois, mais depuis quelques temps je me suis mis à réaliser mes vidéos YouTube entièrement de A à Z sur mon iPhone. (Mon Android étant un peu trop juste en mémoire pour faire de telles choses)

    Oui ça peut paraitre étrange dit comme ça mais ça fait gagner un max de temps. Vous voulez voir un exemple ? Et bien voici la dernière que j'ai réalisée.

    Pas dégueu comme rendu, n'est-ce pas ?

    Évidemment, niveau qualité de la vidéo, la Full HD de l'iPhone 6S Plus fait bien le job. Mais pour avoir un meilleur grip et éviter de trop bouger ou de mettre mes gros doigts devant l'objectif, j'ai opté pour ce Shoulder Pod qui permet aussi grâce au poids situé à sa base, de stabiliser *un peu* l'image.

    Dans certains cas, il est pratique aussi de pouvoir poser tout ça sur un trépied. Comme l'ensemble Shoulder Pod + iPhone pèse son petit poids, j'ai acheté le mini trépied Joby.

    Notez que dans le Shoudler Pod, il y a un ressort (comme dans les flingues), ce qui met la puce à l'oreille des agents qui contrôlent les bagages au scan. Pensez donc bien à le sortir de votre sac et à la mettre dans une barquette pour que les mecs n'aient pas à fouiller partout.

    L'ensemble est parfait, mais comme toujours quand on fait des vidéos, l'important n'est pas la qualité de l'image, mais la qualité du son. Là niveau micro, il y a l'embarras du choix. J'ai pris un micro Shure MV88/A qui se connecte sur le port Lightning de l'iPhone. Avec son application dédiée, il permet de bien capter la voix de la personne qu'on filme, y compris dans un environnement bruyant, mais j'ai quand même 2/3 petits soucis avec. Si on le touche pendant qu'on enregistre, cela peut provoquer quelques petits grésillements. Il sort assez facilement du port Lightning donc on peut le perdre si on n'y fait pas attention.

    Et l'orientation du micro est telle qu'il n'est pas possible d'enregistrer le son à l'avant ET à l'arrière du téléphone. Je dois donc me rapprocher du micro pour qu'on m'entende lorsque je pose mes questions. Il est orienté pour une utilisation à plat, conçu pour de l'audio uniquement et pas vraiment pour une utilisation verticale en mode film.

    Pour les plans rapproché ou large, j'ai aussi opté pour ces lentilles. C'est du bricolage, mais ça fonctionne.

    Enfin, si j'ai besoin par exemple de me filmer hauteur d'homme (ou de prendre une photo), je vous recommande vivement ces stickers qui se collent au dos du téléphone pour pouvoir le coller partout. C'est super pratique ! Je l'ai même fait tomber dans la terre il y a quelques semaines. Je l'ai détaché du téléphone, je l'ai lavé au produit vaisselle et à l'eau chaude et il s'est remis à coller comme si de rien n'était. C'est vraiment conçu pour supporter du poids et j'adore ce truc.

    Pour les vacances, j'ai prévu aussi cette housse étanche pour mettre l'iPhone dans la flotte. On verra bien ce que ça donne.

    Après niveau logiciel, je filme avec l'application native de l'iPhone et il m'est arrivé d'avoir des plans horizontaux qui se sont enregistrés verticalement par faute d'inattention et de passages vertical/horizontal trop rapides (ce qui n'arrive plus avec le Shoulder Pod). Du coup, pour remettre tout ça dans le bon sens, j'utilise Rotate & Flip.

    Si je manque un peu de plans de coupe, j'utilise aussi Motion Stills qui me permet d'exporter des live photos (vous savez, les photos qui bougent pendant 3 sec) au format vidéo (ou GIF animé si ça vous chante) que je peux ensuite réimporter lors du montage que je réalise avec LumaFusion.

    Cet outil est payant, mais c'est un régal, car on peut faire grosso modo la même chose qu'avec Final Cut. iMovie pour iOS ne m'a pas donné satisfaction et Luma Fusion est capable de gérer plusieurs pistes vidéo et audio, de régler le son, de découper comme on veut ses séquences, de placer des transitions, des écrans titre...Etc. Tout pareil je vous dis. Ou pas loin.

    Pour mes besoins d'amateur éclairé, c'est largement suffisant.

    L'application Motiv que vous voyez sur l'image, c'est ce qui permet de régler le micro Shure. Ensuite, j'ai Pixelmator qui comme sous macOS est un formidable outil qui permet de faire de la retouche d'image. Je l'utilise pour créer mes vignettes YouTube.

    Puis pour terminer, j'utilise l'application YouTube classique pour uploader ma vidéo en 4G et l'application Youtube Creator Studio pour gérer les à côté comme mettre la vignette, le titre de la vidéo, la description, la visibilité...etc. ainsi que les stats et la gestion des commentaires.

    Voilà, j'ai fait le tour. Grâce à ce matos et ces petits softs, je suis autonome en matière de production vidéo et je continue de voyager léger.

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Filmer, monter et publier une vidéo entièrement depuis un iPhone ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Que faire quand on n’arrive pas à tomber sur le portail captif d’une borne wifi publique ?

    19 June, by Korben[ —]

    Quand on se connecte à un réseau public wifi, il arrive parfois qu'on ait du mal à obtenir le fameux "portail captif"' où on nous demande en général notre adresse email, avant de nous laisser librement surfer. En effet, sur certaines bornes wifi, le truc est tellement mal configuré que si vous entrez l'URL de votre moteur de recherche préférée ou de Facebook et bien vous n'obtiendrez rien.

    Plantage ? Non, c'est juste que le portail captif n'accepte pas les connexions en HTTPS... Et comme la plupart des sites utilisent SSL/TLS, HSTS...etc., et bien ça ne passe pas.

    Alors dans ce cas, il y a 2 solutions pour vous assurer des vacances pépères. Moi à titre perso, ce que je fais surtout, c'est de me placer directement sur le routeur en entrant dans mon navigateur des IP comme 192.168.0.1 ou 192.168.1.1 ou 10.0.0.1 ... En général ça passe et on est renvoyé vers le portail captif où on peut alors rentrer ses infos pour se connecter.

    Mais l'autre solution consiste à se placer sur un site sans SSL/TLS. Si vous en avez un en tête, testez-le, sinon utilisez le site http://neverssl.com.

    Sur ce site, pas d'authentification forte, pas de HTTP2, pas de HSTS, pas de chiffrement. Juste du bon vieux HTTP comme on en fait plus. À partir de ce point d'entrée, vous serez alors redirigé vers le portail captif et ensuite vous pourrez surfer sur tous vos sites préférés (avec HTTPS, je vous rassure) comme bon vous semble.

    N'oubliez pas quand même, les bornes wifi publiques, c'est comme le sexe non protégé. Quand on ne sait pas trop sur quoi on se "branche", il vaut mieux utiliser une protection type VPN.

    source

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Que faire quand on n’arrive pas à tomber sur le portail captif d’une borne wifi publique ? ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Portraits de geeks – Geek Faëries 2017

    https://korben.info/portraits-de-geeks-geek-faeries-2017.htmlplay episode download
    16 June, by Korben[ —]

    Quand la plupart des gens entendent le mot "geek", ils associent cela à un amour de la technologie. Mais geek, c'est un mot beaucoup plus large qui englobe tous les passionnés. Je pense qu'il y a autant de définitions de geeks que de geeks.

    Et s'il y a bien un endroit où tous ces geeks se retrouvent, ce sont les Geek Faëries, un festival en plein air qui se déroule tous les ans à Selles-sur-cher pas très loin d'Orléans. Et cette année, j'ai eu le plaisir d'y être invité.

    Et sans en rajouter, j'ai vécu une expérience très forte là-bas, car tout le monde est bienveillant, est passionné, et prend le temps pour peu qu'on discute un peu, d'échanger et de communiquer sur sa passion. J'ai rencontré de très nombreuses personnes et durant 2 jours, j'étais plongé dans une espèce de camp de vacances entre potes. C'était un vrai bol d'air et ce qui fait la force de cet événement c'est vraiment sa communauté.

    J'ai donc réalisé quelques petits portraits de geeks de connus et d'inconnus que je tiens à vous partager dans cette vidéo. En la re-re-re-gardant pour faire le montage, j'avais le plaisir de revivre un petit peu ce moment.

    Florian Belmonte était aussi de la partie avec de très belles photos sur les Geek Faëries.

    Originaire de Paris, Maya enregistre le son pour un reportage réalisé pour Tracks. “Le festival me plait beaucoup, c’est riche, cela fait se poser des questions sur la société”

    Julie est la réalisatrice du reportage pour Tracks. Elle reste les trois jours du festival aux côtés de ses deux collègues.

    Bruce est originaire de Paris. Il est invité, c’est un vulgarisateur scientifique. “J’ai acheté une machine à fabriquer des badges vu que je venais aux Geek Faeries, j’ai fait quatre cent badges pour ce weekend, un par un et je vais les donner, ça me fait super plaisir”

    Léa et Anne viennent de Paris. Anne est jardinière, Léa est vendeuse. C’est un rendez-vous qu’elles attendent chaque année. “On dors dans notre voiture, à sept heures du matin, des personnes nous ont réveillé. Pour se faire pardonner elles nous ont apporté des pains aux chocolats”.

    “Je suis lycéen, je viens d’Orléans et je suis la pour animer des cours d’épée longue. J’aime l’univers de ce festival, l’ambiance est géniale, en plus il y a de superbes cosplay” - Edouard

    “J’ai onze ans, je viens de Genève, mes parents sont aussi présents sur le festival. C’est la première fois que je viens faire du trollball, c’est marrant, mais il faut faire attention aux haches” - Olwen

    “Je viens d’Angers, je suis pâtissier. J’ai toujours besoin d’occuper mes mains., c’est pratique. Je contrôle l’entrée, je ne peux pas faire un truc trop accaparant donc j’ai pris mon handspinner. - Florian

    Nous avons lancé Hackingsocial.com et la chaine HorizonGull sur Youtube. Les Geek Faeries sont un festival dont l’horizontalité dans le rapport des festivaliers•e•s. Les différences sont clairement acceptées. C’est un lieu qui est Freaks Friendly. Il n’y a pas de barrières sociales, pas d’oppression. C’est une humeur bienveillante qui se dégage”. - Viciss et Gull

    “Je suis géomètre, je vis en Suisse. C’est la deuxième fois que je viens. Je suis avec des potes. L’atmosphère médiégeek est conviviale. C’est organisé avec le coeur. Tu peux discuter de tout, avec tout le monde, sans forcément se connaitre avant. C’est plaisant” - Mathias

    “Je suis technicien sur machine industrielles, je vis dans la région Centre. Avant, j’étais un Nolife, je faisais des trucs tout seul, j’étais cloitré dans ma chambre. Maintenant j’ai les Geek Faeries. On se retrouve, il n’y a pas de pression, pas de prise de tête. J’adore ce moment. En plus le cadre est super beau” - Lloyd

    “Rien que le fait de marcher au bord de la rivière pour aller du camping au chateau est une promenade reposante et agréable” - Lloyd

    “Nous sommes venu•e•s à deux de Tours. Nous sommes étudiant•e•s et nous venons voir certain•e•s youtubeur•euses. Alexis est venu voir E-penser, Joueur du grenier etc et moi j’aime plus l’ambiance, la convivialité, le cadre. C’est un moment très libre” - Camille et Alexis

    “Je viens de l’Essone, je suis ferronnier d’art, c’est la troisième fois que j’expose aux Geek Faeries. J’essaye de toucher une clientèle plus geek et ici, il y a vraiment des personnes avec des gouts aussi riches que variés. Je vends mes produits plus facilement ici, c’est la clientèle que j’aime et que je cherche” - Wilson

    “Nous sommes tous les deux des Quickos. Nous travaillons chez Quick. On est venu•e•s pour les jeux vidéo rétro et les jeux de rôles. Nos potes sont en train de faire un match de Quidditch, pendant ce temps la, nous jouons à Blazeblue. L’ambiance est ouf, le dialogue se fait entre tout le monde. Il n’y a pas de barrières sociales entre nous” - Kévin et Océane

    “Je suis linguiste informatique et Clément est chargé de projet sur la sureté nucléaire. Nous sommes présent•e•s aux Geek Faeries depuis maintenant quatre ans. Nous sommes responsables du pôle quidditch. Nous dormons au camping, le festival est convivial, moins commercial qu’un gros truc genre Japan-expo”. - Clément et Amélie

    “Je vis de mon site Dans Ton Chat. Je fais aussi de la musique dans le groupe Kickban et je viens ici depuis deux ans. J’y donne des conférences, des concerts. J’y fais des rencontres, avec des geeks que je trouve passionné•e•s et passionnant•e•s. On peut prendre le temps, c’est une vraie convention, un vrai moment de partage, d’écoute et de convivialité.” - Rémi

    “Je suis Suisse, illustratrice et créatrice. Aux Geek Faeries, j’accompagne François, un ami qui fait des critiques et analyses cinéma sur youtube. Je compte la caisse pour vérifier si nous sommes justes dans les comptes." - Lucie

    Zoltan

    “Je suis originaire de Paris, je loue des appareils photo moyen format à des pros et Ségolène est originaire de Limoge, elle est étudiante infirmière. Nous venons en tant qu’exposant. Le festival est chouette, le seul point négatif, la pluie. Mais on vit avec, on à des tentes pour s’abriter” - Ségolène et Quentin

    “Je suis batteur au sein du groupe KickBan. Nous venons aux Geek Faeries depuis maintenant 2 ans. Je bosse dans la sécurité incendie le reste du temps. Ce festival est mortel, on n’enjolive pas, c’est vraiment mortel !” - Damien

    “Je suis réalisatrice, monteuse et costumière sur Paris. Je viens aux Geek Faeries depuis 5 ans, j’aime venir y retrouver les copains•Ines. Je trouve l’ambiance plaisante, pas de pression, pas de personnes ayant de mauvaises intentions. - Lou

    “Je suis organiste de métier. J’ai adoré le festival en visiteur, j’ai décidé de m’y impliquer, je suis maintenant dans l’équipe de bénévoles. Je suis, cette année attaché à un des points de restauration. C’est un festival riche de différence et d’écoute de l’autre. Je m’y sens bien et les rencontres sont, malheureusement, trop courtes” - Clément

    Je suis photographe, je viens de terminer un projet super cool dans un cabaret. J’accompagne des ami•e•s qui viennent rencontrer leur public pendant ce festival. J’ai rencontré plein de personnes très cool” - Anna Celestine

    “Je suis chargé de com chez Framasoft. Je viens aux Geek Faeries depuis maintenant trois ans. J’aime ce festival, c’est un espace de bienveillance, c’est un endroit ou tu auras toujours ta place. Tu es toujours lea bienvenu•e. C’est une sorte de Zone autonome temporaire (TAZ) pour les geeks !” - Pouhiou

    Florian est dans l’équipe des bénévoles. Il vient au camping vérifier si les festivalier•e•s n’ont aucun souci. Justine, étudiante en Game Design est la avec des amis, il et elle vont bientôt retourner au festival pour écouter une conférence. - Florian et Justine

    Deux amis originaires de Franche Comté. L’un est cuisinier, l’autre dirige un centre de loisirs pour enfants. “Nous venons ici pour voir nos amis, des youtubeurs•eueses que nous aimons, c’est en plus simple de les approcher, il n’y a pas de prise de tête là-dessus. C’est un rendez-vous annuel très important, nous nous voyons une fois par an, mais c’est toujours très fort !” - Mammouth et Crevette

    Merci à Naya et à tous les organisateurs et bénévoles des GF. C'est un événement qui est important en France car il permet à toutes ces communautés de se rencontrer et d'échanger. J'espère vous y voir nombreux en 2018.

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Portraits de geeks – Geek Faëries 2017 ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Galaxy S8 : vers l’infinity et au-delà ? test complet

    14 June, by Korben[ —]

    Après dune semaine d'utilisation, Jérôme vous livre ses impressions sur le nouveau bébé de Samsung.

    Après une année en demi teinte du côté du constructeur, Note 7 qui fini en combustible pour BBQ et le galaxy S7 qui a redonné des couleurs à Samsung, la marque propose son nouveau flagship, le Galaxy S8.

    Pour éviter une nouvelle boulette industrielle, Samsung a fait, avec ce S8, des choix forts tant en terme technique que de design et c'est tout ça que vous explique Jérôme dans son test.

    Le Samsung Galaxy S8 est disponible actuellement à partir de 537 € (prix de départ évolutif)

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Galaxy S8 : vers l’infinity et au-delà ? test complet ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    OpenSnitch – Le clone du firewall Little Snitch pour GNU/Linux

    13 June, by Korben[ —]

    Si vous êtes sous Mac, vous connaissez sans doute LittleSnitch, ce firewall (payant) qui permet de détecter et d'alerter l'utilisateur de toutes connexions entrantes ou sortantes sur la machine.

    Mais sous Linux, si vous n'êtes pas un cador d'iptables, c'est peut-être un peu pénible pour vous de gérer ce genre de choses. Heureusement, il existe OpenSnitch, l'équivalent barbu et libre de LittleSnitch qui utilise évidemment iptables couplé à NFQUEUE et ftrace présent par défaut dans le noyau.

    OpenSnitch va ainsi vous permettre de détecter et d'alerter l'utilisateur d'un poste client Linux que quelque chose ne tourne pas rond. Top pour détecter les trucs louches comme l'exploitation d'une faille ou une fuite de données.

    Pour l'installer sous Ubuntu :

    git clone https://github.com/evilsocket/opensnitch && cd opensnitch

    sudo apt-get install build-essential python3-dev python3-setuptools libnetfilter-queue-dev python3-pyqt5

    cd opensnitch

    sudo python3 setup.py install

    Et pour le lancer :

    sudo opensnitch

    Ensuite, si vous voulez faire une mise à jour, faite simplement un git pull du dépôt :

    git pull origin master

    Et voilà !

    Source

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : OpenSnitch – Le clone du firewall Little Snitch pour GNU/Linux ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    La Nuit Du Hack arrive bientôt et j’ai des places à vous faire gagner

    12 June, by Korben[ —]

    Saviez-vous que cette année, nous allons célébrer les 15 ans de La Nuit du Hack ?

    Évidemment, comme tous les ans, je serai au Centre de Conventions de l'Hôtel New York à Disneyland Paris pour profiter de cet événement exceptionnel qui cette année se déroulera du 24 au 25 juin.

    En termes de talks, on va se régaler :

    • 10h00 : (FR) Keynote par Freeman
    • 10h30 : Ouverture du Bug Bounty
    • 10h45 : (EN) Where Cypherpunk Meets Organized Crime: The Shifting
      Landscape of Underground Economies and Crypto-driven Privacy par
      Benjamin BROWN
    • 11h30 : (FR) Build your own low-cost FPGA password
      cracker on the blockchain for fun and profit! par Renaud LIFCHITZ
    • 12h15 : (FR) Le combat numérique au cœur des opérations par Arnaud
      COUSTILLIERE
    • 14h00 : (FR) Assignation des permissions
      Android, des packages aux processus par Julien THOMAS
    • 14h45 : (EN) When encryption is not enough: Attacking Wearable - Mobile
      communication over BLE par Eliza Chelleng & Sumanth Naropanth
    • 15h30 : (FR) Make hardware great again ! par Damien CAUQUIL
    • 17h15 : (EN) Le nouveau Sheriff en ville est une machine: Les
      problèmes liés à l'utilisation d'IA, les analyses prédictives et les
      Big Data pour combattre le crime et dénicher les "terroristes" par
      Jennifer LYNCH
    • 18h00 : (FR) NTFS, forensics, malwares et
      vulnérabilités par Stéfan LE BERRE (HEURS)
    • 18h45 : (EN) How to fool antivirus software? par Baptiste DAVID
    • 19h30 : (FR) Windows 10 Pool Party par Corentin BAYET
    • 21h15 : (EN) How my SV Machine nailed your Malware par Nikhil KULKARNI
    • 22h00 : (FR) Hack ta voiture ou ton hélico par RatzillaS

    Niveau workshops, si vous aimez mettre les mains dans le cambouis et tester des trucs, vous pourrez vous faire plaisir avec les ateliers suivants :

    • Privacy on steroids v2 par Bruno Kerouanton
    • Android Malware Reverse Engineering par Cryptax
    • Atelier crochetage par Alexandre Triffault & MrUbex
    • Hardware hacking for dummies par Yggdrasil
    • Getting the Most Out of Windows Event Logs par davidszili
    • Hack de voitures par RatzillaS
    • Retromeetup par Arnaud Velten

    Et bien sûr comme chaque année, il y aura un :

    Évidemment, le Bug Bounty c'est YesWeHack qui s'en occupera. On ouvrira plusieurs programmes exclusifs lors de la NDH avec des enveloppes allant jusqu'à 5000 euros par programme. Si vous souhaitez participer, je vous invite à lire les règles. Et si vous êtes une société, vous avez encore 2 jours pour vous inscrire ici.

    Vous vous en doutez, la NDH2017 c'est complet, mais j'ai 5 places à vous faire gagner. Je n'ai pas vraiment le temps de mettre en place un widget de concours, donc on va faire simple. Retweetez simplement ce tweet, et je ferai un tirage au sort mercredi à 11h parmi les RT.

    En espérant vous voir là bas !

    Merci à Géraldine et Hackira pour les places !

    En attendant de hacker quelque chose je vous invite à tester ce soft:

    Semaphor – Un clone de Slack chiffré de bout en bout

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : La Nuit Du Hack arrive bientôt et j’ai des places à vous faire gagner ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Rencontre avec Gaël Musquet, hacker citoyen

    9 June, by Korben[ —]

    Salut les gens,

    Je suis encore à l'aéroport de Nantes au moment où je rédige ces quelques lignes. En effet, j'étais à Nantes pour le Web2Day et c'était vraiment cool. J'ai pu rencontrer pas mal de gens qui font du web là bas et c'était très enrichissant. J'ai aussi participé à un panel pour causer sécurité et plus particulièrement de bug bounty (of course !).

    Mais surtout, j'ai pu retrouver Gaël Musquet alias RatZillaS sur Twitter, que je croise souvent dans ce genre d'événement web, sécu ou libres. Et cette année, au Web2Day, Gaël est venu sensibiliser les gens sur l'importance du hacking en exposant pendant ces 3 jours, une Tesla Model X sur laquelle il a réussi à se connecter pour en extraire toutes sortes de données. L'objectif est de permettre à tout le monde de reprendre la main sur des ordinateurs roulants, qui bien que vous appartenant sur la carte grise, sont encore aux mains des constructeurs qui peuvent à tout moment effectuer des actions à distance sur votre véhicule.

    Bref, je ne vais pas m'étendre sur le sujet, car Gaël parle de ça mieux que moi. Il est aussi à l'origine avec ses amis, de la création d'un lieu baptisé l'Hermitage où se mêlent le hacking, la permaculture, les initiatives de transition énergétique...etc. Bref, un véritable hacker space en pleine nature.

    Encore merci à Gaël d'avoir pris le temps de partager tout cela avec nous.

    Vous pouvez retrouver Gaël Musquet sur Twitter, soutenir le projet Hermitage et surtout venir le rencontrer lors de la prochaine Nuit du Hack.

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Rencontre avec Gaël Musquet, hacker citoyen ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...










    mirPod.com is the best way to tune in to the Web.

    Search, discover, enjoy, news, english podcast, radios, webtv, videos. You can find content from the World & USA & UK. Make your own content and share it with your friends.


    HOME add podcastADD PODCAST FORUM By Jordi Mir & mirPod since April 2005....
    ABOUT US SUPPORT MIRPOD TERMS OF USE BLOG OnlyFamousPeople MIRTWITTER